Actualités :: Sommet de la CEN-SAD : Mouammar Kadhafi est à Ouagadougou

Après avoir séjourné à Pama dans la province de la Kompienga en compagnie du président du Faso, Mouammar Kadhafi, le Guide de la Révolution libyenne a fait une entrée époustouflante hier soir à 19 heures dans la ville de Ouagadougou. Il a été accueilli par une foule immense amassée aux abords des voies.

Acclamé par des femmes, des hommes, des cavaliers, des jeunes et des enfants, pancartes et banderoles en mains, le Guide Kadhafi à la tête d’un impressionnant cortège a été conduit au nouveau palais présidentiel situé à Ouaga 2000. Il est le premier chef d’Etat à fouler le sol burkinabè à l’occasion du 7e Sommet de la Communauté des Etats sahélo-sahariens prévu du 1er au 2 juin 2005 à Ouagadougou.


Tapoa : Muammar Kadhafi au Burkina Faso

Les populations de Kantchari accueillent pour la 3e fois le guide de la Révolution libyenne

Les populations de Kantchari, avec à leur tête les autorités locales, ont accueilli, le dimanche 29 mai dernier, le colonel Muammar Kadhafi, leader de la grande révolution d’El Fateh, en provenance du Niger pour Ouagadougou où il participera au 7e Sommet de la CEN-SAD.

Il est environ 10 h 30 lorsqu’un hélicoptère de la Base aérienne se pose à la frontière située à 19 km de Kantchari. A son bord le ministre d’Etat Salif Diallo, le ministre de la Défense, Yéro Boly et le gouverneur de la région de l’Est Victor Emmanuel Kam. Trente minutes plus tard, un autre hélico atterrit, avec l’ambassadeur de Libye au Burkina Faso qui vient de les rejoindre à la frontière où un dispositif d’accueil avait déjà été préparé par les autorités locales. On attend sous un hangar l’ami du Burkina Faso, le Guide de la révolution libyenne Muammar Kadhafi.

Au même moment, au niveau de la ville, une marée humaine se forme aux abords de la voie menant de la Douane à la gare routière de Kantchari. Hommes, femmes, jeunes, vieux veulent, par un accueil digne de Burkinabè, démontrer leur solidarité et leur amitié à la Libye et à son Guide. Toute l’armada organisationnelle est déployée à Kantchari où on brandit les couleurs nationales des deux pays et où on crie "vive Kadhafi".

Une mobilisation que ni la canicule, ni les travaux champêtres n’ont pu entamer. C’est dans cette ambiance que l’on a attendu près d’une heure d’horloge l’arrivée de Muammar Kadhafi qui sera annoncée par la sirène des motards de la présidence, suivie d’un imposant cortège de véhicules 4X4 et de deux grands cars. Pour ce 3e passage, les populations de Kantchari seront sevrées de ce dont le guide les avait habituées à savoir le bain de foule.

La sécurité ayant décidé autrement, le cortège ralentit à la hauteur de la foule amassée le long de la voie bitumée, et Muammar Kadhafi, à travers les vitres baissées, des mains salue en signe d’amitié. C’est une population satisfaite et qui est repartie confiante que cette 3e visite va renforcer davantage l’élan de coopération entre les deux pays. Le colonel Kadhafi qui était attendu à Pama dans la Kompienga par le président BIaise Compaoré a rejoint Ouagadougou ce lundi 30 mai 2005.

Boureima K. LIDO
AIB/Tapoa

Bref séjour du Guide de la révolution libyenne à Fada

En route pour la 7e Conférence des leaders et chefs d’Etat de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) prévue les 2 et 3 juin à Ouagadougou, le Guide de la révolution libyenne, le colonel Muammar El Kadhafi était l’hôte des populations de Fada le 29 mai 2005.

A la tête d’une forte délégation et en compagnie du ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources halieutiques, Salif Diallo et du ministre de la Défense, Yéro Boly (qui l’ont accueilli depuis la frontière en provenance du Niger), Muammar Kadhafi a eu droit à Fada à un accueil digne de l’hospitalité africaine.

Comme lors de ses précédents passages, c’est une mobilisation sans précédent qui a salué ce panafricaniste qui a quitté son pays par la route pour venir participer à la 7e réunion de la CEN-SAD.

Après les salutations d’usage des premiers responsables de la région et les hautes autorités de l’Etat, le Guide libyen a poursuivi son itinéraire qui l’a conduit à Pama dans la province de la Kompienga, Koupéla (Kourittenga) et enfin Zorgho (Ganzourgou), dernière étape avant Ouagadougou où un accueil des grands jours est réservé à l’hôte de ce sommet de la CEN-SAD.

Issaka OUEDRAOGO
AIB/Fada

Burkina/ Assises nationales : La Marche pour la patrie (...)
Assises nationales : Le Réseau des Patriotes favorable à (...)
Burkina : La Présidence du Faso met en garde les (...)
Burkina/Assises nationales : Les dates des 25 et 26 mai (...)
15-Mai : Le capitaine Ibrahim Traoré invite les (...)
Burkina : Le Rassemblement pour le salut national (...)
Suspension des activités des partis politiques : "Il est (...)
Burkina : "L’histoire nous a fait chance en nous (...)
Bobo-Dioulasso : « La prolongation de la transition est (...)
Burkina/Conduite de la Transition : Mousbila Sankara (...)
Meeting de soutien à la Transition : « Nous ne voulons (...)
Burkina/Organisation des assises nationales : « Dans sa (...)
Burkina : « Chaque fois que les autorités de la (...)
Hommage à Pierre-Claver Damiba, l’homme qui savait ce (...)
Burkina : la Coalition centriste pour la paix (...)
Transition au Burkina : « Nous, les ‘’wayignans’’, (...)
Burkina/Conduite de la transition : Les députés de l’ALT (...)
Burkina : Les magistrats du parquet désormais nommés par (...)
Burkina : L’ALT examinera une proposition de loi pour (...)
Conseil des ministres : La SONABHY, le BUMIGEB et le (...)
Affaire “Me Guy Hervé Kam” : L’Etat à l’épreuve de sa (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12516


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés