Actualités :: Paramanga Ernest Yonli reçoit le groupe américain Monsanto
Ernest P. Yonli

Une délégation du groupe américain Monsanto a été reçue, mardi 22 juin 2004, en audience par le Premier ministre burkinabè, Paramanga Ernest Yonli. Avec le chef du gouvernement burkinabè, les échanges ont porté sur la biotechnologie.

Présent à Ouagadougou dans le cadre de la conférence sur l’exploitation de la science et de la technologie pour accroître la productivité agricole en Afrique, le groupe Monsanto, premier à développer les semences trangéniques a été reçu par le Premier ministre, Paramanga Ernest Yonli, le 22 juin dernier.

La délégation conduite par le vice-président du groupe, M. Robert B. Horsch a félicité le gouvernement burkinabè pour les efforts entrepris dans le domaine de la biotechnologie. Elle a aussi évoqué avec le Premier ministre, la question des futures technologies qui seront développées par les grandes firmes.

Pour ceux qui semblent réticents vis-à-vis des organismes génétiquement modifiés, Robert B. Horsch affirme comprendre leurs inquiétudes, car il s’agit des inquiétudes relatives à la santé humaine, environnementale etc. Il soutient que son groupe reste à l’écoute et espère pouvoir relever le challenge. "Nous pensons que lorsque les espèces trangéniques seront vérifiées, évaluées par les scientifiques du Burkina Faso, les gens se rendront compte que les impacts économiques, environnementaux, la sécurité alimentaire, sont en faveur des espèces trangéniques", a conclu M. Robert B. Horsch.

Enok KINDO


La Banque mondiale disposée à appuyer le Burkina Faso

Jan Walliser, chef de mission de la Banque Mondiale a été reçu en audience le 18 juin dernier par le chef du gouvernement burkinabè, Paramanga Ernest Yonli. Il a discuté avec le Premier ministre de la mise en œuvre du programme de développement soutenu par l’appui budgétaire de la Banque Mondiale et échangé avec lui sur les résultats qui ont pu être enregistrés.

Pour Jan Walliser la mise en œuvre de ce programme a été satisfaisante. "L’exécution du budget dans les différents programmes de développement a été satisfaisante et même très remarquable. Nous sommes heureux d’apporter notre appui budgétaire au Burkina Faso", a expliqué Jan Walliser. Il a apprécié la croissance économique enregistrée par le Burkina Faso en 2003 et réaffirmé la disponibilité de la Banque mondiale à soutenir ses efforts de développement.

Enok KINDO
Sidwaya

Burkina/Justice : « Il y a un problème ; il n’y a que les (...)
Transition politique au Burkina Faso : Le chronogramme (...)
Gestion des aires protégées : L’ONG AGN et le ministère (...)
Ministère de l’Agriculture : Le Conseil d’administration (...)
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni (...)
Burkina : « Ce pays-là a toujours su faire face à toutes (...)
Burkina Faso : Zéphirin Diabré porte plainte contre (...)
Réformes politiques au Burkina : « En démocratie, il est (...)
Commune de Bobo-Dioulasso : Une session extraordinaire (...)
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Après six mois (...)
Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute (...)
Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces (...)
Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 (...)
Politique : « Nous ne sommes pas un parti électoraliste, (...)
Relecture du Code du travail au Burkina : L’UAS indignée (...)
Transition au Burkina Faso : Le président de l’ALT (...)
Burkina : Le Docteur Brice Bicaba nommé directeur (...)
Burkina : Pas nécessaire de limiter les partis (...)
Souveraineté du Burkina Faso : Le président Ibrahim (...)
Réforme politique au Burkina : Le Capitaine Ibrahim (...)
Lutte antiterroriste au Burkina : « La vocation de cette (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12138



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés