Actualités :: Vacances gouvernementales : Kahoun s’en va à Dohoun

En ce vendredi 30 juillet, le président du Faso, Blaise Compaoré, était toujours dans la matinée à Accra où il participait depuis la veille au Sommet des chefs d’Etat consacré à la crise ivoirienne. Il devait pourtant présider le dernier conseil des ministres avant les vacances gouvernementales.

Ce sera finalement un conseil dirigé par le Premier ministre qui s’achèvera dans l’après-midi. Où iront donc nos ministres pour "décompresser" un peu ? C’est ce que nous avons demandé à certains d’entre eux, à la présidence du Faso tout juste avant qu’ils n’entrent dans la salle de décisions.

Il faut dire que nombreux sont nos gouvernants qui affirment qu’ils resteront au Burkina, soit parce que des dossiers les retiennent, dossiers qu’ils doivent finaliser et présenter à la reprise, soit parce qu’ils veulent découvrir le pays profond ou réel si vous préférez, rendre visite à des parents ou tout simplement voir leurs champs. Première à arriver, alors que nous étions au poste de contrôle (il était 8h35), Gisèle Guigma de la Promotion de la femme, que nous n’avons pas pu joindre. Elle sera suivie d’une autre femme, la Secrétaire générale du gouvernement et du conseil des ministres, Odile Bonkoungou, qui affirmera qu’elle passera cette période de repos au Burkina, "surtout que le ministre de la Culture a identifié des sites touristiques intéressants", a-t-elle ajouté. Lassané Sawadogo de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat, lui non plus ne quittera pas le pays, car "il y a la campagne de recrutement des différents concours". Moumouni Fabré, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, ne sait pas encore où il ira :"Je finalise mes dossiers surtout celui concernant les fameux gouverneurs...

Les gens voudraient qu’on mette les noms dans la rue... mais je pense qu’à ce dernier conseil chacun sera situé". (NDLR : effectivement à la date du 30 juillet, les noms des 13 gouverneurs ont été rendu publics par le conseil. Lire compte rendu du Conseil des ministres). Les criquets pèlerins ne sont pas encore à nos portes, mais cette menace acridienne préoccupe Alphonse Bonou des Ressources animales, qui assure l’intérim de son collègue Salif Diallo de l’Agriculture. Pour cela, il parcourra quelques provinces, question aussi de prendre le pouls de la situation et de parer à toute éventualité.

Yéro à Sapouy, Thiombiano à Matiakoali...

Le ministre de la Défense, Yéro Boly, vivra son farniente chez lui à Komki-Ipala, puis ira à Sapouy voir ses champs. Idem pour Toundoun Sessouma (Sports), Arsène Hien (Alphabétisation et Education non formelle) et Youma Zerbo (Enseignement professionnel et technique) ; le premier ira voir la grande famille à NDorola, le second à Gaoua, et le troisième au Sourou pour reboiser. Jean-de-Dieu Somda, le ministre délégué à la Coopération régionale, va consacrer les vacances "aux parents à Dissin et à Ouaga, car l’année diplomatique a été très chargée". La privatisation de l’ONATEL va occuper l’esprit du ministre Justin Thiombiano en charge des Télécommunications, affirme ce dernier. Ce qui ne l’empêchera pas, dit-il "de prendre quelques jours de repos d’abord à Fada puis à Matiakoali, et ensuite hors du Burkina".

Son collègue de la Culture, Mahamoudou Ouédraogo, qui avait son portable collé à l’oreille, discret comme à son habitude, a semblé d’abord nous éviter lorsqu’il est arrivé (du reste d’autres qui étaient en communication sur leurs portables sont rentrés dans la salle du conseil sans que nous puissions les voir) avant de revenir nous affirmer : "Je commence toujours mes vacances par le Burkina. Dès le 2 août j’irai à Bobo... ville que s’affectionne beaucoup... ensuite j’irai peut-être à Accra". Où le ministre Joseph Kahoun de l’Information passera-t-il ses vacances ? "A Dohoun mon village natal ; vous ne voyez pas que ça rime avec Kahoun ?", a-t-il répondu ponctué d’un éclat de rires.

Pas de vacances pour le grand argentier

En réponse à la même question, Monique Ilboudo de la Promotion des droits humains nous a lancé un laconique "Je ne sais pas" avant de s’engouffrer dans la salle du conseil. Quant à Alain Ludovic Tou de l’Emploi, il n’aura pas de vacances, car "nous sommes en train de préparer le sommet extraordinaire de l’Union africaine sur l’emploi , qui aura lieu en septembre à Ouaga... Bien sûr nous irons à Banfora pour voir des parents". C’est le même programme pour Hypolite Lingani des Infrastructures et des Transports, qui est aussi impliqué dans l’organisation de ce sommet, et qui ira à Garango voir la famille.

Jean-Baptiste Compaoré, le grand argentier, ne songe pas encore aux vacances, car il y a l’arbitrage budgétaire et la préparation du budget 2005 pour le conseil des ministres et l’Assemblée nationale. "A la mi-août, peut-être que j’irai à Accra ou suivrai le ministre Mahamoudou sur certains sites touristiques". Enfin Boureima Badini de la Justice passera ses vacances entre Ouahigouya et Pô plus précisément à Saro, question de voir les ouvriers agricoles à l’œuvre sur ses champs, et "se ressourcer".

On ne sait pas si cette année le chef de l’Etat a fait une libéralité à ses ministres pour les vacances, mais on remarquera que presque tous les membres du gouvernement disent vouloir rester au Burkina pour passer leurs vacances. Sans doute aiment-ils beaucoup leur pays, qu’ils parcourent déjà de long en large à la faveur des nombreuses cérémonies ? Mais on se demande bien si c’est par pudeur que personne n’ose avouer qu’il ira en Europe ou dans quelque bled paradisiaque se taper une cure de jouvence et en profiter pour rendre visite à leur collègue Salif Diallo en convalescence à Paris.

Zowenmanogo Dieudonné Zoungrana
L’Observateur Paalga

Opération mana mana : « Si nous pouvons nous mettre (...)
Opération Mana-mana : Le Premier ministre se réjouit de (...)
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de (...)
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un (...)
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit (...)
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec (...)
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi (...)
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les (...)
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la (...)
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne (...)
Burkina : Le « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina (...)
Burkina : « Si nous sommes unis, si nous sommes ensemble (...)
Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le (...)
Burkina/Cohésion sociale : Blaise Compaoré et Roch Kaboré (...)
Burkina Faso : La Coordination des organisations pour (...)
Communiqué sur la nomination du modérateur de la CEDEAO : (...)
Burkina : « Si nous voulons aller aux élections, il nous (...)
Assemblée législative du Burkina : L’année 1919 empêche (...)
Burkina/CDP : Défections au sein du bureau dirigé par (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11676

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés