Actualités :: Assemblée nationale : Le "discours provocateur" de Roch


Réponse du groupe parlementaire "Justice et démocratie" (J et D) au président de l’Assemblée nationale sur certains points de son discours de clôture de la session parlementaire le 31 mai dernier : c’est l’essentiel de la conférence de presse donnée par ce groupe le 4 juin dernier au siège du PAI.

On est mémoratif que l’occupant du perchoir Roch Marc Christian Kaboré, avait, dans son discours de clôture de la session parlementaire intervenue le 31 mai 2004, évoqué des sujets relatifs au dossier Norbert Zongo, au procès des présumés putschistes, à la justice burkinabè, au comportement de certains députés à l’intérieur et à l’extérieur de l’hémicycle, etc.

Manifestement, cela n’a pas été du goût du groupe "Justice et démocratie" , qui a qualifié ce discours de "provocateur, discourtois et partisan". Pour ce groupe, il est incompréhensible que le chef du Parlement fasse des éloges à l’appareil judiciaire, notamment en rapport avec le procès d’avril sur les présumés putschistes. De même, ces députés sont furieux d’avoir entendu Roch Kaboré fustiger leur comportement du 26 avril devant la primature.

Ce jour-là, des élus de l’opposition, qui étaient partis remettre au chef du gouvernement un mémorandum sur la révision du code électoral, avaient été refoulés sans ménagement parce que, disait-on, il n’y aurait pas audience. Pour eux, l’article 28 de la loi n°21-2002, qui prescrit que les députés peuvent porter leurs insignes en toutes circonstances où ils ont à faire connaître leur qualité, a été respecté ; du reste, selon ces députés, le 26 avril, on aurait pu informer le Premier ministre sur la qualité des demandeurs de l’audience.

La colère des députés du groupe "Justice et démocratie" ne s’arrête pas là : ils demandent pourquoi le 21 mai dernier, le président de l’A.N a désigné Gilbert Ouédraogo comme chef de file de l’Opposition ? "La lettre n°2004-0266/AN/PRES/CAB qui désigne le chef de file de l’Opposition est-elle le decret d’application de la loi n°007-2000/AN du 25 avril 2000 ?" ont-ils demandé. Pour le groupe "Justice et démocratie", c’est "le renforcement de l’Opposition démocratique véritable qui ébranle le CDP".

Enfin, on l’a appris au cours de cette conférence de presse, la présidence du groupe passe à Philippe Ouédraogo, en remplacement de Me Benewendé Sankara. Pourquoi les députés de ce groupe ont-ils boycotté des travaux de la Commission des affaires générales et institutionnelles (CAGI) ? C’est l’une des premières questions posées par un journaliste aux conférenciers de la matinée du vendredi 4 juin. Selon eux, ils étaient à la CAGI, mais le Règlement intérieur permet que face à certaines questions fondamentales, on pose des préalables, des discussions, des concertations, et à l’époque, ils ont soulevé tous ces problèmes ; "malheureusement, la presse de l’Assemblée nationale a coupé certaines parties des informations, et souvent tout est biaisé" , a dit Me Sankara Benewendé.

Les députés non-inscrits de l’UNDD de Me Herman Yaméogo ont rejoint le groupe "Jusice et démocratie", cela ne fait-il pas "melting pot ?". Que non rétorquent les conférenciers, car l’UNDD est d’abord un parti de l’Opposition, et dans le groupe "J et D", il y a 8 partis de l’Opposition. Ce qui reunit ce groupe, a-t-on appris aussi, ce n’est pas l’idéologie, mais l’aspect "opposition" et certaines questions communes telles l’alternance, l’article 37. "C’est ce qui fait que des libéraux, des sankaristes... peuvent s’asseoir à la même table".

3e vice-présidence : la grande peur de Gilbert

Invité à se prononcer sur la sortie de Laurent Bado, pourtant membre du groupe "J et D" , le 5 mai dernier, lors de la conférence de presse de l’OBU, les députés diront tout simplement que dans un groupe il peut y avoir des divergences, voire des dichotomies, mais qu’on peut travailler toujours ensemble. Et le député Hien Fidèle, présent sur le praesidium, d’ajouter, un peu sibyllin : "Cest ce que vous avez entendu publiquement, mais est-ce que vous savez ce que Laurent Bado a dit à chaque député en aparté ?".

Pour mémoire, Laurent Bado avait eu des mots assez durs sur certains de ses camarades de l’opposition, notamment ceux qui sont allés "se ridiculiser" le 26 avril à la primature. Revenant sur la désignation du chef de file de l’Opposition, les députés "J et D" ont affirmé que le motif est que Gilbert a craint à un certain moment que le poste de 3e vice-président de l’AN lui échappe. Enfin pour le groupe, le boycott tant utilisé ces derniers temps par les députés est compris chez les électeurs, car le temps du vote mécanique est révolu.

Zowenmanogo Dieudonné Zoungrana
L’Observateur Paalga

Burkina Faso : Cap sur l’autonomie énergétique à l’horizon (...)
Dossier Thomas Sankara : Une dizaine de personnes dont (...)
Justice : La Cour d’appel de Bobo-Dioulasso se rapproche (...)
Burkina Faso : Le chef de file de l’opposition, Eddie (...)
Burkina Faso : 115 militants du MPP sanctionnés par le (...)
Présidence du Faso : Voici la nouvelle photo officielle (...)
Dr Bachir Ismaël Ouédraogo : « Si ça va pour le jeune du (...)
Mouvement pour le Changement et la Renaissance : (...)
Burkina : Le parti au pouvoir ( MPP) se penche sur des (...)
6e mandat d’Idriss Deby : Le Collectif de Tchadiens (...)
Mise en œuvre du programme de Roch Kaboré : La jeunesse (...)
Vie politique : La jeunesse du MPP en rangs serrés pour (...)
Palais de Kosyam : Les présidents de conseil d’administration
Burkina Faso : L’Assemblée nationale adopte une loi pour (...)
Vie politique : La NAFA lancée dans une nouvelle (...)
Burkina : Le Faso Autrement plaide pour sauver la vie (...)
Sécurité sociale des travailleurs du public : Une (...)
Réconciliation nationale : Le CDP rejoint la majorité
Burkina Faso : Une loi pour prendre en compte le régime (...)
Mouvement « Agir ensemble » : Le président Boubacar Diallo (...)
Décès de Paul Taryam Ilboudo : Qui était l’illustre (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10920


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés