:: Entreprenariat numérique : Un Hackathon d’ESSITECH International pour former (...)

L’Ecole supérieure des sciences, de l’ingénierie et de la technologie (ESSITECH international), en collaboration avec la Ruche, organise un Hackathon du 23 au 26 juillet 2019 à Ouagadougou. Une opportunité pour les jeunes entrepreneurs du numérique, et ceux désireux d’entreprendre dans ce domaine, de se former afin de réaliser des projets innovants. Ainsi, ils seront formés sur l’ingénierie logicielle, le Design Thinking, la Méthodologie agile et bien d’autres. Nous y avons fait un tour, suivez donc !

Cliquez ici pour lire Entreprenariat des jeunes : Essitech veut susciter des projets dans le domaine du numérique

Vidéo et montage : Mariam Sagnon (Stagiaire)
Lefaso.net


Lefaso.net : Pourquoi organisez-vous un tel événement ?

Essitech : Essitech Hackathon apparaît comme la matérialisation de la vision de deux structures qui s’adressent à la jeunesse burkinabè pour faciliter leur insertion professionnelle.

Nous avons voulu organiser cet événement qui est une première pour créer une synergie d’actions et ainsi catalyser, pour former et accompagner les futurs talents du numérique au Burkina Faso.

Qui sont les organisateurs de cet événement ?

Essitech Hackathon est co-organisé par le Tiers-Lieu à La Ruche et Essitech international.

Pouvez-vous nous en dire plus sur Essitech international ?

Essitech international est une école supérieure privée qui forme des ingénieurs Bac+5 en Génie logiciel (informatique). Confiant sur le potentiel de la jeunesse burkinabè, Essitech international a pour ambition, à travers la formation, de stimuler, accompagner, soutenir et outiller les jeunes burkinabè dans la réalisation de leurs projets professionnels, en particulier dans les métiers du numérique et des nouvelles technologies. Toutes les informations sont sur www.essitechgroup.com

Pouvez-vous nous en dire plus sur La Ruche ?

La Ruche est la maison des jeunes talents du Burkina Faso qui accueille Campus France, France Volontaire, Canal France internationale et le Tiers-Lieu.
Le Tiers-Lieu accompagne et forme les jeunes pour faciliter leur insertion professionnelle à travers l’entrepreneuriat innovant ou la formation aux compétences et emplois recherchés. Le Tiers-Lieu offre des espaces de travail avec connexion internet pour tous ses adhérents.

Toutes les informations sont sur www.facebook.com/larucheouaga

Quels sont les objectifs que vous visez à travers cet événement ?

Les objectifs visés se déclinent en trois parties : montrer aux jeunes burkinabè qu’ils peuvent accéder à des compétences pointues et fortement recherchées dans les nouvelles technologies au Burkina Faso ; créer des synergies et valoriser les compétences et expertises locales pour offrir des formations initiales et continues de qualité dans les métiers du numérique au Burkina Faso ; stimuler, encourager, soutenir et accompagner l’esprit d’entrepreneuriat innovant des jeunes burkinabè.

Ça se passe où et quand ?

Le Hackathon se déroulera dans les locaux du Tiers-Lieu La Ruche situé sur l’avenue de l’indépendance, du 24 au 26 juillet.

Quel est le public ciblé ?

Le Hackathon s’adresse à tous les profils et tous les corps de métiers. Ainsi, nous espérons accueillir des élèves, des étudiants, des enseignants, des professionnels dans le domaine du numérique, des travailleurs dans le secteur publique et le privé, des entrepreneurs, des innovateurs, des bénévoles œuvrant dans les associations et des ONG et des technophiles.

Si j’ai envie de participer au Hackathon, comment dois-je procéder ?

Le Hackathon se déroulera en deux parties : le mercredi 24 sera dédié à des conférences sur le Design Thinking, les méthodes agiles et l’ingénierie logicielle. Les jeudi 25 et vendredi 26 seront dédiés à la réalisation de projets innovants avec une présentation des réalisations l’après-midi du vendredi.

Pour s’inscrire à la première partie du Hackathon, il reste très peu de places. Par contre, pour la deuxième partie, vous pouvez vous inscrire car il nous reste quelques places. Il suffit d’aller à cette adresse : shorturl.at/blsU1 ou envoyer un mail à essitech.hackathon@essitechgroup.com

Qui sont vos partenaires ?

Nous aimerions profiter de cette occasion pour remercier les partenaires suivants qui nous font confiance et qui nous soutiennent dans notre démarche : Orange Burkina Faso, Lefaso.net, ISCOM Burkina, Facebook, Breizh Technology, AfriBunisess TV, RFI Club.

Nous souhaitons aussi adresser nos remerciements tout particuliers à votre journal Lefaso.net pour nous avoir permis de réaliser cette interview et merci pour votre confiance.

Un dernier mot ?

Nous partageons la ferme conviction suivante : « Nous sommes les héritiers de ceux qui nous ont précédés, les associés de nos contemporains et la providence de nos successeurs. » Nous souhaitons, à travers ce modeste événement, apporter notre pierre à l’édifice, c’est-à-dire l’émergence de nouveaux talents dans le domaine du numérique au pays des hommes intègres.

Rencontre avec l’artiste Rama La Slameuse
An V de l’insurrection populaire de 2014 : Entre remords (...)
Mutilations génitales féminines au Burkina Faso : La (...)
Santé : Un important stock de déchets biomédicaux (...)
Les 26 et 27 septembre 2019 se tient à Loumbila, un (...)
Journée nationale de protestation : Quand la police (...)
Taxe sur les véhicules à moteur : un plus pour le budget (...)
Lycée scientifique de Kaya : Les travaux au ralenti pour (...)
"Le plus gros montant reçu par un auteur s’élève à 12 (...)
Médias et lutte contre l e terrorisme : "La définition de (...)
Meeting d’interpellation et de dénonciation : Le (...)
Construction du marché de Sarfalao : Les commerçants (...)
La chanteuse Miss Maya : ’’Mon homme idéal’’
Programme d’urgence pour le Sahel : La commune de Dori (...)
《Le ministre de la culture doit cultiver la culture (...)
La jacinthe d’eau, qu’est-ce que c’est ?
Accra : Un homme manque de griller ses « bijoux » pour (...)
Le jardin d’iroko : Un cadre idéal pour le grand plaisir (...)
Opération de délivrance des CNIB : Les frais de (...)
Dima de Boussouma : Les populations lui rendent un (...)
Train de vie des ministres : « C’est tellement faible, (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 483


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés