Actualités :: Réforme constitutionnelle : La Société burkinabè de droit constitutionnel pose (...)

La Société burkinabè de droit constitutionnel (SBDC) tient ce samedi 13 janvier 2023, une conférence publique pour discuter de la réforme constitutionnelle, dont le projet a été voté à la majorité le 30 décembre 2023, à l’Assemblée législative de transition (ALT). L’objectif de cette discussion qui réunit sur la même table les professeurs Abdoulaye Soma, Ousseni Illy, Augustin Loada, Awa Tiendrebéogo, le juge Diakalya Traoré et docteur Aristide Béré, est d’éclairer les burkinabè sur la situation d’un point de vue juridique et tirer s’il y en a, les leçons en la matière.

Le projet de révision de la constitution burkinabè fait couler beaucoup d’encre et de salive. Et ce samedi 13 janvier 2024, les professionnels du droit se sont réunis à l’Université Joseph Ki-Zerbo, pour discuter des tenants et aboutissants de cette initiative, alors qu’à la date du vendredi 12 janvier 2024, le Conseil constitutionnel actait cette modification opérée par l’ALT, le 30 décembre 2023. Selon Pr Martial Zongo, président du Conseil exécutif de la SBDC, cette activité s’inscrit dans le cadre du projet intitulé : "Rebâtir l’Etat de droit et la démocratie dans le contexte de la crise sécuritaire au Burkina Faso."

Pour Pr Augustin Loada, modérateur des discussions de ce jour, le débat sur la question mérite d’être tenu car dit-il : "les constitutions comme le disait Royer Collar, ne sont pas des tentes dressées pour le sommeil des peuples. Et il ne faudrait pas qu’on adopte des constitutions sans constitutionnalisme." Ainsi donc "est-ce-que cette modification va dans le sens de la consolidation de la démocratie ? Est-ce-qu’elle ne ne viole pas la constitution elle-même ? Est-ce-que les limites matérielles et circonstancielles du 2 juin 1991 ont été respectées pour cette réforme constitutionnelle votée par l’ALT le 30 décembre 2023 ?" Voilà autant de questions sur lesquelles les spécialistes du droit, daigneront apporter des éléments de réponse.

La première communication sera faite par le Pr Abdoulaye Soma. Elle portera sur le thème suivant : "Réforme constitutionnelle et légitimité démocratique."

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Burkina/Projet de loi portant statut de la magistrature (...)
Burkina Faso : « Il n’y aura pas d’élections tant que le (...)
Gestion du fret : Le CBC reçoit les orientations du Chef (...)
Burkina : Quand les pouvoirs peinent à assurer la (...)
Burkina : Colonel Boukaré Zoungrana désormais ambassadeur (...)
Burkina Faso/MPSR2 : L’échéance de la Transition nécessite (...)
Burkina : 500 millions fcfa pour "une communication de (...)
Burkina : Le Parti Panafricain pour le Salut exhorte (...)
Investiture du Président Bassirou Faye : Voici les (...)
Investiture de Bassirou Diomaye Faye : Le Capitaine (...)
Sénégal : Le CDP félicite le nouveau Président Bassirou (...)
Mobilisation générale et de la mise en garde : Le (...)
Santé : Le conseil des ministres dissout la centrale (...)
Acquisition d’armements : Autorisation d’octroi d’une (...)
Journées nationales d’engagement politique : « Si vous (...)
Burkina/Missions d’audits : La primature met fin aux (...)
Centre pénitentiaire agricole de Baporo : Accroître les (...)
Situation sécuritaire : Le Haut-commissariat des Nations (...)
Burkina Faso : Le gouvernement fait le point de ses (...)
Burkina : Le conseil des ministres adopte un (...)
Evaluation des performances des départements ministériels en

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12495



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés