Actualités :: Burkina : 215 767 ménages pauvres et personnes vulnérables enregistrés dans (...)

215 767 ménages pauvres et personnes vulnérables ont été enregistrés dans les régions du Centre-est et du Centre-ouest de mai 2023 à ce jour. C’est ce qui ressort de l’atelier de capitalisation de la phase pilote du Registre social unique (RSU) en milieu urbain, ce jeudi 11 avril 2024, à Ouagadougou. La cérémonie officielle d’ouverture a été présidée par le conseiller technique de la ministre en charge de la solidarité et de l’action humanitaire, Palamanga Ouoba.

À l’issue de l’implémentation de la phase pilote du RSU en milieu urbain, il a été enregistré 26 441 ménages pauvres et vulnérables sur 27 430 ménages prévus par la carte de pauvreté, pour la région du Centre-ouest. Soit un taux global de 96,4% de ménages pauvres.
Au Centre-est, après le scoring sur une cible prévisionnelle de 55 255 ménages pauvres selon la carte de pauvreté, ce sont 45 417 ménages pauvres qui ont été enregistrés.

71 858 ménages pauvres en milieu urbain

Ainsi, l’opération de dénombrement en milieu urbain dans les deux régions a permis d’enregistrer dans la base de données du RSU, 71 858 ménages pauvres et personnes vulnérables. Ce chiffre reflète l’ampleur de la précarité économique dans ces régions et met en évidence la nécessité d’interventions ciblées pour améliorer les conditions de vie des populations.

« Les résultats de la phase pilote du RSU vont permettre aux acteurs de la protection sociale de disposer de données fiables », Palamanga Ouoba, conseiller technique du ministère en charge de la solidarité

Au terme du déploiement du Registre social unique, le bilan global qui se dégage pour l’ensemble de la phase pilote dans les deux régions, est de 215 767 ménages pauvres et personnes vulnérables enregistrés en milieux rural et urbain.
Selon le conseiller technique du ministère en charge de la solidarité et de l’action humanitaire, Palamanga Ouoba, l’opération pilote a permis de tester le dispositif du RSU, d’enregistrer des points de réussite, des bonnes pratiques mais aussi des faiblesses. « Retenons que le registre social est un instrument qui se construit progressivement par des ajustements en fonction des besoins du moment dans une synergie d’actions des parties prenantes », a-t-il affirmé.

« Nous entendons par milieu urbain, les communes urbaines. Au total dix communes ont pu être touchées dans le Centre-ouest et le Centre-est », Moussa Ouattara, secrétaire technique du RSU

Les dix communes touchées

En effet, l’opération de dénombrement conduite par l’INSD (Institut national de la statistique et de la démographie) a touché les ménages des communes urbaines et villages rattachés du Centre-ouest suivants : Koudougou, Léo, Sapouy et Réo. Dans le Centre-est, l’opération dirigée par l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP) a permis de toucher les communes urbaines et villages rattachés de Bittou, Garango, Koupéla, Ouargaye, Pouytenga, et Tenkodogo.

Le présent atelier vise particulièrement à dresser le bilan des activités de la phase pilote du RSU en milieu urbain et à recueillir les observations des parties prenantes. Monsieur Ouoba a émis le vœu de voir sortir de cette rencontre, des propositions et recommandations à même d’enrichir le processus, de faciliter son operationnalisation et son appropriation par tous les acteurs de mise en œuvre. Cette étape primordiale va permettre de tirer les enseignements utiles pour amorcer le passage à l’échelle du RSU.

Les difficultés rencontrées

La mise en œuvre de la phase pilote en milieu urbain a connu quelques difficultés parmi lesquelles sont la non prise en compte de certaines localités par les zones de dénombrements, la non maîtrise des outils de suivi par les travailleurs sociaux. Il faut aussi noter l’indisponibilité voire même l’absence de certains chefs de ménages ou de leurs représentants, du dénombrement à la collecte ou de l’énumération à la collecte.
L’une des difficultés a aussi été l’inaccessibilité de certains villages rattachés due à l’insécurité, avant ou après l’énumération. À cela s’ajoute le faible niveau d’information des populations sur le processus de collecte des données auprès des populations.

Les participants à l’atelier de capitalisation de la phase pilote du Registre social unique (RSU) en milieu urbain

Les résultats de la collecte de données dans les régions du Centre-ouest et du Centre-est du Burkina Faso mettent en lumière des progrès notables dans l’identification et l’enregistrement des ménages pauvres et vulnérables. Ces chiffres, dévoilés lors de l’atelier de capitalisation à Ouagadougou, soulignent l’importance de cette initiative dans la lutte contre la pauvreté et la vulnérabilité sociale. Cette performance témoigne de l’efficacité du processus de collecte de données et de la précision de la méthodologie utilisée pour identifier les populations les plus nécessiteuses.

Enfin, ces données fournissent une base solide pour la planification et la mise en œuvre de politiques sociales visant à réduire la pauvreté, à renforcer la résilience des communautés et à promouvoir l’inclusion sociale. Cette initiative témoigne de la détermination du gouvernement burkinabè et de ses partenaires à lutter contre la pauvreté et à améliorer les conditions de vie des populations les plus défavorisées.
Ces résultats encourageants ouvrent la voie à une expansion future du RSU à l’échelle nationale, renforçant ainsi l’engagement du Burkina Faso envers le développement humain durable et équitable.

Lire aussi : Burkina/Registre social unique : Le secrétariat technique dresse le bilan des activités de la phase pilote en milieu rural

Hamed Nanéma
Lefaso.net

Sachets biodégradables et recyclage de déchets plastiques (...)
Burkina/Santé : Le long combat des malades du lupus qui (...)
Burkina Faso : De fortes pluies attendues en (...)
Dédougou : Un régisseur de morgue condamné à 12 mois de (...)
Arrondissement N° 7 de Ouagadougou : L’expropriation d’un (...)
Aéroport de Donsin : Les infrastructures sous maîtrise (...)
Coopérative militaire et paramilitaire d’épargne et de (...)
Burkina/Réponse humanitaire : Le SPONG et ses (...)
Burkina : Le ministère en charge des transports ouvre un (...)
Ministère de l’Agriculture : Deux projets visant (...)
Dédougou : La stigmatisation, une autre cause du (...)
Ouagadougou : Braquage d’un véhicule de transport de (...)
Crise alimentaire dans la Tapoa : Des personnes (...)
Burkina : Un réseau de présumés auteurs de vol organisé (...)
Ouagadougou : Deux présumés arnaqueurs via WhatsApp dans (...)
Burkina Faso : La crèche maternelle bilingue Notre-Dame (...)
Burkina/“Prix de la Lutte anti-corruption” : La date (...)
Burkina/Recherche scientifique : Maud Saint Larry Maïga (...)
Jubilé d’albâtre des Frères des écoles chrétiennes : Une (...)
Gaoua : Le gouvernement burkinabè et ses partenaires (...)
Plan d’action pour la stabilisation et le développement (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36729


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés