Actualités :: Elections au Burkina Faso : Le Gouvernement dévoile le calendrier

Le troisième point de presse de l’année s’est tenu le vendredi 11 mars 2005 dans la salle de conférences du ministère des Infrastructures, des Transports et de l’Habitat.

A l’ordre du jour, la prorogation du mandat des conseillers municipaux, l’approbation par le Gouvernement du calendrier des consultations électorales et les principes généraux de la déconcentration administrative au Burkina Faso.

Le traditionnel point de presse du Gouvernement, tenu le vendredi 11 mars dernier, a eu comme animateurs, outre le porte-parole de l’Exécutif, le ministre des Relations avec le Parlement, Adama Fofana, les chefs des départements de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Moumouni Fabré, de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat, Lassané Savadogo.

Trois points ont constitué le menu de cette rencontre avec les hommes de médias. Il s’agit de la décision de prorogation du mandat des conseillers municipaux. Le mandat des Conseillers municipaux, qui doit prendre fin en septembre 2005, se voit ainsi prorogé jusqu’au 31 mars 2006. Ce projet de prorogation du mandat des conseillers municipaux répond, explique le porteparole du Gouvernement, à une lecture technique du nouveau dispositif institutionnel, commandée par la loi de la décentralisation.

Pour assurer la transition jusqu’à la mise en place de nouveaux conseillers, deux alternatives se présentent : soit la créer des délégations spéciales communales ; soit maintenir des élus par une prorogation en bonne et due forme. La CENI mettra à profit la durée de la prorogation pour finaliser les opérations électorales communales. Le deuxième sujet du point de presse concerne l’approbation par le Gouvernement du calendrier général des consultations électorales.

A cet effet, le Gouvernement, afin de procéder à la mise en œuvre de ce calendrier, soumettra à l’Assemblée nationale cinq décrets relatifs à l’élection présidentielle et aux élections municipales. Il s’agit du décret portant révision exceptionnelle des listes électorales entre le 25 avril et le 24 mai 2005 ; du décret portant convocation du corps électoral pour l’élection du président du Faso (la date préconisée pour la tenue du premier tour est fixée au dimanche 13 novembre 2005) ; du décret portant ouverture de la campagne électorale en vue du scrutin pour l’élection présidentielle du 13 novembre 2005. La date proposée pour l’ouverture de la campagne pour la présidentielle est celle du 23 octobre 2005 à zéro heure (00 h 00), et la clôture pour le samedi 12 novembre 2005 à minuit. Le quatrième décret porte sur la convocation du corps électoral des communes du Burkina Faso pour les élections municipales.

La date proposée est le 12 février 2006. Enfin, le cinquième décret porte sur l’ouverture de la campagne électorale en vue des municipales du 12 février 2006. Ce décret fixe la date d’ouverture de la campagne électorale pour le dimanche 22 janvier 2006 à zéro heure (00 h 00) et la clôture, le samedi 11 février à minuit.

Le troisième et dernier sujet abordé au cours de ce troisième point de presse du Gouvernement concerne un décret sur les principes généraux de la déconcentration administrative au Burkina faso. Le présent décret vise à rendre opérationnelle la déconcentration administrative. Elle consiste à fixer les principes de répartition des attributions entre les différentes structures, la mise sur pied d’organes d’élaboration et de suivi-évaluation de la politique de déconcentration.

Si les administrations centrales sont celles dont les compétences couvrent le territoire national, les administrations déconcentrées sont, quant à elles, constituées des services extérieurs des ministères implantés dans les circonscriptions administratives. Le processus de déconcentration des services de l’Etat, qui accompagnera la décentralisation, a pour but de renforcer les capacités des collectivités locales.

Agnan Kayorgo
L’Observateur

Burkina : La Présidence du Faso met en garde les (...)
Burkina/Assises nationales : Les dates des 25 et 26 mai (...)
15-Mai : Le capitaine Ibrahim Traoré invite les (...)
Burkina : Le Rassemblement pour le salut national (...)
Suspension des activités des partis politiques : "Il est (...)
Burkina : "L’histoire nous a fait chance en nous (...)
Bobo-Dioulasso : « La prolongation de la transition est (...)
Burkina/Conduite de la Transition : Mousbila Sankara (...)
Meeting de soutien à la Transition : « Nous ne voulons (...)
Burkina/Organisation des assises nationales : « Dans sa (...)
Burkina : « Chaque fois que les autorités de la (...)
Hommage à Pierre-Claver Damiba, l’homme qui savait ce (...)
Burkina : la Coalition centriste pour la paix (...)
Transition au Burkina : « Nous, les ‘’wayignans’’, (...)
Burkina/Conduite de la transition : Les députés de l’ALT (...)
Burkina : Les magistrats du parquet désormais nommés par (...)
Burkina : L’ALT examinera une proposition de loi pour (...)
Conseil des ministres : La SONABHY, le BUMIGEB et le (...)
Affaire “Me Guy Hervé Kam” : L’Etat à l’épreuve de sa (...)
Burkina/Situation nationale : Les propositions de Me (...)
Burkina : Me Ambroise Farama dément les accusations (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12516


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés