Actualités :: Entreprenariat agricole : Kani Bicaba, un génie agricole autodidacte qui (...)

Loin du bruit des grandes villes, des hommes comme Kani Bicaba, construisent le Burkina Faso à leur manière. Réputé être un grand travailleur, le portefeuille de ce génie agricole autodidacte pèse plus de 800 millions de FCFA par an. Chevalier de l’ordre du Mérite avec agrafe agriculture en 2004, l’homme est le lauréat du Kuuri d’or, édition 2024. Portrait d’un homme qui ne jure que par l’agriculture.

« Que tu sois ministre. Que tu sois président, si tu n’es pas producteur, tu n’as pas encore compris le Burkina Faso », lance-t-il sereinement à son interlocuteur, dans un français approximatif, avant d’enfoncer le clou en ces termes : « le Burkina n’est pas pauvre, il y a tout dans notre terre. Je ne parle pas de l’or, je parle de l’agriculture. Si vous faites le travail de la terre, vous ne pouvez pas sortir les mains vides. C’est notre or, c’est ça notre port ».

Installé à Fuankuy, petite localité du département de Ouarkoye dans le Mouhoun depuis 1981, ce fils de paysan, Kani Bicaba, qui n’a pas eu la chance d’aller à l’école des blancs, est allé à celui de ces ancêtres, celui de la terre.

Ce génie agricole emploie des milliers de saisonniers et des dizaines de permanents. Il exploite 546 hectares de terre, avec plusieurs spéculations. Kani Bicaba est le maître à souhait de l’agriculture. Ses magasins débordent de plus de 1 000 tonnes de maïs, 300 tonnes de petit mil, plus de 200 tonnes de sorgho, 44 tonnes d’arachide. Il est aussi un gros producteur de coton, de soja, et il a un chiffre d’affaire de plus de 800 millions de francs CFA par an.

Pour agrandir son empire, l’homme s’est engagé dans l’élevage des gros ruminants, des petits ruminants et de la volaille. Car, comme on le dit, l’agriculture et l’élevage vont de pair. Kani Bicaba compte à ce niveau aussi plusieurs têtes de bêtes. L’homme qui a été fait chevalier de l’ordre du mérite avec agrafe agricole en 2004, est le Kuuri d’or, édition 2024.

Yvette Zongo
Lefaso.net
Source : Salon international de l’agriculture et de l’élevage (SIAEL), editionb2024

Burkina : Quatre personnes arrivent décédées en moyenne (...)
Ministère de la justice : Justice moderne et mécanismes (...)
Burkina : Une cour habitée par des déplacés internes (...)
Diocèse de Dédougou : Une messe d’action de grâce referme (...)
TECNO dévoile la série Camon 30 qui change la donne : (...)
Burkina/Mise en place d’un système alimentaire durable à (...)
Burkina : Le président de la délégation spéciale de la (...)
Burkina/Maladie sexuellement transmissible : Les jeunes (...)
Burkina : Trois membres du Conseil constitutionnel en (...)
Burkina/Logements sociaux : La SONATUR lance la (...)
Burkina : Un projet de construction d’une centrale (...)
Résistance aux antimicrobiens dans la chaîne alimentaire (...)
Sortir du régime militaire, gagner la Paix et engager la (...)
Ouagadougou / Vente de fourrage : Une activité qui « (...)
Burkina/ENAM : Bientôt six modules de formation dans le (...)
Conférence de zone locale Ouest 2024 : Les « Jaycees » (...)
Unité de recherche clinique de Nanoro : Un centre de (...)
Dédougou : Une conférence de presse de soutien à la (...)
Burkina/Aide humanitaire : La ville de Gayéri à nouveau (...)
Conseil constitutionnel : Trois nouveaux membres prêtent (...)
Burkina Faso : L’Association Burkinabè pour le bien-être (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36414



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés