Actualités :: Adresse des Ecologistes aux Burkinabè

A l’occasion de son 2e anniversaire, le Parti écologiste pour le développement du Burkina (PEDB) réaffirme à travers cette déclaration son projet de développement durable. Quant au Rassemblement des écologistes du Burkina, il fait le point des travaux de la coalition politique "Alternance 2005", en date du 13 mars dernier et examine la situation nationale.

La création du Parti écologiste pour le développement du Burkina (PEDB), le 15 mars 2003, vise à ressusciter l’enthousiasme, l’engagement de notre peuple et surtout, marquer l’urgence à répondre aux questions planétaires en vue de préserver l’espèce humaine, l’équilibre de la planète et l’ensemble des espèces qui y vivent.

Notre parti propose un projet de développement durable des rapports humains, économiques et socioculturels. Il fonde son engagement sur le principe de la responsabilité notamment par rapport aux générations futures. Il prône ainsi un développement qui soit utile aux contemporains et ne pèse pas sur les femmes, les hommes et les espèces de demain.

L’orientation de notre parti, basée sur l’écologie politique, porte en elle toutes les caractéristiques d’une vision globale de la société : l’engagement contre la domination économique qui est la course effrénée pour le toujours plus, à laquelle nous opposons la recherche du développement qui est celle du mieux-être individuel et collectif ; le respect des équilibres et des milieux naturels ; les échanges internationaux équitables ; le combat contre toute discrimination, qu’elle soit économique, ethnique, sexiste, etc.

Le combat pour l’écologie, loin d’être un rêve fumeux, est à la fois l’aboutissement et la chance nouvelle du développement de l’humanité.

Au plan international, il est réconfortant de noter la prise de conscience grandissante de l’importance de l’écologie comme facteur de paix, de stabilité et de développement. Les illustrations récentes relatives à l’attribution du prix Nobel de la paix 2004 à une écologiste kenyane et l’entrée en vigueur depuis le l6 février 2005 du Protocole de Kyoto sur les changements climatiques en sont les témoignages les plus éloquents.

Au Burkina Faso, }a dernière mesure sur l’utilisation de l’essence sans plomb mérite d’être soulignée et saluée comme un acte fort de lutte contre la pollution atmosphérique. Pour amplifier ses effets, il conviendrait de l’étendre à l’ensemble des énergies et autres rejets polluants dans le cadre de la mise en œuvre d’un plan national de lutte contre le changement climatique. Le Burkinabé a droit à un environnement sain, digne de lui.

Notre 2e anniversaire se déroule cette année dans un contexte particulier au plan national. 2005 revêt une importance toute particulière pour tous les démocrates du Burkina à cause de l’élection présidentielle.

Aussi, notre parti, en tant que parti de la mouvance présidentielle qui a l’ambition de jouer un rôle majeur dans l’approfondissement du processus démocratique, organise un congrès extraordinaire, le 16 avril 2005 à Ouagadougou à cet effet.

Il invite tous ses militants et sympathisants à poursuivre le travail de conscientisation, d’éducation et de sensibilisation sur les menaces environnementales qui pèsent sur notre avenir et sur celui de nos enfants.

Bon anniversaire à toutes et à tous

Ensemble agissons maintenant !

Pour le Parti

Le Président,
TOURE YACOUBA

Burkina/Projet de loi portant statut de la magistrature (...)
Burkina Faso : « Il n’y aura pas d’élections tant que le (...)
Gestion du fret : Le CBC reçoit les orientations du Chef (...)
Burkina : Quand les pouvoirs peinent à assurer la (...)
Burkina : Colonel Boukaré Zoungrana désormais ambassadeur (...)
Burkina Faso/MPSR2 : L’échéance de la Transition nécessite (...)
Burkina : 500 millions fcfa pour "une communication de (...)
Burkina : Le Parti Panafricain pour le Salut exhorte (...)
Investiture du Président Bassirou Faye : Voici les (...)
Investiture de Bassirou Diomaye Faye : Le Capitaine (...)
Sénégal : Le CDP félicite le nouveau Président Bassirou (...)
Mobilisation générale et de la mise en garde : Le (...)
Santé : Le conseil des ministres dissout la centrale (...)
Acquisition d’armements : Autorisation d’octroi d’une (...)
Journées nationales d’engagement politique : « Si vous (...)
Burkina/Missions d’audits : La primature met fin aux (...)
Centre pénitentiaire agricole de Baporo : Accroître les (...)
Situation sécuritaire : Le Haut-commissariat des Nations (...)
Burkina Faso : Le gouvernement fait le point de ses (...)
Burkina : Le conseil des ministres adopte un (...)
Evaluation des performances des départements ministériels en

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12495



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés