Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans chaque être humain une force intérieure qui, une fois libérée, peut faire de chaque vision, rêve ou désir, une réalité» Anthony Robbins

Entreprenariat des jeunes : Essitech veut susciter des projets dans le domaine du numérique

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 25 juillet 2019 à 13h09min
Entreprenariat des jeunes : Essitech veut susciter des projets dans le domaine du numérique

Une vingtaine de jeunes se sont donné rendez-vous à Ouagadougou, du 24 au 26 juillet 2019, pour la première édition de Hackathon Essitech. Cette activité, menée par l’École supérieure des sciences de l’ingénierie et de technologies (Essitech) et ses partenaires, entend former les jeunes à l’entreprenariat digital dans le but de répondre aux besoins actuels.

Hackathon est un évènement durant lequel des groupes de développeurs se réunissent pendant une période donnée pour travailler sur des projets de programmation informatique en mode collaboratif. Cette première édition de Hackaton Essitech réunit aussi bien des porteurs de projets digitaux que des novices qui aimeraient comprendre le numérique.

Durant trois jours, les participants seront être informés sur les dispositions sous-jacentes à la création entrepreneuriale, orientée vers le digital. En effet, « l’initiative consiste à porter de l’information sur le design-seeking, comment on conçoit un produit innovant. Ensuite sur les méthodes agiles c’est-à-dire comment il faut s’organiser pour réaliser un produit et enfin comment réaliser un logiciel innovant avec toute la démarche de l’ingénierie logicielle qui permet d’avoir quelque chose de maintenable et d’évolutif qui réponde à des besoins de l’utilisateur », a expliqué Alexis Koalla, co-fondateur de Essitech international et formateur.

Depuis quelques temps, ces types de rencontres entre jeunes ont tendance à se multiplier. Et pour les organisateurs de ce hackathon, il s’agit là d’apporter leur pierre à la formation du capital humain au Burkina Faso. D’autant plus que c’est possible d’avoir de nouvelles structures qui forment des jeunes dans les métiers du numérique. « C’est aussi l’occasion de collaborer avec les acteurs locaux qui portent l’innovation, l’entreprenariat, le coaching pour la jeunesse burkinabè localement », s’est réjoui monsieur Koalla.

Tout par le numérique

Comme pour aller au-delà de la société de consommation qui a longtemps caractérisé le pays, l’école et ses partenaires veulent susciter la création de projets à caractère numérique, par la mise en place de start-ups digitales ou le développement de logiciels informatiques qui répondent à des besoins d’utilisation.

Et si, pour certains, la participation à cette édition est l’occasion de découvrir l’univers du numérique, d’autres par contre y voient l’opportunité d’améliorer l’usage qu’ils faisaient auparavant des technologies. C’est le cas d’Alexis Ilboudo qui espère acquérir de meilleures astuces pour conduire son équipe qui est en train de concevoir un projet digital en faveur du monde éducatif. Kenza Lafon, nouvelle bachelière, y voit aussi une occasion pour s’informer sur les offres d’études universitaires dans le domaine.

Lefaso.net


Vos commentaires

  • Le 25 juillet 2019 à 15:18, par Hussein En réponse à : Entreprenariat des jeunes : Essitech veut susciter des projets dans le domaine du numérique

    Il faut d’abord apprendre à maîtriser les fondements de sciences des ingénieurs (ou engeigneurs) dans les domaines classiques pour pouvoir bien (avec effectivité) utliser les outils numériques (Methodes des éléments finis, Computational Fluid Dynamics (CFD), etc.), qui sont utilisés pour au plus haut niveau de l’Ingineering et du Développement (R&D). Sinon je crois que le "numérique" dans le contexte dans lequel il est utilisé ici est confus et superflu ; "digital" passe mieux. Aussi il faudra concevoir des produits selon les besoins locaux qui fonctionnent et qui doivent être fabriqués sur place. Du courage aux jeunes en quête du savoir, car celui-ci est un pouvoir !

    Répondre à ce message

  • Le 25 juillet 2019 à 16:22, par Hussein En réponse à : Entreprenariat des jeunes : Essitech veut susciter des projets dans le domaine du numérique

    Version corrigée
    Il faut d’abord apprendre à maîtriser les fondements des sciences des ingénieurs (ou engeigneurs) dans les domaines classiques pour pouvoir bien (avec effectivité) utliser les outils numériques (Méthode des éléments finis (Finite Element Method (FEM)), Computational Fluid Dynamics (CFD), etc.), qui sont utilisés pour au plus haut niveau de l’Engineering et du Développement (R&D). Sinon je crois que le "numérique" dans le contexte dans lequel il est utilisé ici est confus et superflu ; "digital" passe mieux. Aussi il faudra savoir concevoir des produits selon les besoins locaux qui fonctionnent et qui doivent être fabriqués sur place. Du courage aux jeunes en quête du savoir, car celui-ci est un pouvoir !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Cybercriminalité : Partage d’outils entre la CIL et le ministère de la sécurité pour la gestion des plaintes
Economie numérique : La Poste Burkina Faso s’implante à Tiébélé
Economie numérique : « Mondjossi », la plateforme pour rapprocher les artisans de leurs clients
Offre de formation continue : Certificat en communication digitale
TECNO MOBILE : Comparatif Tecno Spark 5 & Spark 5 Air
Robotique et programmation : 45 jeunes filles reçoivent une formation à Ouagadougou
Médias : « Le fact-checking s’impose comme un genre journalistique à part entière », selon Donation Kangah, formateur au programme Vérifox
Couverture des manifestations : L’UNESCO plaide pour la protection des journalistes
Campagne nationale « plus fort avec le lait maternel uniquement : Des journalistes outillés pour une mise en œuvre réussie
Nouvelles Technologies : Vingt personnes handicapées visuelles bénéficient d’une formation en informatique adaptée à Bobo-Dioulasso
Numérique : Le Fonds d’équipement des Nations unies (UNCDF) encourage l’inclusion digitale
Société : Quand la tontine s’organise sur les réseaux sociaux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés