Actualités :: Yéro Boly visite la 2e région militaire : toucher du doigt les réalités du (...)

Dans le cadre d’une tournée débutée le 8 février 2004 à Gaoua, le ministre de la Défense a séjourné du 10 au 11 février derniers à Bobo-Dioulasso. Yéro Boly est venu s’imprégner des conditions matérielles de travail et jauger le moral de la garnison de la 2e région militaire.

A cette première sortie de prise de contact avec les différents corps militaires de la deuxième région, le ministre de la Défense, Yéro Boly était entouré d’une forte délégation de l’armée et des corps de défense. En effet, il était accompagné du chef d’Etat-major général des armées, le colonel Ali Traoré, du chef d’Etat-major de l’armée de terre, le colonel Dominique Djendéré, du colonel Mamadou Traoré, chef de la gendarmerie nationale, de l’inspecteur général des Forces armées nationales, des conseillers du ministre et des directeurs centraux, entre autres.

C’est à la 2e Région d’infanterie commando (RIC) de Gaoua que débutera la tournée de la délégation. Le long périple va la conduire successivement au détachement militaire de Banfora, à la caserne de la 2e région à Bobo-Dioulasso pour s’achever le 12 février 2005 au Régiment paracommando (RPC) de Dédougou.

Arrivés aux environs de 16 heures en provenance de Banfora, le ministre Yéro Boly et sa suite ont été accueillis le 10 février à l’entrée de la ville de Sya par le gouverneur de la région des Hauts-Bassins et le maire de Bobo-Dioulasso. Aussitôt après son installation au pied- à- terre, le ministre Yéro Boly est allé rendre une visite de courtoisie au gouverneur Bebrigda Mathieu Ouédraogo installé dans ses fonctions le 13 décembre 2004. Le lendemain, c’est au pas de charge que la visite à l’intérieur du camp de la région militaire va s’effectuer. Honneurs militaires, salutations, les hommes en béret rouge étaient en rangs serrés pour recevoir leur ministre.

Auparavant, le ministre Boly a eu une séance de travail avec l’ensemble des responsables des unités de la garnison. Au cours de cette rencontre à huis clos, il a été tenu informé des conditions réelles de travail dans la chaîne de commandement locale. Tout comme les autres garnisons, celle de Bobo-Dioulasso qui a le mérite d’abriter les grands centres de formation, connaît des difficultés. Le ministre s’est dit être imprégné depuis Ouagadougou de cette réalité.

Mais comme le dit si bien l’adage, « l’œil du maître engraisse le bœuf », le ministre Yéro Boly a estimé "qu’il était impérieux d’aller vers les camps et détachements militaires pour non seulement constater de visu la réalité du terrain, mais aussi échanger et encourager les hommes pour leur dévouement à la tâche ». Les infrastructures un peu partout vieillissantes et l’insuffisance de moyens n’ont en aucun moment entamé le moral des soldats, a constaté le ministre.

Après la découverte de la garnison militaire de la 2e région dans la matinée où une dizaine de services et de corps ont été visités, l’après-midi du 11 février sera essentiellement consacré à la 2e région de gendarmerie, la 2e compagnie du bataillon des sapeurs-pompiers (BNSP) et l’Ecole nationale des sapeurs-pompiers. Partout, le message du ministre était le même. Aussi s’est-il engagé à prendre toutes les mesures nécessaires à l’amélioration des conditions de travail des forces armées nationales, cela au fur et à mesure des dotations budgétaires. "Nous ferons en sorte que tout le soutien qu’il convient que vous ayez ne vous manque", a-t-il lancé.

S’adressant aux éléments du camp Kuinima de la 2e région de gendarmerie, il s’est félicité de l’état d’esprit des troupes et surtout de leur courage malgré la modicité des moyens mis à leur disposition. La lutte contre l’insécurité et le grand banditisme a été également l’un des points saillants de la rencontre du ministre avec les militaires et les gendarmes. Pendant longtemps, le grand banditisme a fait la pluie et le beau temps dans cette région avant que leur marche ne soit brusquement contrée par les forces de sécurité qui à la faveur d’un appui matériel reçu en mi-novembre-début décembre patrouillent toute la région. C’est ainsi que le célèbre gang de "Sergent" dont les victimes ne se comptent plus a été décapité. Le ministre de la Défense, conscient de l’ampleur du grand banditisme, a promis de tout mettre en oeuvre pour endiguer le fléau, cela, de concert avec certains départements ministériels.

Le moins que l’on puisse dire de la visite du ministre de la Défense à Bobo, c’est qu’il repart avec la mesure des actions à entreprendre, à savoir, l’ amélioration des conditions de travail dans les garnisons, la lutte contre le grand banditisme et le renforcement des services de santé militaire qui ont également été visités lors de cette sortie.

Frédéric OUEDRAOGO
Sidwaya

Gestion du foncier au Burkina : le gouvernement met en (...)
Sanctions contre le Niger : Le président du CDP en (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : Nandy (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : (...)
Burkina / Crise sécuritaire : « La résolution passe aussi (...)
Burkina : « Il faut réviser la charte pour permettre à la (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré échange avec (...)
Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : L’opposant sénégalais (...)
Hommage à Bongnessan Arsène Yé, metteur en scène des (...)
Burkina : Une semaine après l’enlèvement de Hervé KAM, (...)
Burkina / Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : Des (...)
Retrait des Etats de l’AES de la CEDEAO : « Nous partons (...)
Sécurité du président : « Pour ma personne, je n’ai pas (...)
Burkina : « On va organiser les élections comment à (...)
Pr Hamidou Sawadogo : « Le retrait du Burkina, du Mali (...)
Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : L’Union (...)
Les Etats du Liptako Gourma quittent la CEDEAO : La (...)
Burkina : Le chef de l’Etat, Capitaine Ibrahim Traoré, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo demeure le « seul et (...)
Burkina / Gouvernance : Toute justice doit être défendue, (...)
Burkina / Politique : Le CDP s’insurge contre la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12453


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés