Actualités :: Renforcement de la démocratie : La CNE rencontre les travailleurs du (...)

Le Comité national d’éthique conduit par son président, sa Majesté le Ouidi Naba a effectué une sortie les 7 et 8 février derniers à Koudougou. Objectifs de la sortie, rencontrer les différentes catégories et couches socioprofessionnelles pour recueillir et recenser les problèmes qui assaillent la société burkinabè.

Cette sortie au Boulkiemdé a permis au Comité national d’éthique de rencontrer deux catégories de personnes. Dans la matinée du 7 février il a rencontré l’ensemble des directeurs régionaux et provinciaux dans la salle de conférences du haut-commissariat avant de rencontrer dans la soirée le personnel de la santé et de l’enseignement.

A la rencontre avec les directeurs régionaux et provinciaux, c’est le gouverneur de la région du centre-ouest, M. Baworo Seydou Sanou qui a introduit le comité auprès de ses interlocuteurs. Puis, parole a été donnée à sa Majesté le Ouidi Naba, président du Comité national d’éthique pour son exposé. Il a d’abord présenté les membres du CNE composé de neuf personnes dont trois personnes représentant les autorités coutumières et religieuses, trois représentants des corps de contrôle de l’Etat et trois autres personnalités désignées par le président du Faso.

Dans son exposé, le président du Comité national d’éthique dira que la structure qu’il préside a été créée en 2001 suite aux troubles sociopolitiques qui ont suivi l’assassinat du journaliste Norbert Zongo.

Selon sa Majesté le Ouidi Naba, les missions essentielles du comité national d’éthique sont entre autres la sauvegarde des valeurs laïques et culturelles, contribuer à transformer l’accalmie sociale, aider à éditer un code de bonne conduite...

Son mandat est de cinq ans non renouvelable et le présent comité, le tout premier d’ailleurs, a été installé le 14 mars 2002 par le Premier ministre. A l’issue de l’exposé du président du comité, parole a été donnée aux directeurs régionaux et provinciaux pour des questions diverses. Ces derniers ne sont pas passés par quatre chemins pour relever l’état de pourrissement de notre société, notamment dans l’administration. L’utilisation très fréquente des biens publics à des fins personnels, la complaisance dans les nominations au poste de responsabilité, l’inaccessibilité de la population aux soins de santé dans les structures sanitaires, les détournements..., ont été autant de maux qui minent la société burkinabè que les directeurs régionaux et provinciaux ont tenu à relever sinon de le rappeler au Comité national d’éthique.

S’agissant de l’affaire Norbert Zongo, les participants à la rencontre ont demandé au CNE de peser de tout son poids dans la balance afin que cette affaire soit jugée. De même, il a été demandé au comité de tout mettre en œuvre pour écrire le premier code d’éthique et de déontologie de bonne conduite, quand on sait que son mandat s’achemine inexorablement vers sa fin.

Si rien n’est fait d’ici là, il est fort à parier estiment les participants, le Comité national d’éthique risque d’être considéré comme une structure ornementale de la démocratie.

François KABORE
AIB/Koudougou

Ouagadougou : Le Mouvement burkinabè pour la démocratie (...)
Adoption de la loi sur les conditions d’entrée et de (...)
Gestion du foncier au Burkina : le gouvernement met en (...)
Sanctions contre le Niger : Le président du CDP en (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : Nandy (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : (...)
Burkina / Crise sécuritaire : « La résolution passe aussi (...)
Burkina : « Il faut réviser la charte pour permettre à la (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré échange avec (...)
Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : L’opposant sénégalais (...)
Hommage à Bongnessan Arsène Yé, metteur en scène des (...)
Burkina : Une semaine après l’enlèvement de Hervé KAM, (...)
Burkina / Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : Des (...)
Retrait des Etats de l’AES de la CEDEAO : « Nous partons (...)
Sécurité du président : « Pour ma personne, je n’ai pas (...)
Burkina : « On va organiser les élections comment à (...)
Pr Hamidou Sawadogo : « Le retrait du Burkina, du Mali (...)
Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : L’Union (...)
Les Etats du Liptako Gourma quittent la CEDEAO : La (...)
Burkina : Le chef de l’Etat, Capitaine Ibrahim Traoré, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo demeure le « seul et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12453


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés