Actualités :: Violation de l’espace aérien : les protestations du Burkina

Le gouvernement du Burkina Faso a constaté depuis un certain temps, particulièrement depuis janvier 2004, des cas fréquents de survols du territoire burkinabè surtout à partir des frontières ouest et sud-ouest contiguës à la Côte d’ivoire par des aéronefs civils et militaires non autorisés, ce en violation flagrante des règles internationales de la navigation aérienne.

En effet, en application des dispositions internationales relatives à la navigation aérienne, le Burkina Faso délivre sur demande et sur la base de la réciprocité, des autorisations permanentes annuelles de survols et d’atterrissage au profit des États requérants. En ce qui concerne par ailleurs les autorisations ponctuelles de survols, il est exigé de déposer dans les 72 heures le plan de vol ainsi que les caractéristiques techniques des aéronefs avant toute opération de survol du territoire burkinabè.

Au regard de toutes ces dispositions, et face à ce constat, le gouvernement du Burkina Faso a dénoncé ces pratiques inamicales de ce pays frère et voisin qu’est la Côte d’Ivoire et a élevé une vive protestation contre de tels actes qui constituent une violation inacceptable de la souveraineté de l’État burkinabè sur son espace aérien. De telles pratiques pourraient avoir des conséquences graves sur la paix et la stabilité entre les deux pays et partant de la sous-région.

Aussi, le gouvernement du Burkina Faso qui avait jusque-là observé une attitude de réserve, a-t-il informé les Autorités ivoiriennes qu’il prendra désormais toutes les mesures nécessaires y compris les plus extrêmes, pour assurer l’inviolabilité de son espace aérien, ce dans le souci de préserver la sécurité de son territoire et de ses nationaux.

Au-delà de cette nouvelle attitude, le gouvernement du Burkina Faso réaffirme sa disponibilité à oeuvrer partout où besoin sera, pour la paix et la sécurité tant sur la plan sous-régional que continental.

Ouagadougou, le 06 juillet 2004

Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu (...)
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le (...)
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est (...)
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait (...)
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)
Manifestations « anti-françaises » à Ouaga : « Nos valeurs (...)
Burkina : « Il ne sera pas question de nous laisser (...)
Tensions foncières et de logements au Burkina : Une (...)
🔴Burkina : Déclaration de politique générale du Premier (...)
Burkina - MPSR 2 : Bien communiquer fait partie de la (...)
Burkina/Transition : Le Premier ministre va livrer sa (...)
Burkina Faso : Le Chef de l’Etat Ibrahim Traoré décide de (...)
Burkina : « On ne peut pas mobiliser toutes les forces, (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12054



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés