Actualités :: Le Groupe "Justice et démocratie" et la présidentielle : "Cette fois, nous ne (...)

L’Assemblée nationale a clos les travaux de sa deuxième session ordinaire de 2004 le 27 décembre dernier. Cette session a été consacrée principalement au Budget 2005. Hier, au siège du PAI, le groupe parlementaire "Justice et démocratie" a fait le bilan de sa participation à cette session, tout en promettant d’être présent à la présidentielle 2005. C’était face à la presse.

Le président du groupe, Philippe Ouédraogo, a rappelé que ladite session a inscrit à l’examen 23 projets de lois, deux questions d’actualité et 14 questions orales. C’est surtout sur 3 projets de lois que les députés du groupe J&D se sont appesantis. Et sur ces sujets, le président du groupe a égrené des griefs qui ont expliqué le comportement du groupe à l’hémicycle. Le premier projet de loi concerne le règlement du budget de l’Etat, gestion 2002. Pour ce groupe, ce budget comporte les mêmes insuffisances que ceux des années antérieures.

En ce qui concerne le budget 2005, second projet de loi qui a été évoqué lors de cette conférence de presse, certains députés estiment qu’il est mal fait, car il est la "continuité des budgets antérieurs, ne résoud pas les faiblesses structurelles décelées dans le passé..." il n’a résolu aucun problème sérieux du Burkina, ont-ils assené. L’adoption, le 21 décembre dernier, de la loi portant code général des collectivités territoriales a été le troisième point sur lequel le député Philippe Ouédraogo s’est penché : ce code n’est pas bon selon lui, car il privilégie les régions et les communes.

En outre, le comportement du gouvernement, qui a oscillé entre hésitation et calculs pour la mise en place des TOD n’est pas fait pour arranger les choses. "Ces tergiversations, foi du conférencier, témoignent... d’une grande confusion dans l’esprit du gouvernement sur ce que doivent être ces collectivités locales...". Mais que reproche le groupe J&D à ce code ? Réponse : "Il y a d’abord l’abandon définitif de la province comme collectivité territoriale... Or la province est désormais ancrée dans l’esprit des Burkinabè comme une entité de développement... Le second grief est que depuis 1998, les textes sur la décentralisation n’ont pas connu une application concrète sur le terrain".

Quels amendements le groupe a-t-il faits sur le projet de budget 2005 ?, demanda un journaliste. Selon le groupe J&D, il n’était pas question de faire des amendements pour la forme, il fallait une refonte totale dudit projet... "c’est pourquoi nous avons simplement déploré l’inscription des dépenses de prestige (forum des jeunes) et l’entretien des coûteuses villas présidentielles, une dizaine, que le président n’occupe presque pas...". Quelles sont les perspectives du groupe pour 2005 ? "En tant que groupe parlementaire, nous visons à renforcer le débat au sein du Parlement, afin de fédérer les différentes forces à l’Assemblée nationale... pour l’avènement d’une plus grande démocratie...".

L’année qui débute est également une année d’échéances électorales qui préoccupent ce groupe composé de 19 députés issus de 8 partis politiques. Il y a les municipales, dira le conférencier, qui doivent se tenir en 2005 si elles ne sont pas postposées, mais il y a surtout la présidentielle. "Vous savez qu’en 1991, nous avons boycotté la présidentielle ; en 1998 également, mais en 2005, nous ne la boycotterons pas". Signalons qu’une minute de silence a été observée à la mémoire d’un député béninois, Jérôme Suka Kina, défunt vice-président du Parlement panafricain. Une délégation de parlementaires burkinabè doit en principe se rendre au Bénin pour assister à ses obsèques.

Zowenmanogo Dieudonné Zoungrana
Observateur Paalga

Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : Nandy (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : (...)
Burkina / Crise sécuritaire : « La résolution passe aussi (...)
Burkina : « Il faut réviser la charte pour permettre à la (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré échange avec (...)
Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : L’opposant sénégalais (...)
Hommage à Bongnessan Arsène Yé, metteur en scène des (...)
Burkina : Une semaine après l’enlèvement de Hervé KAM, (...)
Burkina / Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : Des (...)
Retrait des Etats de l’AES de la CEDEAO : « Nous partons (...)
Sécurité du président : « Pour ma personne, je n’ai pas (...)
Burkina : « On va organiser les élections comment à (...)
Pr Hamidou Sawadogo : « Le retrait du Burkina, du Mali (...)
Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : L’Union (...)
Les Etats du Liptako Gourma quittent la CEDEAO : La (...)
Burkina : Le chef de l’Etat, Capitaine Ibrahim Traoré, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo demeure le « seul et (...)
Burkina / Gouvernance : Toute justice doit être défendue, (...)
Burkina / Politique : Le CDP s’insurge contre la (...)
Burkina : Le Chef de l’Etat lancera ce 23 janvier 2024 (...)
Burkina Faso/Réforme constitutionnelle : « Le corollaire (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12453


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés