Actualités :: "Les résidus des terroristes seront exterminés, Inch Allah"

Depuis quelques années l’Arabie Saoudite, l’un des grands Etats du Moyen-Orient est en proie a des attaques terroristes. Grand pays producteur de pétrole, l’Arabie Saoudite accueille aussi chaque année, des millions de pèlerins du monde entier.

Dans cette interview exclusive accordée à Sidwaya, l’ambassadeur du royaume d’Arabie Saoudite au Burkina Faso, Eid Mohamed Althakafi aborde la question de la sécurité du pèlerinage à La Mecque, de la démocratisation des régimes politiques arabes et de la production du pétrole dans son pays.

Sidwaya : (S.) : Attaques armées, prises d’otages, psychose, etc. Qu’est-ce qui se passe réellement dans votre pays jusque-Ià épargné par la violence malgré sa proximité avec l’Irak ?

Eid Mohamed Althakafi, ambassadeur du royaume d’Arabie Saoudite au Burkina (E.M.A) : Oui, il y a des attaques terroristes croissantes ces derniers jours, dans notre pays, mais la situation n’a pas atteint le degré de danger et de psychose. Le royaume est stable. Il faut regarder les choses d’une manière globale, car l’Arabie est un Etat vaste qui a la plus grande économie du Moyen-Orient .

Notre économie n’a pas subi les effets négatifs de ces attaques. D’ailleurs, l’activité économique reste dynamique.

Savez-vous que la marche des actions chez nous, connaît actuellement un boom du point de vue de nombre d’actions, et aussi de l’augmentation de leur prix ? Tout cela prouve la confiance que nos citoyens ont à l’égard de l’investissement dans le secteur boursier et à l’égard de la sécurité qui règne dans leur pays. De même, le rythme de la vie demeure habituel, les universités et les écoles ont terminé les examens comme d ’habitude et sans la moindre incidence.

Cela montre aux terroristes d’une manière très claire, qu’ils n’ont pas réussi à mobiliser l’opinion publique pour les soutenir. Ils n’ont pas pu arrêter aussi le cours de la vie habituelle dans le royaume. Et sans doute, les mesures sécuritaires renforcées prises par les autorités compétentes et les succès des opérations visant à éradiquer les bases des éléments terroristes et à découvrir leur cachette, sont des faits qui les ont poussés à diriger les attaques contre les étrangers travaillant dans ce pays. Et s’il plaît à Dieu, dans peu de temps, les résidus de ces terroristes seront exterminés.

S. : De nombreux expatriés occidentaux installés dans votre pays ont annoncé leur intention de retourner chez eux. Est-ce que la situation est si alarmante au point d’échapper à tout contrôle des autorités saoudiennes ?

E.M.A. : Il faut savoir que les mesures sécuritaires prises par les autorités compétentes dans notre pays afin de protéger les étrangers travaillant dans le royaume ne sont pas les moindres par rapport à celles qui sont prises pour protéger leurs concitoyens. De même, il y a parmi les étrangers travaillant dans le royaume qui ont exprimé leur intention d’y rester malgré ce qui s’est produit, parce qu’ils savent que ces incidents sont temporaires et anarchiques et que la sécurité dans laquelle ils vivent dans le royaume, est parmi les meilleures au monde.

S. : D’aucuns pensent que l’Arabie Saoudite paie pour ses relations privilégiées avec les Etats-Unis ?

E.M.A. : Les relations d’amitié de longue durée qui lient le royaume et les Etats-Unis sont basées sur les intérêts communs. Il y a des intérêts économiques profonds entre les deux pays ; et les terroristes sont un danger pour tous les pays du monde et ils ne trouveront aucune justification pour légitimer leurs attaques.

S. : Ces attentats seraient-ils tout de même des manifestations d’un rejet de la monarchie saoudienne ?

E.M.A. : Notre système politique est un système national enraciné qui émane de notre peuple et de nos dirigeants politiques qui se sont succédé depuis le 18e siècle. Dans son histoire moderne, le fondateur du royaume d’Arabie Saoudite, le Roi Abdel Aziz Ben Abdourahman Al Saoud a pu unifier notre pays en un Etat dans lequel le citoyen jouit de la liberté, la sécurité et le contact avec l’autorité afin de lui transmettre ses revendications et ses désirs.

Les dernières attaques terroristes ont réconforté la cohésion entre le peuple et ses dirigeants. Il y a une "coopération populaire" avec le gouvernement afin d’éradiquer les bases de ces criminels.

Les communiqués faits par les autorités religieuses et populaires dans les différentes régions du royaume confirment leur soutien aux autorités saoudiennes et leur démarcation vis-à-vis de ces terroristes. Et il n’y a aucun doute que ces terroristes sont rejetés par notre société et ne jouissent d’aucune popularité.

S. : La démocratisation du système politique saoudien ne pourrait-elle pas être une solution des tensions que traversent la société saoudienne ?

E.M.A : Les réformes dans notre pays, à tous les niveaux (politique et économique) sont une opération qui continue progressivement. Elles sont soumises à une adaptation et une révision permanente au fur et à mesure qu’elles avancent. Cela, conformément aux réalités de notre société. Cette réforme tend vers le progrès et le bien-être de notre peuple afin de lui garantir une justice éclairée et une équité entre les citoyens devant la loi.

S. Peut-on dire que les sites pétroliers sont maintenant à l’abri de toute attaque ?

E.M.A. : Des efforts nécessaires ont été déployés pour sécuriser les sites pétrolifères à l’instar des autres sites économiques importants sous la supervision des responsables.

S. Votre pays joue un grand rôle dans la fixation du prix du baril de pétrole. Après avoir refusé dans un premier temps, il vient d’accepter une augmentation de ses quotas. Pourquoi une telle position ?

E.M.A. : Il faut signaler que l’Arabie Saoudite n’est pas le seul pays qui décide au sein de l’OPEP. L’Arabie Saoudite a plutôt pris l’initiative de proposer l’augmentation de la production. Et cette proposition a été adoptée au cours de la dernière réunion de l’organisation à Beyrouth au Liban.

S. N’avez-vous pas le sentiment que l’Arabie Saoudite participe à la spéculation sur le pétrole ?

E.M.A. : Notre pays, est le seul pays qui désire réduire le prix du pétrole dans la mesure où il est le pays qui possède la plus grande réserve du pétrole au monde et en même temps il en est le plus grand exportateur. Nous avons stabilisé le prix du pétrole à long terme pour alléger la souffrance des consommateurs avant celle des producteurs. Et elle désire stabiliser le prix du pétrole. C’est pour cette raison qu’il a appelé à la création d’un forum international pour l’énergie dont la première rencontre s’est tenue à Riyadh, il y a moins de deux ans.

Ce forum vise d’une part la création du dialogue entre les producteurs et les consommateurs et il ne faut pas oublier d’autre part, que l’Arabie Saoudite et les autres pays de l’OPEP ne produisent que moins d’un tiers de la production mondiale du pétrole. Aussi faut-il signaler que beaucoup de facteurs agissent sur le prix international du pétrole dont les spéculations sur le marché international et plus d’autres facteurs comme le volume de réserve stratégique du pétrole auprès de pays consommateurs.

S. Que comptez-vous, à la lumière de la récente vague d’insécurité, faire pour protéger les lieux saints de l’Islam, notamment La Mecque, à l’occasion des prochains pèlerinages ?

E.M.A. : Le pèlerinage fut et reste un point d’intérêt du gouvernement saoudien sur tous les plans et pas seulement sur le plan sécuritaire.

Ainsi, peuvent témoigner de cela les pèlerins burkinabè et ceux des autres pays du monde ; ils peuvent dire ce que le gouvernement saoudien déploie comme importants services au profit des pèlerins et ce qui concerne les innovations permanentes qui se font dans les lieux saints chaque année. Les pèlerins vivent dans une sécurité parfaite dès leur arrivée jusqu’à leur départ de l’Arabie Saoudite. Nous, nous considérons les pèlerins comme des hôtes en Arabie Saoudite et ce qui exige de nous avant toute chose, une sécurité parfaite. Comme les pèlerinages se sont déroulés dans la sécurité et en paix, notre gouvernement ne menagera aucun effort sur tous les plans pour faciliter le pèlerinage et de mettre en sécurité les pèlerins de cette année et les autres années à venir.

S. Que retenez-vous des résultats du dernier sommet de la Ligue arabe à Tunis, où il a été question de démocratisation des régimes politiques arabes ?

E.M.A. : Le dernier sommet de la Ligue arabe tenu en Tunisie a adopté un document d’engagement, de solidarité et d’accord qui a été paraphé par les ministres des Affaires étrangères arabes et ce document provient d’une initiative saoudienne qui soutient des réformes et la démocratie dans tous les pays arabes. Ces réformes entreprises par les pays arabes dans les domaines politique, économique, social, culturel et éducatif visent à réaliser un développement durable dans les pays arabes à travers le renforcement de la solidarité par le biais de l’élargissement de la politique participative aux affaires publiques. Elles visent aussi à protéger les droits de l’homme conformément à la charte arabe des droits de l ’homme et à respecter les conventions et les traités internationaux.

S. Quelle analyse faites-vous de la mise en place des nouvelles structures gouvernementales irakiennes ?

E.M.A. : Le président et le Premier ministre irakiens ont été choisis sous la supervision de l’envoyé spécial de l’ONU conformément à un plan arrêté et qui doit conduire aux élections au début de l’année prochaine. L’Arabie Saoudite et les pays du monde ont exprimé leur souhait de succès pour les nouveaux dirigeants de l’Irak et aussi le retour rapide de la stabilité et de la sécurité dans ce pays.

Interview réalisée par Ibrahiman SAKANDE (ibra.sak@caramail.com)
Sidwaya

Eddie Komboïgo, nouveau Chef de file de l‘opposition : « (...)
Réconciliation nationale : Zéphirin Diabré a échangé avec (...)
Adhésion du MPS à la majorité présidentielle : Le bonheur (...)
Burkina : Le nouveau chef de file de l’opposition (...)
Burkina : La majorité présidentielle appelle à (...)
Réconciliation nationale : Zéphirin Diabré explique les (...)
Suspension du stade du 4-Août : "Nous n’avons pas de (...)
Majorité présidentielle : « Nous n’acceptons pas n’importe (...)
Burkina : Le MPS de Yacouba Isaac Zida et du Pr (...)
Vie politique : Les Forces nouvelles du Burkina ( FNB) (...)
Burkina : L’OPA-BF de Me Ambroise Farama déclare son (...)
Politique : Le Parti indépendant du Burkina (PIB) (...)
Politique : L’UFP déclare son appartenance à l’opposition (...)
Assemblée nationale : C’est parti pour la 1re session (...)
Vie politique : La Marche pour la Patrie (L.M.P) adhère (...)
Burkina : L’APP/Burkindi opte pour l’opposition (...)
Vie politique : Le Faso Autrement dans l’opposition
Burkina : « Le gouvernement n’est pas en train de (...)
Politique : Le parti « Soleil d’avenir » déclare son (...)
Décès de la députée Claudine Ouédraogo : L’Assemblée (...)
Déclaration d’appartenance : Le parti politique (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10857


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés