Actualités :: Burkina Faso : "La Transition n’est pas contre les riches", affirme le (...)

Le Premier ministre burkinabè, Me Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambéla, a indiqué que les réformes engagées par la Transition ne visent pas à nuire aux riches, mais à promouvoir un capitalisme national profitable à tous.

"Nous, les gens de la Transition, nous ne sommes pas contre les riches. Car lorsque vous êtes à proximité des riches, il y a des miettes qui tombent", a déclaré dans la soirée de ce samedi 9 décembre 2023, le Premier ministre Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambéla, lors d’un dîner dans sa résidence avec des hommes d’affaires burkinabè.

Selon le chef du gouvernement, l’ambition de la Transition est même de faire en sorte que tous les Burkinabè deviennent riches. Il a exprimé son étonnement face à ceux qui se demandent constamment où la Transition mène le pays.

"Nous sommes partis du Burkina Faso, nous voulons arriver au Burkina Faso. Tout ce que nous faisons, c’est dans l’intérêt des Burkinabè", a affirmé Me Kyélèm.

Il a pris l’exemple du marché de la confection des médailles de décoration, "arraché à la France" pour un artisan local, et de la décision d’équiper désormais l’administration publique avec des ordinateurs fabriqués par un Burkinabè.

"Nous ne sommes pas dans les intrigues. Nous jouons franc jeu", a ajouté Me Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambéla.

Pour le Premier ministre, il s’agit de promouvoir un "capitalisme national" profitable à tous. Selon Me Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambéla , la Transition a des idées novatrices et les opérateurs économiques ont les fonds nécessaires.

C’est dans ce sens qu’il a invité les opérateurs économiques burkinabè à s’investir pleinement dans la réussite du premier Salon africain du financement, de l’investissement et de l’innovation pour le développement (SAFID).

Selon son directeur de cabinet, Dr Ferdinand Ouédraogo, 1 000 personnes sont attendues à cette biennale qui vise à mettre en relation les détenteurs de capitaux et les détenteurs de projets.

Dr Ouédraogo a précisé que le salon est ouvert aux partenaires traditionnels tels que la Banque mondiale et l’Union européenne, mais avec un accent très particulier sur les investisseurs nationaux et africains. Il a ajouté que le gouvernement compte coorganiser l’événement avec la chambre de commerce et d’autres acteurs similaires.

Le président du Conseil national du patronat du Burkina, Idrissa Nassa, a assuré du soutien de l’ensemble de ses collègues. Il a indiqué que si les opérateurs économiques nationaux s’impliquent pleinement, les investisseurs étrangers viendront d’eux-mêmes.

Idrissa Nassa a dit attendre d’autres rencontres avec la Primature pour mieux approfondir les rôles de chaque acteur dans l’organisation du SAFID.

Le Premier ministre Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambéla a invité les opérateurs économiques à contacter son cabinet pour les difficultés auxquelles ils estiment que le gouvernement peut apporter son secours.

Lefaso.net
Source : Agence d’Information du Burkina (AIB)

Ouagadougou : Le Mouvement burkinabè pour la démocratie (...)
Adoption de la loi sur les conditions d’entrée et de (...)
Gestion du foncier au Burkina : le gouvernement met en (...)
Sanctions contre le Niger : Le président du CDP en (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : Nandy (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : (...)
Burkina / Crise sécuritaire : « La résolution passe aussi (...)
Burkina : « Il faut réviser la charte pour permettre à la (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré échange avec (...)
Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : L’opposant sénégalais (...)
Hommage à Bongnessan Arsène Yé, metteur en scène des (...)
Burkina : Une semaine après l’enlèvement de Hervé KAM, (...)
Burkina / Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : Des (...)
Retrait des Etats de l’AES de la CEDEAO : « Nous partons (...)
Sécurité du président : « Pour ma personne, je n’ai pas (...)
Burkina : « On va organiser les élections comment à (...)
Pr Hamidou Sawadogo : « Le retrait du Burkina, du Mali (...)
Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : L’Union (...)
Les Etats du Liptako Gourma quittent la CEDEAO : La (...)
Burkina : Le chef de l’Etat, Capitaine Ibrahim Traoré, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo demeure le « seul et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12453


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés