Actualités :: Gilbert Ouédraogo chez le Premier ministre : A la poursuite d’un (...)

Désigné chef de file de l’opposition burkinabé par le président de l’Assemblée nationale par correspondance en date du 21 mai 2004, Me Gilbert Ouédraogo a été reçu en audience hier à 12h par le Premier ministre (PM) Paramanga Ernest Yonli. Me Gilbert Ouédraogo est allé échanger avec le PM sur la nécessité de l’adoption d’un décret définissant les missions du chef de file de l’opposition.

Depuis qu’il a été désigné chef de file de l’opposition, le président de l’ADF/RDA, Me Gilbert Ouédraogo, a eu des concertations avec plusieurs formations politiques de l’opposition, représentées à l’Assemblée nationale ou extraparlementaires. D’ailleurs lors de l’audience avec le PM, il était accompagné par le président de la CPS, Ernest Nongma Ouédraogo, un représentant de l’OBU, Me Bénoît Lompo et Idrissou Koanda du PNP (Parti national des patriotes), représentant de la coordination des partis extraparlementaires (COPEP).

Le chef de file de l’opposition a indiqué que les échanges avec Paramanga Ernest Yonli se sont focalisés sur la question du contenu du chef de file de l’opposition. « Lorsque j’ai rencontré les différentes formations politiques, a dit Me Gilbert Ouédraogo, il est ressorti qu’il est important qu’on officialise la question du chef de file de l’opposition à travers l’adoption d’un décret définissant les contours et les missions du chef de file de l’opposition.

C’est ainsi que j’ai demandé et obtenu une audience avec le chef du gouvernement pour échanger à ce sujet. Nous avons donc abordé cette question avec le PM qui a dit à notre délégation la disponibilité du gouvernement d’aller à l’avant et à donner un contenu donc au chef de file de l’opposition. Le chef du gouvernement a profité de cette rencontre pour me présenter ses félicitations relatives à ma désignation comme chef de file.

Dans l’ensemble, nous avons convenu de prendre comme document-base de travail un projet de décret qu’avait déjà déposé mon prédécesseur après qu’il eut été adopté dans le temps par l’ensemble des formations de la COB (Coordination de l’opposition burkinabè). Nous allons encore soumettre ce document à l’appréciation des formations politiques de l’opposition avant de le transmettre au PM pour qu’il soit étudié par le Conseil des ministres pour qu’enfin un décret soit adopté ». Me Gilbert notera à ce propos que cela fait 4 ans que l’opposition court après le statut de chef de file de l’opposition sans qu’il connaisse un début d’application. Cependant, il s’est réjoui que les autorités veuillent maintenant donner un contenu à cette question de chef de file.

Interrogé sur le bilan d’étape de ses différentes consultations avec les partis de l’opposition, le chef de file de l’opposition a laissé entendre que de toutes les formations politiques rencontrées, pas une seule n’a manifesté son objection quant à sa désignation. Il a donc reçu le soutien et l’assurance de la disponibilité de ces partis. Quant à certaines formations politiques, qui ont eu à faire des objections, elles lui ont signifié que ce n’était pas lié à sa personne, mais plutôt à un contexte. D’ailleurs, ajoutera-t-il, ces partis estiment qu’il est nécessaire que l’on arrive à une application du statut du chef de file de l’opposition.

Le président de l’ADF/RDA a tenu à rassurer toutes les formations politiques de l’opposition et l’opinion nationale qu’il ne plaiderait pas pour sa propre chapelle, mais qu’il privilégierait la transparence et le consensus dans les concertations officielles au sein de l’ensemble des partis de l’opposition. « De nos concertations, j’essayerai de transmettre la synthèse du travail commun et consensuel que nous aurions eu à faire », a lâché le chef de file de l’opposition.

Cyr Payim Ouédraogo
L’Observateur Paalga

Burkina/Reformes politiques : Des journées d’échanges en (...)
Burkina/Terrorisme : « Il nous faut trouver des voies de (...)
Burkina : Le président du Faso Autrement, Dr Ablassé (...)
Déplacés internes au Burkina Faso : 20 457 ménages ont (...)
Levée du mandat d’arrêt contre Zida : L’UNIR-MPS salue la (...)
Levée de mandat d’arrêt contre Yacouba Zida : La Coalition (...)
Discours sur la situation de la nation : Des députés (...)
Elections au Burkina : Vers des congés prolongés pour les (...)
Bilan des six premiers mois du MPSR2 : 15,80/20 pour le (...)
Burkina : « Nous pouvons nous tromper, mais nous agirons (...)
Burkina Faso : L’intégralité du Discours sur la situation (...)
Affaire Achille Tapsoba contre Eddie Komboïgo : Le (...)
Discours sur l’état de la Nation : "Des partenaires qui (...)
Burkina : Le Premier ministre va présenter l’état de la (...)
Burkina : Lettre ouverte du Front patriotique au (...)
Capitaine Ibrahim Traoré aux Forces vives de la région de (...)
Opérations de sécurisation du pays : Le Chef de l’Etat (...)
Burkina/ Justice : L’UPC confirme l’audition de Zéphirin (...)
Vie des Institutions : Le Chef de l’Etat reçoit les (...)
Crises socio-politiques au Burkina Faso : Dix milliards (...)
Burkina : L’UNIR/MPS appelle à soutenir la Transition

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12222


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés