Actualités :: Politique nationale : Hermann Yaméogo et les écrits cagoulés

La guerre de positionnement fait rage au sein de la classe politique burkinabé singulièrement celle qui se réclame de l’opposition radicale. Hermann Yaméogo, Bénéwendé Sankara, Norbert Tiendrébéogo ou encore Nongma Ernest Ouédraogo multiplient les actions pour occuper les premières lignes, voire la ligne.

Le débat autour de la candidature de Blaise Compaoré constitue en réalité un faux fuyant, histoire de se divertir et au besoin tromper la vigilance des "camarades" de son propre camp.

Les observateurs auront même remarqué que le débat sur la candidature de Blaise Compaoré n’a de raison d’être que pour masquer les divergences de vue entre les ténors de l’opposition radicale. Un militant de cette même opposition disait un jour de Hermann Yaméogo qu’à force de fréquenter le boulanger d’Abidjan, il est devenu tout aussi spécialiste dans l’art de rouler les autres. Ces derniers temps en effet, le président de l’UNDD lance des flèches empoisonnées en direction de ses partenaires de l’opposition.

En homme habille, il a recourt à la "littérature souterraine" pour porter de gros coups à ses compagnons de route. Des individus manipulés par le parti de Hermann Yaméogo ont inondé la presse pour demander voir et exiger des autres chefs de partis de se désister au profit du patron de l’UNDD. Ces hommes de mains de Hermann Yaméogo se réclamant tantôt du PDP/PS, tantôt de la société civile présentent leur idole comme l’homme de la situation, le seul capable de réunir autour de son nom la majorité des militants de l’opposition.

Ces scribes qui se découvrent subitement des qualités d’analystes politiques n’hésitent pas à pourfendre le président de leur parti. La dernière sortie dans les quotidiens de la place qualifie Joseph Ki-Zerbo de vieux, donc de leader à écarter pour la prochaine présidentielle. Un autre écrit n’a pas mis de gants pour "descendre proprement" Halidou Ouédraogo, celui-là même qui, il n’y a pas longtemps était présenté comme le prototype de l’homme intègre.

La déclaration très professionnelle sur les interprétations de l’article 37 de la constitution du président du collectif a déplu fortement à l’UNDD. Hermann Yaméogo qui supportait difficilement déjà les honneurs faits à Halidou Ouédraogo par les militants du collectif veut en profiter pour "l’enterrer" politiquement et définitivement.

Dans son combat politique, Hermann Yaméogo a toujours regardé ses partenaires d’en haut. Pour tout dire, il les considère avec mépris et dédain. L’unité d’action n’existe que lorsqu’il s’agit de mobiliser les militants à son profit. Outre les insinuations malveillantes à l’égard de ses camarades dans la presse, Me Yaméogo aurait violé les conventions établies lors du dernier meeting de l’opposition à la Maison du peuple.

Alors qu’il était convenu que les militants devraient participer au meeting sans signe distinctif, histoire de présenter à l’opinion, un semblant d’unité, Hermann Yaméogo a violé cet accord en habillant ses militants de tee-shirts à son effigie. Ceux-ci, chauffés à blanc ont scandé à tort et à travers les noms et les titres de leur leader. Une telle attitude a fortement indisposé les coorganisateurs du meeting.

Nombre d’entre eux ont depuis cette date pris leur distance vis-à-vis de Me Yaméogo. D’aucuns n’ont pas manqué de manifester leur désaccord avec de telles pratiques. C’est peu connaître Me Yaméogo que de croire qu’il peut être sensible à ces remarques. Et comme pour montrer encore plus de dédain, le président de l’UNDD est passé à la vitesse supérieure cette fois avec pour objectif suprême l’affaiblissement des partis partenaires par des écrits téléguidés dans la presse.

N’est-il pas curieux en effet, qu’un militant du PDP/PS s’en prenne ouvertement à son président et fasse l’éloge de celui de l’UNDD ? Le mieux dans de pareilles situations aurait été de démissionner du premier pour rejoindre le second.

En réalité, il s’agit de bluff. Ces écrits ne sont que le fruit de l’imagination des hommes de main de Hermann Yaméogo. La duperie est si flagrante qu’elle ne trompe pas. Du reste, les accusations portées contre les camarades de groupe manquent aussi de consistance. Il est trop facile de présenter Joseph Ki-Zerbo comme un vieil homme sans avenir alors que Hermann Yaméogo lui-même est en politique depuis les indépendances. Il n’est pas politiquement vierge. Loin s’en faut. L’argument de l’âge, s’il est opposable au président du PDP/PS ne devrait pas épargner Me Yaméogo non plus. Plus grave encore est la manipulation faite par le président de l’UNDD tendant à présenter cette littérature singulière comme l’expression de la base.

Il ne s’agit ni plus, ni moins par ces écrits cagoulés que de faire croire que la base est en train de plébisciter Me Yaméogo.

Toute chose qui n’a aucun rapport avec la réalité. En cela, il n’ y a rien d’étonnant pour ceux qui connaissent l’homme. Il est passé maître dans l’art de dénigrer ses camarades. N’est-ce pas pour cela que toute œuvre politique entreprise avec lui est vouée à l’échec ? Du MDP en 1988 à l’UNDD aujourd’hui, que de changements !

Et après cela, on viendra accuser le pouvoir de tous les maux. Enfin heureusement au moins que cet argument facile existe pour ces leaders pour se dédouaner à moindre frais.

Larba Yaro
L’hebdomadaire

Chef de file de l’opposition : On ne se bouscule pas au (...)
Réconciliation nationale : « Peut-on juger le dossier de (...)
Vie politique : Le mouvement « Agir Ensemble » planche (...)
Bobo-Dioulasso : Le CGD mobilise les forces politiques (...)
Politique : Le parti du Réveil patriotique du Faso (...)
Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la (...)
Commune de Loumbila : « Nous avons 31 villages et une (...)
Conseil des frontières : Les membres se concertent à (...)
Justice au Burkina : « Construire ensemble l’Etat de (...)
Rencontre statutaire avec le Conseil supérieur de la (...)
Commission de l’Informatique et des Libertés : La (...)
Cadre de concertation du CFOP : Eddie Komboïgo invite (...)
Nécrologie : Le MPP pleure la mort de Martin Gustave (...)
Burkina : Le président du Faso rencontre le Conseil (...)
Aziz Dabo, vice-président de la NAFA : « Il faut toujours (...)
Politique : L’UNIR/PS déclare son appartenance à la (...)
Réconciliation nationale : L’impunité ne sera pas (...)
Burkina : « Chacun est porteur d’une responsabilité pour (...)
Vie politique : Un ancien ‘’élément’’ de sécurité de Roch (...)
Burkina : La CENI offre 400 ordinateurs à l’Office (...)
Burkina : Le MPP appelle la classe politique et la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10836


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés