Actualités :: Journée nationale du paysan : "La pauvreté a reculé"

La ville de Gaoua a accueilli le vendredi 17 décembre dernier la 9e édition de la Journée nationale du paysan. Le président du Faso, Blaise Compaoré qui a présidé la cérémonie s’est entretenu avec l’ensemble du monde paysan. A l’occasion, plusieurs producteurs ont reçu des distinctions honorifiques.

"Promouvoir la filière bétail viande pour renforcer le développement économique et social du Burkina Faso", c’est le thème retenu cette année pour la JNP. Le secteur de l’élevage a vu ainsi à Gaoua les plus hautes autorités, les partenaires au développement et le monde paysan accourir à son chevet, au regard de la situation critique qu’il vit depuis un certain temps. La première destination du bétail burkinabè (la Côte d’Ivoire) connaît des troubles politiques depuis 1999.

Selon le ministre de l’Agriculture, de l’hydraulique et des ressources halieutiques, Salif Diallo, il était temps que des propositions concrètes soient formulées pour relancer la filière. Le forum des producteurs, tenu la veille de la JNP, a donc retenu quelques axes d’action parmi lesquels la mise en place d’un programme de soutien à la filière bétail - viande, la création d’une structure nationale d’économie mixte pour sa promotion et une meilleure implication des professionnels dans la gestion des marchés à bétail.

La 9e édition de la Journée nationale du paysan a permis aux autorités d’évoquer de manière générale, la santé de l’agriculture burkinabè. Citant une étude de la Banque mondiale, le ministre Salif Diallo a indiqué qu’entre 1998 et 2003, elle a connu "un accroissement moyen de 10,5% et que la pauvreté en milieu rural a reculé de 9,5 points". Un secteur agricole dont les performances et les réformes ont été saluées par la représentante de la FAO, Marie Noëlle Koyara.

Le problème majeur reste cependant le coton, la première source de revenus du Burkina Faso. Les cours mondiaux sont en chute libre à cause d’un trop plein de production disponible sur le marché et de la baisse du dollar américain. Face à cette situation compliquée qui le sera l’année prochaine encore plus pour les cotonculteurs et l’économie burkinabè, Salif Diallo pense que le coton transgénique doit être adopté pour s’adapter au marché international.

D’autres problèmes ont été aussi évoqués au cours de la rencontre du chef de l’Etat, Blaise Compaoré avec les producteurs, après la synthèse des contraintes et les propositions de solutions des différentes filières (céréales, fruits et légumes, tubercules, oléagineux, pêche, apiculture, faune, lait, cuirs et peaux, etc.). Il s’agit essentiellement des difficultés de financement des intrants, du taux élevé des crédits, de l’insécurité, des conflits fonciers...

Blaise Compaoré, entouré de plusieurs membres du gouvernement et de plusieurs responsables de structures étatiques, a surtout demandé aux paysans de faire confiance au gouvernement et d’avoir de l’ambition dans leurs activités. Au cours de la 9e édition de la JNP, 86 producteurs ont été décorés dont un au grade de grand officier de l’ordre national. Il faut souligner que la Confédération paysanne du Faso a lancé au cours de ces journées, la campagne sous-régionale sur l’agriculture.

Par D. Parfait SILGA


Les engagements pris par les producteurs à la 9e JNP

- Produire 4 millions de tonnes de céréales ;
- produire 600 mille tonnes de coton ;
- augmenter la production de niébé et de sésame de 10% ;
- réaliser 500 mille fosses fumières ;
- augmenter la production de fruits et légumes de 10% ;
- produire 12 500 tonnes de poissons ;
- produire 2 millions de bottes de foin de 10 à 12 kg ;
- vacciner 6 millions de têtes de volailles contre la maladie de new castle ;
- augmenter de 10% les quantités de lait collecté ;
- réaliser 300 hectares de plantations d’anacardier dans la zone sud du Burkina et 700 hectares d’acacia Sénégal dans la zone Nord ;
- organiser et mettre en place des groupements de gestion forestière dans les zones non encore aménagées.


Les à-côtés de la JNP

* Les couacs de l’organisation

La Journée nationale du paysan a rassemblé près de 900 producteurs venus des 13 régions et bien d’autres participants des services publics, de différentes structures. Pour loger et nourrir ce beau monde pendant 3 à 4 jours, que de casse-tête chinois ! L’organisation de la JNP a été défaillante sur ces points. Il n’était pas rare par exemple de voir des gens se bousculer pour la restauration ou dormir à la belle étoile par manque de chambres.

* Le rapport de Marie Noëlle Koyara

A la cérémonie officielle de la JNP, à Gaoua, Marie Noëlle Koyara, la représentante de la FAO a livré un discours extrêmement long de plus de 20 minutes. L’intervention s’est appesantie sur les performances de l’agriculture burkinabè avec des chiffres et des rapports à l’appui. A la fin, la représentante de la FAO s’est elle-même rendu compte que l’assistance attendait impatiemment la fin. Et de s’excuser parce qu’il lui semblait important de relever plusieurs éléments au cours de cette JNP.

Le Pays

Burkina : Le leader politique, Amadou Tall, appelle à (...)
Burkina/Projet de loi portant statut de la magistrature (...)
Burkina Faso : « Il n’y aura pas d’élections tant que le (...)
Gestion du fret : Le CBC reçoit les orientations du Chef (...)
Burkina : Quand les pouvoirs peinent à assurer la (...)
Burkina : Colonel Boukaré Zoungrana désormais ambassadeur (...)
Burkina Faso/MPSR2 : L’échéance de la Transition nécessite (...)
Burkina : 500 millions fcfa pour "une communication de (...)
Burkina : Le Parti Panafricain pour le Salut exhorte (...)
Investiture du Président Bassirou Faye : Voici les (...)
Investiture de Bassirou Diomaye Faye : Le Capitaine (...)
Sénégal : Le CDP félicite le nouveau Président Bassirou (...)
Mobilisation générale et de la mise en garde : Le (...)
Santé : Le conseil des ministres dissout la centrale (...)
Acquisition d’armements : Autorisation d’octroi d’une (...)
Journées nationales d’engagement politique : « Si vous (...)
Burkina/Missions d’audits : La primature met fin aux (...)
Centre pénitentiaire agricole de Baporo : Accroître les (...)
Situation sécuritaire : Le Haut-commissariat des Nations (...)
Burkina Faso : Le gouvernement fait le point de ses (...)
Burkina : Le conseil des ministres adopte un (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12495



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés