Actualités :: NDI : Assainir et "civiliser" le jeu politique

Organisation à but non lucratif, l’Institut national démocrate pour les affaires internationales (NDI) qui œuvre pour le renforcement et le développement de la démocratie à travers le monde, a entrepris dans ce sens, des actions en direction des acteurs sociaux et politiques burkinabè : Bilan d’étape après quatre mois de "travail".

Renforcer les organisations politiques et la société civile, instaurer des élections libres, promouvoir la transparence et la responsabilité devant les citoyens, tels sont entre autres les objectifs du NDI qui a démarré ces activités au Burkina Faso en juillet 2004.

Dans le cadre de son "sacerdoce" dans notre pays, le NDI veut promouvoir le dialogue et la coordination entre les partis politiques et renforcer leurs capacités institutionnelles. Aussi, l’institut veut contribuer à l’amélioration de la qualité du dialogue interpartis pour une meilleure coopération entre les partis, ce qui passe d’abord par le renforcement de la capacité des leaders politiques à développer des structures internes qui soient plus représentatives et démocratiques avec des plates-formes plus claires.

Les activités développées pour ce faire, ont consisté en des rencontres thématiques des ateliers de formation pratique et des fora regroupant des acteurs des partis politiques du pouvoir et de l’Opposition. Entre autres modules abordés, "la participation citoyenne et la démocratie au Burkina Faso", le développement du message politique. Des fora de dialogue entre partis politiques et populations ont également été organisés à Ouagadougou et à Kaya

Affermir la démocratie

In fine, il s’agit donc de confirmer l’ancrage démocratique du Burkina Faso tout en minimisant les sources de "nuisance" à celle-ci.

Car, comme l’a souligné l’ambassadeur des Etats-Unis au Burkina Faso, Anthony Holmes, "la démocratie est un apprentissage perpétuel dont les rendements dépendent de la volonté et de la compétence des personnes qui l’animent". Puis, il affirmera que la démocratie "pose des règles de jeu valables pour tous et repose sur des principes cardinaux dont l’essentiel se trouve dans la constitution du Burkina Faso".

Le défi de la classe politique burkinabè est de prendre conscience de toutes ces contraintes et d’œuvrer dans le sens des vrais intérêts des populations. Pour son Excellence "on a perdu trop de temps sur les questions d’inéligibilité". L’important, c’est "de discuter des programmes des différents partis politiques et de les mettre en concurrence lors des élections de 2005" qu’il espère "meilleures que les législatives de 2002".

En définitive "il faut construire sur une base enracinée, mais fragile en même temps". Des paroles pleines de bon sens qui appelle les uns et les autres à plus de responsabilités avant, pendant et après les échéances majeures de 2005. Le rapport de synthèse soumis aux partis politiques par le NDI, sera amendé et largement vulgarisé. Nous y reviendrons.

Boubakar SY (djabanagrane@yahoo.fr)
Sidwaya

Burkina : « Aucune force ne nous arrêtera », lance le (…)
Burkina : Gérard Kango Ouédraogo, le baobab de la politique
Education et formation : Une Initiative présidentielle (…)
Burkina : Le président Ibrahim Traoré préside le Conseil (…)
Burkina : Libéré, l’ambassadeur Mousbila Sankara (…)
Burkina /Ministère de l’économie : Un taux de (…)
Burkina : Mousbila Sankara a été "enlevé"
Burkina : Un ancien leader politique saisit le Conseil (…)
Burkina : De plain-pied dans les pratiques politiques, (…)
Burkina : Le ministre Émile Zerbo de la Sécurité affiche (…)
Burkina : Il faut désormais dire "Président du Faso, (…)
Burkina : Le Socle citoyen pour la libération (SOCL) (…)
Relations AES-CEDEAO : « Je t’aime, moi non plus, doit (…)
Burkina : Affaires « lieutenant-colonel Somda Evrard, (…)
Burkina : Les conditions de « libération » et de « (…)
"Reprise" de Me Guy Hervé Kam : « Il a même demandé à (…)
Burkina : « De ce que nous savons aussi du lieutenant-colone
Affaire "Me Guy Hervé Kam" : « Nous craignons pour la (…)
Conclusions Assises nationales : "Nul doute qu’avec la (…)
Me Guy Hervé Kam : Globalement, son état de santé va (…)
Burkina/Assises nationales du 25 mai 2024 : IB et la (…)

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés