Actualités :: Burkina / Commémoration du 15-Octobre : « Cette année, elle a une saveur (…)

Le dimanche 15 octobre prochain marque le 36e anniversaire de l’assassinat du président Thomas Sankara et de douze de ses collaborateurs. Alors que les organisateurs des cérémonies entrant dans le cadre de cette commémoration font les derniers réglages, nous avons fait un tour au mémorial de Thomas Sankara ce jeudi 12 octobre 2023 pour faire le constat des préparatifs. Nous avons pu adresser quelques questions à Stanislas Damiba, président des anciens étudiants burkinabè formés à Cuba. Il fait le point

Lefaso.net : Comment décririez-vous votre état d’esprit à la veille de cette commémoration ?

Stanislas Damiba : C’est un esprit bienveillant et de clarté qui nous anime à ce jour parce que nous sommes en plein préparatifs pour le 36e anniversaire de l’assassinat du président Thomas Sankara.

Avec la décision d’élever Thomas Sankara au rang de héros de la Nation, pensez-vous que cette commémoration prend une saveur particulière ?

Pour nous, cette commémoration a effectivement une saveur particulière. Déjà en 2022, à quelques mois du 35e anniversaire, c’était le verdict du procès de l’assassinat de Thomas Sankara qui était tombé. Cette année, c’est la décision d’élever Thomas Sankara au rang de héros de la Nation. Cette décision du gouvernement vient à point nommé. Thomas Sankara est élevé comme héros national par le pouvoir de la transition parce qu’il a marqué l’histoire du pays des hommes intègres. C’est alors une fierté pour nous étudiants formés à Cuba.

Quels sont les activités au programme et les grands axes ?

Comme chaque année, il y aura d’abord la cérémonie officielle du dépôt de gerbe de fleurs. Après le cérémonial d’élévation de Isidore Noël Thomas Sankara au rang de héros de la nation. Il y aura ensuite la découverte de la nouvelle maquette des infrastructures du projet de mémorial et, enfin, la pose de la première pierre du mausolée Thomas Sankara et de ses douze compagnons. Nous attendons la présence du président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré qui devrait être encore de nouveau au mémorial Thomas Sankara. L’an dernier, il était venu pour le dépôt de gerbes de fleurs.

Peut-on dire que la polémique ayant entouré l’inhumation de Thomas Sankara sur le lieu de sa mort (la famille absente) est derrière nous ?

Je pense qu’il y a un travail qui a été fait. Thomas Sankara et ses douze compagnons reposent désormais au mémorial Thomas Sankara et je voudrais dire que c’est un acquis pour ne pas revenir sur ce qui s’est passé. Je voudrais dire que désormais le boulevard Charles de Gaulle porte le nom de Thomas Sankara. C’est une double fierté et même une triple fierté si je peux le dire, parce qu’il faudra que la pédiatrie Charles de Gaulle devienne la pédiatrie Thomas Sankara.

Un message pour la population ?

Le message que nous voulons lancer à la population, c’est de sortir nombreux parce que cette année, c’est une commémoration particulière pour rappeler qu’il a été élevé au rang de héros national et le boulevard Charles de Gaulle baptisé de son nom. J’appelle alors toute la nation à sortir massivement pour ce 36e anniversaire. Je voudrai aussi demander à tous les Burkinabè de soutenir la transition afin que nous puissions renouer avec l’élan révolutionnaire pris quand Thomas Sankara a élevé le Burkina Faso par la révolution du 4 août 1983.

Salimatou Tianabou (stagiaire)
Lefaso.net

Burkina : « Aucune force ne nous arrêtera », lance le (…)
Burkina : Gérard Kango Ouédraogo, le baobab de la politique
Education et formation : Une Initiative présidentielle (…)
Burkina : Le président Ibrahim Traoré préside le Conseil (…)
Burkina : Libéré, l’ambassadeur Mousbila Sankara (…)
Burkina /Ministère de l’économie : Un taux de (…)
Burkina : Mousbila Sankara a été "enlevé"
Burkina : Un ancien leader politique saisit le Conseil (…)
Burkina : De plain-pied dans les pratiques politiques, (…)
Burkina : Le ministre Émile Zerbo de la Sécurité affiche (…)
Burkina : Il faut désormais dire "Président du Faso, (…)
Burkina : Le Socle citoyen pour la libération (SOCL) (…)
Relations AES-CEDEAO : « Je t’aime, moi non plus, doit (…)
Burkina : Affaires « lieutenant-colonel Somda Evrard, (…)
Burkina : Les conditions de « libération » et de « (…)
"Reprise" de Me Guy Hervé Kam : « Il a même demandé à (…)
Burkina : « De ce que nous savons aussi du lieutenant-colone
Affaire "Me Guy Hervé Kam" : « Nous craignons pour la (…)
Conclusions Assises nationales : "Nul doute qu’avec la (…)
Me Guy Hervé Kam : Globalement, son état de santé va (…)
Burkina/Assises nationales du 25 mai 2024 : IB et la (…)

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés