Actualités :: Nouvel an : Les voeux du chef de file de l’opposition

"2004, au Burkina Faso et en Afrique, aura été sur la longue route de la construction de notre devenir, une année de plus entre espérance et désespérance, entre espoir et désespoir.

Pour vaincre la fatalité, j’invite tous les Burkinabè à s’appliquer toujours plus à éloigner les franges de la désespérance et du désespoir, afin que 2005, au Burkina Faso et en Afrique, puisse enraciner dans l’action de tous les jours et de tous, les démarches qui autorisent l’espérance, renouvellent l’espoir et ouvrent un avenir à la mesure de nos besoins, de nos aspirations et de nos efforts.

A 58 ans révolus, l’ADF/RDA, encore et toujours, se situe dans la filiation du rassemblement, de la démocratie et de l’Afrique, tandis que le Burkina Faso, dont plus de la moitié de la population a moins de vingt ans, n’a pas d’autre issue que de préparer des lendemains de solidarité, de progrès et de sécurité.

Entre les contraintes de la nécessité et les injustices inhérentes aux rapports de force, nous avons choisi la libération par la volonté, par l’effort, par le rassemblement, par la tolérance et par l’échange critique.
Si le Burkina Faso se veut le "Pays des hommes intègres", la "terre des hommes", le cultivateur dans son champ, l’éleveur aux côtés de ses bêtes, l’ouvrier dans son atelier, le commerçant dans son commerce, le fonctionnaire au service du public, l’artiste dans l’exercice de son art, l’écolier dans son école, l’étudiant dans son université, l’enseignant dans son métier en bref, la femme, l’homme dans l’éventail de toutes leurs occupations, l’enfant dans sa condition, les laissés-pour-compte, doivent tous être inclus, promus et soutenus dans une politique nationale et africaine dignes de ce nom et mises en oeuvre plutôt que proclamées.

Inclusion, promotion, soutien

Pourquoi l’inclusion ? Pourquoi la promotion ? Pourquoi le soutien ?

Parce que sans cela, nos discours ne sont et ne seront que des chapelets de mots sans âme et sans consistance, sans portée et sans signification.
L’inclusion, la promotion et le soutien devront être les repères de notre action quotidienne car sans cela, il n’y a pas de communauté nationale, pas plus qu’il n’y aura de communauté africaine.

De toutes les crises surmontées mais non résolues, de toutes les évolutions matérielles constatées mais marquées au coin par le sceau de l’inégalité, de toutes les avancées objectives limitées par les retards du plus grand nombre, de tous les fléaux et pandémies non contenus, de l’insécurité croissante, de la pauvreté aggravée par l’ignorance, la maladie et la corruption, il reste que tous ces défis se révèlent encore plus grands à relever au Burkina Faso et sur notre continent.

La prise en charge de tous ces problèmes est une priorité quotidienne en même temps qu’un devoir quotidien. Il ne doit pas être donné à la population de croire que ses problèmes sont pris en charge ; la population elle-même doit sentir, doit voir que ses problèmes sont pris à bras le corps dans une volonté déterminée, propre et constante de les résoudre. si "le Gouvernement gouverne et l’opposition s’oppose" chacun à son niveau de responsabilité doit répondre et s’activer à trouver pour tous les meilleures solutions.

L’action politique est l’action de tout un chacun. L’exigence de la démocratie est une exigence hautement citoyenne. Vouloir le respect de ses droits, c’est savoir les défendre, les défendre c’est les connaître, les connaître c’est les apprendre, les apprendre c’est les mettre en oeuvre. L’homme politique comme le citoyen sont interpellés dans un cycle interactif d’éducation et de réalisations.

2005, année électorale au Burkina

Même si les élections ne sont pas toute la démocratie : elles en sont un aspect important en ce qu’elles restituent à chaque citoyen sa part de décision et de responsabilité pour une délégation de pouvoir dont le contrôle dépend du niveau d’éducation politique de nos masses.

En cette année 2005, année électorale au Burkina Faso, je souhaite, en ma qualité de Président de l’ADF-RDA et de Chef de File de l’Opposition, que par-dessus tout sans renier nos convictions et nos engagements, nous nous souvenions tous et toutes que nous sommes une nation qui doit vivre ensemble dans un ensemble qui s’appelle l’Afrique et que toutes nos initiatives doivent s’inscrire dans la perspective de la construction nationale, de l’intégration africaine en maintenant au plus haut, par nos paroles et encore plus par nos actions, les valeurs d’intégrité, de solidarité et de justice pour le progrès et la paix au Burkina Faso, en Afrique et dans le monde."

Paix-Liberté-Justice

Bonne et Heureuse année 2005 à tous

Ouagadougou : Le Mouvement burkinabè pour la démocratie (...)
Adoption de la loi sur les conditions d’entrée et de (...)
Gestion du foncier au Burkina : le gouvernement met en (...)
Sanctions contre le Niger : Le président du CDP en (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : Nandy (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : (...)
Burkina / Crise sécuritaire : « La résolution passe aussi (...)
Burkina : « Il faut réviser la charte pour permettre à la (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré échange avec (...)
Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : L’opposant sénégalais (...)
Hommage à Bongnessan Arsène Yé, metteur en scène des (...)
Burkina : Une semaine après l’enlèvement de Hervé KAM, (...)
Burkina / Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : Des (...)
Retrait des Etats de l’AES de la CEDEAO : « Nous partons (...)
Sécurité du président : « Pour ma personne, je n’ai pas (...)
Burkina : « On va organiser les élections comment à (...)
Pr Hamidou Sawadogo : « Le retrait du Burkina, du Mali (...)
Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : L’Union (...)
Les Etats du Liptako Gourma quittent la CEDEAO : La (...)
Burkina : Le chef de l’Etat, Capitaine Ibrahim Traoré, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo demeure le « seul et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12453


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés