Actualités :: CDP/Houet : Une conférence à l’allure de pugilat

Rentrée politique au CDP/Houet. La section provinciale a tenu le dimanche dernier à l’ENSP (Ecole nationale de santé publique) sa conférence annuelle. A l’occasion, le parti au pouvoir a mobilisé une foule des grands jours.

L’objectif de la rencontre était d’installer les comités de base choisis par consensus le 1er octobre dernier et de discuter des questions liées à la vie du parti dans le Houet. Prévu pour démarrer à 10 h, c’est après une heure d’attente que les choses ont débuté. Mais pas pour longtemps. Car elles seront vite perturbées par des militants hostiles au secrétaire général provincial, El Hadj Salia Sanou.

En effet, au moment où ce dernier s’apprêtait à prendre la parole, des voix se sont élevées dans la salle pour crier : "On ne veut pas, on ne veut pas". Très rapidement, l’atmosphère se détériore. Des pétards ont commencé à éclater, des chaises sont jetées sur des personnes présentes dans la salle, des gourdins ont même fait leur apparition. Rien n’y fit, lorsque le secrétaire général a appelé au calme. Il a alors demandé aux manifestants de sortir s’ils ne veulent pas suivre le discours.

Coups de poing et bastonnades ont rythmé la trentaine de minutes prise par les agitateurs pour quitter la salle. Lorsque le calme est revenu, le secrétaire général a pu enfin prononcer son allocution. Pour El Hadj Salia Sanou, ce qui s’est passé est normal, car nous sommes en démocratie. Et d’ajouter que les chiens aboient et la caravane passe. En outre, il s’est réjoui de l’esprit de consensus qui a animé la mise en place des structures de base du parti dans le Houet. Il a souhaité que les militants contestataires reviennent pour une cohésion du groupe.

Le thème de la conférence est d’ailleurs une invite dans ce sens : "Consolidation des acquis du CDP dans notre province (le Houet, ndlr) et créer les conditions pérennes d’un militantisme convaincu et convaincant". Pour le commissaire politique régional, Thomas Sanou qui dirigeait les débats, il est temps qu’on mette de l’ordre au CDP/Houet. Pour lui, la récréation a assez duré. Il pense que l’indiscipline ne doit plus être tolérée dans leur rang.
"Celui qui ne sera pas actif dans son poste sera purement et simplement remplacé", a-t-il martelé à l’assistance.

Par Fousséni KINDO
Le Pays

Burkina : Libéré, l’ambassadeur Mousbila Sankara explique (...)
Burkina /Ministère de l’économie : Un taux de réalisation (...)
Burkina : Mousbila Sankara a été "enlevé"
Burkina : Un ancien leader politique saisit le Conseil (...)
Burkina : De plain-pied dans les pratiques politiques, (...)
Burkina : Le ministre Émile Zerbo de la Sécurité affiche (...)
Burkina : Il faut désormais dire "Président du Faso, chef (...)
Burkina : Le Socle citoyen pour la libération (SOCL) (...)
Relations AES-CEDEAO : « Je t’aime, moi non plus, doit (...)
Burkina : Affaires « lieutenant-colonel Somda Evrard, (...)
Burkina : Les conditions de « libération » et de « (...)
"Reprise" de Me Guy Hervé Kam : « Il a même demandé à (...)
Burkina : « De ce que nous savons aussi du lieutenant-colonel
Affaire "Me Guy Hervé Kam" : « Nous craignons pour la (...)
Conclusions Assises nationales : "Nul doute qu’avec la (...)
Me Guy Hervé Kam : Globalement, son état de santé va (...)
Burkina/Assises nationales du 25 mai 2024 : IB et la (...)
Affaire Guy Hervé Kam : Le mouvement SENS dénonce un (...)
Burkina : Des citoyens expriment leurs attentes pour (...)
Burkina/Assises nationales : « Une fenêtre d’opportunités à
Burkina/Assises nationales : Vers le pire scénario pour (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12537



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés