Actualités :: Trafic de parcelles à Boulmiougou : Simon Compaoré va porter plainte

La salle du conseil municipal de l’arrondissement de Bogodogo
était pleine à craquer l’après-midi du 26 juillet. Le maire de
Ouaga y a convoqué une session extraordinaire suite à l’affaire
Joël Zongo (cf. Le pays du 26 juillet 2004). Devant le conseil
municipal de l’arrondissement, le maire Simon Compaoré a
annoncé une série de décisions sur la gestion du lotissement
de Boulmiougou. La plus importante est le dépôt d’une plainte
devant la justice.

Quatre décisions ont été annoncées lors de la session
extraordinaire du conseil municipal extraordinaire de
Boulmiougou. La mairie de Boulmiougou va porter plainte
devant la justice. La suite du lotissement sera supervisée par un
comité de suivi qui sera présent à chaque fois sur le terrain.
Dans le cadre de cette supervision, la mairie de Boulmiougou
élaborera un calendrier de passage dans les zones à lotir afin
d’informer les populations des jour de passage de la
commission.

Dans le souci de veiller à la transparence des
opérations, un bilan hebdomadaire sera dressé et les
populations informées par voie de presse. Ces décisions sont
la riposte des autorités municipales afin de mettre fin
définitivement aux problèmes que rencontre l’arrondissement
dans cette opération de lotissement.
Tout est parti d’une plainte contre un membre supposé de la
commission d’attribution des parcelles de l’arrondissement, en
l’occurrence Joël K. Zongo. Ce conseiller municipal fait partie
des quinze personnes interpellées dans une affaire de vente
illicite de parcelles. Dans cette affaire , il s’agirait de faux et
d’usage de faux.

En réalité, l’intéressé n’était qu’un observateur
au sein de la commission. Il doit cette place à une partie de la
population qui tenait à sa présence. Selon le maire, il occupait
en réalité la place de vice-président grâce à son influence sur le
reste des commissaires. En application d’une décision de la
mairie, Joël Zongo n’aurait pas dû être membre de la
commission.

Sur ce point, l’adjoint au maire de Ouaga, Martin Ouédraogo, a
rappelé à l’auditoire que dans cette même salle, il avait averti le
conseil d’arrondissement sur les dangers de garder Joël Zongo
au sein de la commission. Simon Compaoré a annoncé la
radiation de ce dernier de la commission par un nouvel arrêté
municipal.
Le maire de l’arrondissement a effectivement rappelé les
pressions et les menaces qu’elle a subies autour de l’affaire
Joël Zongo. Elle a confirmé qu’il y a eu soustraction de tampons
de son bureau. Toutes choses que les enquêtes permettront de
vérifier afin de situer les responsabilités.

Elle a promis que les
décisions seront exécutées dans les plus brefs délais, non
sans insister sur le fait que la commission continue de travailler
malgré les remous que suscite cette affaire.
Simon Compaoré a promis à insistance, que l’affaire ira a son
terme et que tous ceux qui sont impliqués répondront de leurs
actes. Il a renouvelé son soutien au conseil municipal de
l’arrondissement. Ce fut une leçon de choses pratiques selon le
maire Compaoré

Par Abdoulaye Tao


On a frôlé l’incident diplomatique

Au cours de la rencontre extraordinaire du conseil municipal de
Boulmiougou, on a frôlé l’incident diplomatique entre la mairie et
les notables. Le seul chef traditionnel présent dans la salle,
s’appuyant sur les propos du maire adjoint, a fustigé l’absence
de ses pairs.

En effet, il ressort des débats qu’une bonne partie
des chefs ont milité pour le maintien de Joël Zongo dans la
commission d’attribution des parcelles. Ceci expliquerait-il cela ?
Toujours est-il qu’il a fallu toute la diplomatie du maire central
pour calmer les partisans des chefs absents qui commençaient
à demander la parole pour répliquer à ce qu’ils auraient compris
comme une faute à eux attribuée, d’avoir soutenu Joël Zongo.

Le Pays

Burkina Faso : Des hôtes de marque chez le président Roch (...)
Burkina : Le paysage politique va enregistrer, ce (...)
Présidence de la CENI : La solution qui vient de (...)
CENI du Burkina Faso : Qui est Elysée Ouédraogo, le (...)
CENI : Le magistrat Élisée Ouédraogo élu président
CENI : La solution du président du Faso
CENI : Les quinze commissaires ont prêté serment
Crise à la CENI : Idrissa Nogo fustige l’opposition, (...)
Dialogue national inclusif au Tchad : Les Tchadiens du (...)
CENI : Les 15 commissaires prêteront serment ce 29 (...)
Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 (...)
Burkina Faso : Le Centre d’études, de formation et de (...)
Jean-Luc Mélenchon à l’Université Joseph Ki-Zerbo : Une (...)
ADF-RDA : Rasmané Ilboudo et ses camarades confirment (...)
Conseil constitutionnel : La prestation de serment des (...)
Burkina : Les syndicats reprennent langue avec le (...)
Burkina Faso : « Qui paye les auteurs des actes (...)
Burkina : « La politique doit servir à éviter les minutes (...)
CENI : Une crise caractéristique d’acteurs politiques qui (...)
Burkina Faso : Concertation sur la réconciliation (...)
Commission électorale nationale indépendante (CENI) du (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11151


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés