:: Le silence des autres

La jeune réalisatrice Aïssata Ouarma aborde de manière originale et poignante le phénomène de l’exode des filles mineures à Ouagadougou. Elle donne de la voix au silence de ces filles victimes de leur quête de bien-être. Entre espérance légitime et impatience craintive de leur parents restés dans le petit village de Loroni, la réalisatrice nous plonge dans la quotidienneté de ses filles.

Programme présidentiel d’urgence/Eau et Assainissement : (...)
INONDATION AU CENTRE MEDICAL LUCIE KABORE
"Le gouvernement fait du sur place", déplore Siaka (...)
Quand la violence prend de l’ampleur dans le processus (...)
SONAR-IARD : Former le personnel à réagir rapidement et (...)
Ministère de l’environnement : Huit millions de plants (...)
Lutte contre la drogue : Le Burkina Faso veut prévenir (...)
Journée africaine de l’administration et de la fonction (...)
Commerce transfrontalier : Les acteurs formés sur les (...)
Rainatou Sawadogo veut « un visage humain et moderne » (...)
Inauguration de voiries à Ouagadougou
Journée mondiale des réfugiés 2016
Point de presse du gouvernement : La situation sur la (...)
Les députés de la CODES se forment sur la sécurité (...)
Télévision Numérique Terrestre : Présentation en cinq (...)
SIT IN des femmes bénéficiaires du Programme socio-économique
Judith Traoré, journaliste albinos et fière de (...)
La foire dédiée au Ramadan bat son plein
« Quelqu’un qui brûle le feu est un assassin », dixit (...)
Fely’s : La nouvelle voix montante de la musique (...)
Salon international de sécurité des TIC : Des exposants à (...)

Pages : 0 | ... | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | 231 | 252 | 273 | 294 | ... | 504



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés