Actualités :: Affaire Hermann Yaméogo : Les positions de l’ADF/RDA et du TOCSIN

Des déclarations, des prises de position, il y en a eu dans la presse depuis que l’affaire Hermann Yaméogo a éclaté. Le Groupe parlementaire ADF/RDA a rencontré la presse, le lundi 18 octobre 2004, pour donner sa position : le wait and see...

Le groupe parlementaire ADF/RDA n’a pas de camp par rapport à l’affaire qu’il est convenu d’appeler Hermann Yaméogo. Par la voix de son président, M. Grégoire Baboré Bado, le groupe s’est contenté d’inviter les différentes parties à la pondération et à la mesure. Quel sera le vote du groupe si éventuellement la levée de l’immunité était posée devant les députés . A cette question, M. Bado pense qu’il est trop tôt de se prononcer. Seules les "preuves" que le gouvernement aura exposées devant l’Assemblée nationale détermineront leur voix, a-t-il répondu.

Il poursuit qu’un dossier de cette envergure mérite d’être traité avec délicatesse pour éviter de céder à la passion dans les analyses et dans les actes. Et cela pour ne pas avoir à regretter sa prise de position lorsque les "choses seront plus claires". N’est-ce pas là une complaisance ou une complicité avec le gouvernement ? demande un journaliste ? "Pas du tout, plutôt de la prudence", rétorque le président Bado.

"Nous ne voulons pas agir sous la pression de qui que ce soit", a-t-il ajouté. M. Grégoire Baboré Bado explique que le groupe parlementaire ADF/RDA veut mener les actions dans un cadre républicain. Il affirme que son groupe a été contacté par le groupe "Justice et Démocratie" sur la question. Et qu’il aurait proposé de consulter les autres groupes parlementaires en vue d’une rencontre avec le président de l’institution, M. Roch Marc Christian Kaboré. Ce dernier, c’est la conviction de M. Bado, est mieux placé pour les éclairer sur la conduite à tenir". Cette démarche, a-t-il confié, en marche même si aucune réunion ne s’est encore tenue.

D’autres questions, notamment la candidature du groupe parlementaire ADF/RDA à l’élection présidentielle de 2005 et le meeting du dimanche dernier d’une partie de l’opposition étaient à l’ordre du jour, mais M. Bado s’est interdit tout commentaire.

Alassane KARAMA
Pauline YAMEOGO

Simon Compaoré : Après 46 ans de vie politique, l’ (...)
Ouagadougou : Une étudiante de 19 ans tuée dans un (...)
Burkina Faso : Alassane Bala Sakandé désormais président (...)
Burkina/MPP : Le devoir de reconnaissance des militants (...)
Burkina/vie politique : « Celui qui veut partir au MPP (...)
Burkina : Lever de rideau sur le deuxième congrès (...)
Processus de réconciliation au Burkina : La coordinatrice-rés
MPP-UNIR/PS : « Ce n’est pas parce que nous sommes des (...)
Burkina/CDP : Une conférence de presse des jeunes dans (...)
Burkina : La réconciliation nationale "n’est pas (...)
IIe congrès extraordinaire du MPP : La succession à Roch (...)
Situations en Guinée et au Mali : Le groupe parlementaire
Burkina : « Celui qui prend le pouvoir en ce moment-là (...)
Simon Compaoré au sujet du président Roch Kaboré : « Pas (...)
Burkina/sécurité : Le parti au pouvoir exhorte à éviter (...)
Burkina/vie politique : Le MPP a enregistré 1 964 (...)
Crise au Mouvement Agir ensemble pour le Burkina : (...)
Commune de Kouka (Boucle du Mouhoun) : Les militants du (...)
Organisation des élections au Burkina : Les membres de (...)
Burkina/Rencontre Etat-ONG-AD et fondations : L’équation (...)
Burkina/politique : Des militants du "Mouvement agir (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11235


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés