Actualités :: Sortie de la promotion 2003-2004 de l’ENAM : 432 cadres pour servir la (...)

La date du mardi 03 août 2004 a marqué la fin de l’année scolaire 2003-2004 de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM). Le mérite est revenu à 432 élèves, toutes disciplines confondues. Ils ont brillamment réussi leur examen de sortie. Une cérémonie a eu lieu au sein de l’ENAM en présence du Premier ministre, son Excellence Paramanga Ernest Yonli pour les remettre à la Fonction publique pour emploi.

Du nom de baptême "Service public et citoyenneté" , la nouvelle promotion 2003-2004 de l’ENAM a choisi pour parrain le ministre de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources halieutiques, Salif Diallo. Si l’absence du parrain a marqué cette cérémonie, ce fut pourtant l’occasion pour les élèves et toutes les personnes qui étaient présentes de lui souhaiter un prompt rétablissement et un retour très prochain parmi nous. Ainsi, pour M. Yacouba Ouédraogo, délégué des élèves, le choix du parrain en la personne de M. Salif Diallo n’est pas le fait de hasard. C’est en effet, comme il l’a exprimé "un battant et un modèle au service de l’administration public et du développement du Burkina Faso".

Cette sortie de promotion a consacré 432 élèves aptes désormais, au vu de la solide formation qu’ils ont reçues à l’ENAM, à intégrer et à renforcer les capacités de nos administrations centrales et déconcentrées. Parmi ceux-ci, on dénombre 116 cadres du cycle A, 202 cadres du cycle B et 114 agents du cycle C.

L’esprit de responsabilité et de patriotisme a été le principal mot du parrain, représenté par le secrétaire général du ministère de l’Agriculture de l’Hydraulique et des Ressources halieutiques M. Ibrahima Kaboré à ses filleuls. Ainsi, a-t-il déclaré : "en choisissant d’embrasser une carrière dans l’administration publique, il faut également savoir qu’il vous faut avoir une dose de patriotisme et de nationalisme pour mener à bien votre mission car, vous serez appelés à travailler parfois dans des conditions précaires avec un minimum de moyens aussi bien financier, matériel que logistique".

Cultiver l’esprit de patriotisme

Le Premier ministre Paramanga Ernest Yonli a profité de l’occasion pour s’adresser à l’ensemble des agents de la fonction publique. Il a demandé l’engagement de tous afin de permettre l’aboutissement des réformes auxquelles s’est engagé l’Etat burkinabé.

Sa présence à cette cérémonie devenue maintenant un rituel traduit, selon le directeur de l’ENAM M. Moctar TALL, l’intérêt qu’accordent les plus hautes autorités de l’Etat et l’ensemble du gouvernement au fleuron de notre administration et des différents secteurs de la vie active en général. Pour cette année scolaire 2003-2004, l’effectif global de l’école était estimé à 1146 élèves dont 81 de nationalité étrangère. L’école compte 14 enseignants permanents et près de 150 enseignants vacataires.

Si l’institution gagne en réputation au vue de la qualité des enseignements, et des diplômes délivrés, il ne faut pas non plus occulter les problèmes auxquels elle est confrontée. C’est ce qu’a relevé le délégué des élèves M. Yacouba Ouédraogo. Ainsi, il a évoqué le problème de la disponibilité des enseignants notamment concernant les enseignants vacataires.

L’Ecole, prévue pour accueillir 200 élèves en accueille aujourd’hui 1146. Il a aussi relevé l’inexistence de bibliothèque etc. Il est à noter que pour l’année 2004, l’ENAM a bénéficié d’un soutien de l’ensemble du gouvernement et de la commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale qui a permis de faire face au défi de la croissance des effectifs par la construction imminente d’un immeuble de type R+1, à usage pédagogique. Toujours au titre de cette année, la république de Chine a octroyé du matériel informatique d’une valeur de 33 millions de francs CFA à l’ENAM. Ce don a permis de renforcer les capacités informatiques de l’école.

Antoine DABILGOU
et Stanilas BADO
(Stagiaire)


Salif Diallo à ses filleuls : Faire preuve d’une dimension d’éthique et de combativité

Bien qu’étant absent de cette cérémonie de sortie de promotion pour cause de maladie, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture de l’Hydraulique et des Ressources halieutiques M. Salif Diallo a tenu à livrer un message qui a été lu par son secrétaire général M. Ibrahima Kaboré. Ceci traduit sa volonté constante d’œuvrer au développement du Burkina Faso.

Ainsi, nous pouvons retenir quelques passages comme celui-ci : "En tant qu’agents publics, vous devez vis-à-vis du citoyen-usager cultiver des rapports d’un type nouveau qui ne considèrent pas ce dernier comme un simple sujet mais un partenaire. Ce qui veut dire qu’il faudra accepter d’abandonner les formes de gestion bureaucratique pour évoluer vers une gestion participative, transparente et dynamique des services publics..." Aussi, nous pouvons ajouter cet appel au développement d’une nouvelle perception du cadre de travail qui ne doit plus uniquement être considéré comme un gagne- pain mais un lieu de promotion sociale, humaine et politique qui suppose la prise en compte de la dimension éthique du service public.

Et celui-ci non moins illustratif de faire en sorte que malgré les limites de l’action publique, qu’il n’ y ait pas de risque de perte de confiance dans les rapports entre le citoyen et les services publics. En somme, le message du ministre d’Etat, Salif Diallo, véhicule une nouvelle perception du service public qui demande l’engagement et la contribution de tous pour vaincre les défis du progrès.

A.D
Sidwaya

Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de (...)
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un (...)
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit (...)
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec (...)
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi (...)
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les (...)
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la (...)
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne (...)
Burkina : Le « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina (...)
Burkina : « Si nous sommes unis, si nous sommes ensemble (...)
Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le (...)
Burkina/Cohésion sociale : Blaise Compaoré et Roch Kaboré (...)
Burkina Faso : La Coordination des organisations pour (...)
Communiqué sur la nomination du modérateur de la CEDEAO : (...)
Burkina : « Si nous voulons aller aux élections, il nous (...)
Assemblée législative du Burkina : L’année 1919 empêche (...)
Burkina/CDP : Défections au sein du bureau dirigé par (...)
Menace de mort contre Newton Ahmed Barry : Le forum (...)
Burkina : Un groupe de jeunes prône le « renouveau » par (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11676

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés