Actualités :: Présidentielle 2005 : Les sages du Kadiogo roulent pour Blaise

Le bureau du comité des sages du Kadiogo a donné, le 12 octobre 2004, une conférence de presse à la maison du retraité Antoine-Nanga. C’était pour dire essentiellement qu’il "exhorte et prie Son Excellence Blaise Compaoré d’être candidat à la présidentielle de 2005".

En rencontrant la presse le 12 octobre dernier, El hadj Abdoulaye G. Nikièma, président du bureau du comité des sages du Kadiogo, a d’abord dit que depuis l’avènement de la constitution du 2 juin 1991, le Burkina est classé parmi les nations civilisées.

Et de poursuivre dans sa déclaration préliminaire que la constitution offre à notre société la démocratie, la stabilité à ses institutions et accélère le développement économique et social.

Pour le comité, qui a été constitué officiellement le 27 septembre 2004, les programmes du président Blaise Compaoré ont toujours été des succès.

C’est pourquoi, au sein du comité, on s’est engagé dès le 12 octobre 2004 "à conscientiser, à moraliser et à convier tous les sages du Burkina à œuvrer dans la discipline et la concertation pour une victoire de Blaise Compaoré, pour un approfondissement du programme de développement solidaire".

Un comité de sages, par définition, devrait être en mesure de faire de la médiation et non avoir un parti pris, comme le faisait remarquer un confrère à la conférence de presse.

Alors, que compte faire le comité si l’on venait à lever l’immunité parlementaire du député Hermann Yaméogo ? Là-dessus, le bureau du comité a estimé que le dernier mot devrait revenir à la justice.

A entendre les conférenciers du 12 octobre dernier, on a eu comme l’impression qu’on a quelque peu précipité les choses. Le bureau du comité des sages, qui compte 11 membres, dira le contraire et se montrera plutôt préoccupé par la candidature de Blaise Compaoré à la présidentielle 2005.

Pierre Tapsoba
L’Observateur Paalga

Burkina : Lever de rideau sur le deuxième congrès (...)
Processus de réconciliation au Burkina : La coordinatrice-rés
MPP-UNIR/PS : « Ce n’est pas parce que nous sommes des (...)
Burkina/CDP : Une conférence de presse des jeunes dans (...)
Burkina : La réconciliation nationale "n’est pas (...)
IIe congrès extraordinaire du MPP : La succession à Roch (...)
Situations en Guinée et au Mali : Le groupe parlementaire
Burkina : « Celui qui prend le pouvoir en ce moment-là (...)
Simon Compaoré au sujet du président Roch Kaboré : « Pas (...)
Burkina/sécurité : Le parti au pouvoir exhorte à éviter (...)
Burkina/vie politique : Le MPP a enregistré 1 964 (...)
Crise au Mouvement Agir ensemble pour le Burkina : (...)
Commune de Kouka (Boucle du Mouhoun) : Les militants du (...)
Organisation des élections au Burkina : Les membres de (...)
Burkina/Rencontre Etat-ONG-AD et fondations : L’équation (...)
Burkina/politique : Des militants du "Mouvement agir (...)
Burkina/CDP : L’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao (...)
Assemblée nationale du Burkina Faso : Une nouvelle (...)
Politique au Burkina : Bluff de l’opposition ou (...)
Burkina/vie politique : Les militants de PS-Burkina (...)
Burkina Faso : « En plus des cadavres qui continuent de (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11214


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés