Actualités :: Présidentielle 2005 : Pour le PDP /PS, les carottes ne sont pas (...)

Les 12 et 13 mars 2005, se sont tenues dans la salle de conférences de la CGP les journées parlementaires du Groupe PDP/PS et apparenté RDEB sur le thème : « Qu’est-ce qu’un cadre politique ? ».

Dans son discours d’ouverture, M. Ali Lankoandé, président national du PDP/PS, fera remarquer que « Dans un pays où les droits humains et sociaux sont arrachés aux plus faibles, où la personnalisation et le monarchisation du pouvoir sont servies par un parti monopartiste de fait, le mal burkinabé ne peut être guéri que par des cadres politiques responsables, à même de consentir des sacrifices pour la patrie ».

Pour Sa Majesté Naba Sonré, Dima de Boussouma, président du Groupe parlementaire, le thème choisi permettra aux cadres des partis de trouver des réponses appropriées aux questions qui se posent actuellement à notre pays. Selon l’animateur principal du thème, M. Ali Lankoandé, le cadre politique est une personnalité spécifique qui se distingue concrètement du simple militant par son engagement et son expertise.

Dans son discours de clôture, le président du Groupe parlementaire PDP/PS fera observer que tout au long de ces deux journées, le Groupe parlementaire a courageusement discuté de ses problèmes de cadres, de responsables. Il fera néanmoins remarquer qu’il y avait une petite appréhension chez certaines personnes : « Je peux maintenant confier un secret : avant la tenue de ces journées au vu du thème : « Qu’est-ce qu’un cadre politique ? » des gens nous ont dit : vous donnez des verges pour vous faire battre. Nous avons dit qu’à cela ne tienne : nous allons le traiter, ce thème. Nous l’avons fait et à la fin de nos travaux, tout le monde a applaudi ».

On se rappelle qu’avant l’organisation de son dernier congrès ordinaire, le PDP/PS avait suspendu sa participation à Alternance 2005. A écouter le président national, le parti va y retourner. Il a même donné confirmation de cette décision après la fin de la cérémonie de clôture. Mais ce qui est un peu gênant à son sens, c’est le choix par "Alternance 2005" des trois candidats à la présidentielle, un choix qui a été fait en leur absence.

On pourrait donc naturellement penser que ce parti, évoluant dans le cadre de ce regroupement, ne proposera plus son candidat à la présidentielle 2005.
Ce point de vue, M. Ali Lankoandé, président national du PDP/PS, ne semble pas le partager. « Ah non ! Pourquoi ? Si Alternance 2005 a souhaité avoir trois candidats, elle ne peut obliger tous les autres partis membres, qui sont autour d’une quinzaine, à s’y conformer ! Si on avait souhaité que nous soyons partants pour le choix de ces trois candidats, on aurait dû nous associer à cette décision ».

Pour le PDP, les carottes sont donc loin d’être cuites pour la présidentielle 2005. Car, en abondant dans la logique du président national, le choix d’un candidat PDP/PS se profile à l’horizon. Malgré le retour annoncé du parti au regroupement « Alternance 2005 ».

Issa K. Barry
L’Observateur

Burkina : La Présidence du Faso met en garde les (...)
Burkina/Assises nationales : Les dates des 25 et 26 mai (...)
15-Mai : Le capitaine Ibrahim Traoré invite les (...)
Burkina : Le Rassemblement pour le salut national (...)
Suspension des activités des partis politiques : "Il est (...)
Burkina : "L’histoire nous a fait chance en nous (...)
Bobo-Dioulasso : « La prolongation de la transition est (...)
Burkina/Conduite de la Transition : Mousbila Sankara (...)
Meeting de soutien à la Transition : « Nous ne voulons (...)
Burkina/Organisation des assises nationales : « Dans sa (...)
Burkina : « Chaque fois que les autorités de la (...)
Hommage à Pierre-Claver Damiba, l’homme qui savait ce (...)
Burkina : la Coalition centriste pour la paix (...)
Transition au Burkina : « Nous, les ‘’wayignans’’, (...)
Burkina/Conduite de la transition : Les députés de l’ALT (...)
Burkina : Les magistrats du parquet désormais nommés par (...)
Burkina : L’ALT examinera une proposition de loi pour (...)
Conseil des ministres : La SONABHY, le BUMIGEB et le (...)
Affaire “Me Guy Hervé Kam” : L’Etat à l’épreuve de sa (...)
Burkina/Situation nationale : Les propositions de Me (...)
Burkina : Me Ambroise Farama dément les accusations (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12516


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés