Actualités :: Une autre lettre de Gbagbo qui enfonce Hermann Yaméogo
H. Yaméogo

On ne le dira jamais assez, le Burkina ne sera jamais abandonné par les dieux. Nos "mânes" ne dorment pas. Qui veut du mal du Burkina rencontre en face de lui, mille et un problèmes à résoudre. Conté, Gbagbo, Taya en font l’amère expérience. Quant à Hermann Yaméogo, il a bu la coupe de la trahison jusqu’à la lie.

Une autre lettre de Gbagbo l’enfonce et confirme toutes les accusations portées contre le président de l’UNDD. Kantigui a parcouru cette preuve irréfutable et n’en revient pas. Gbagbo recommande Hermann Yaméogo en le présentant en termes on ne peu plus clairs : "Notre allié, le leader de l’opposition burkinabè qui a toute ma confiance..." Et pour finir de présenter son "espion," Gbagbo souligne : "Il a pu recueillir des informations utiles sur la base desquelles j’ai déjà saisi notre collègue le président John Kufuor".

Qui cherchait un "menteur" et un "arracheur de dents" ? Kantigui l’aide à présent à répondre à sa question en lui permettant de lire intégralement la lettre du président ivoirien au président mauritanien. Question à un sou. Savez-vous qui a été le porteur de cette lettre à son destinataire ? Suivez mon regard !

Sidwaya


Le Président de la République de Côte d’Ivoire

Abidjan, le 22 septembre 2004

Son Excellence Monsieur Maaouiya Ould Taya Président de la République Islamique de Mauritanie

Nouakchott

Monsieur le Président et cher frère,

En ces moments difficiles où nos deux pays sont l’objet de déstabilisation par des ennemis extérieurs bien connus, je voudrais réitérer une fois de plus à vous et au peuple mauritanien l’engagement et le soutien total du peuple frère ivoirien.

Je me réjouis que vous ayez répondu favorablement à la proposition que j’ai faite le 1er septembre dernier à votre valeureux ministre de la Défense, M. Baba Ould Sidi, lors de son passage dans mon pays. Et suite à notre conversation téléphonique de la semaine dernière, les émissaires auprès des présidents guinéen et togolais sont de retour.

J’ai déjà reçu l’accord et le soutien ferme du président Lansana Conté qui m’a fait remarquer que tant que nos pays n’auront pas résolu, par nos efforts conjugués, le problème Blaise Compaoré, nos Etats demeureront fragiles. Il y a donc urgence à réagir et à poursuivre les accusations.

C’est pourquoi, je tiens personnellement à vous recommander expressément notre allié, le leader de l’opposition burkinabè, Monsieur Hermann Yaméogo qui a toute ma confiance.

Par sa prédisposition à aider nos deux pays contre les agissements de nos adversaires et de leur allié le Président Blaise Compaoré du Burkina Faso, il a pu recueillir des informations utiles sur la base desquelles j’ai déjà saisi notre collègue le Président John Kufuor qui devrait convoquer un sommet d’urgence des chefs d’Etat de la CEDEAO.

Dans l’espoir que nos deux pays sauront prendre les dispositions communes que requiert la situation, je vous prie de recevoir, Monsieur le Président et Cher Frère, l’assurance de ma très haute considération.

Laurent Gbagbo

Burkina : Des citoyens expriment leurs attentes pour (...)
Burkina/Assises nationales : « Une fenêtre d’opportunités à
Burkina/Assises nationales : Vers le pire scénario pour (...)
Organisation d’élections : Le Mali à l’école du Burkina (...)
Burkina/Assises nationales : L’ex APMP conditionne sa (...)
Assises nationales : Les acteurs publics gagneraient à (...)
Burkina Faso : Le Socle citoyen pour la libération (...)
Burkina : « Il nous faut de vrais idéologues, pas des (...)
Burkina/Assises nationales : Le Mouvement patriotique (...)
Burkina/Assises nationales : La Marche pour la patrie (...)
Assises nationales : Le Réseau des Patriotes favorable à (...)
Burkina : La Présidence du Faso met en garde les (...)
Burkina/Assises nationales : Les dates des 25 et 26 mai (...)
15-Mai : Le capitaine Ibrahim Traoré invite les (...)
Burkina : Le Rassemblement pour le salut national (...)
Suspension des activités des partis politiques : "Il est (...)
Burkina : "L’histoire nous a fait chance en nous (...)
Bobo-Dioulasso : « La prolongation de la transition est (...)
Burkina/Conduite de la Transition : Mousbila Sankara (...)
Meeting de soutien à la Transition : « Nous ne voulons (...)
Burkina/Organisation des assises nationales : « Dans sa (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12516


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés