Actualités :: Burkina : Le gouvernement veut réussir la mise en œuvre des instruments (...)

Le ministre de l’économie, des finances et de la prospective, Dr Aboubacar Nacanabo, a présidé l’ouverture de la première session ordinaire 2023 de la Commission nationale d’aménagement et de développement durable du territoire (CNADDT). Le thème à l’ordre du jour des travaux de ce mardi 5 septembre 2023 à Ouagadougou est : « Comment réussir la mise en oeuvre des instruments d’aménagement du territoire dans un contexte de forte pression sur le foncier et de forts défis sécuritaires ».

Face aux défis sécuritaires et la forte pression sur le foncier auxquels le Burkina Faso est confronté, il urge de pousser la réflexion sur les stratégies indispensables pour réussir la mise en oeuvre des instruments d’aménagement du territoire.
C’est dans cette dynamique que la Commission nationale d’aménagement et de développement durable du territoire (CNADDT) mène ses travaux sur la mise en oeuvre des instruments d’aménagement et de développement durable du territoire de façon générale. La présente rencontre a également pour but d’aborder de façon spécifique, les schémas régionaux d’aménagement et de développement durable du territoire du Centre, de l’Est et du Sahel, adoptés le 31 décembre 2022.

« L’objectif est d’assurer une cohérence entre les projets d’équipement et les politiques de l’État », Dr Aboubacar Nacanabo, ministre en charge de l’Économie

Ce qui va permettre, selon le ministre, de disposer de référentiels régionaux de planification du développement à long terme, soit 25 ans au moins. Les travaux ont permis de présenter les enjeux et les défis liés à la mise en oeuvre réussie de ces instruments de planification spatiale et de formuler des recommandations à l’endroit des parties prenantes. Ainsi, la vision des Schémas régionaux d’aménagement et de développement durable du territoire (SRADDT) a été rappelée à l’assistance.

La vison des Schémas régionaux d’aménagement…

En ce sens, le directeur général adjoint du développement territorial, Dr Assonsi Soma, a indiqué que le SRADDT de la région du Centre vise à valoriser au mieux son potentiel de développement en 2040, dans un cadre intégrateur, durable et communautaire. Cela, en tirant profit de sa position de carrefour en Afrique de l’Ouest.

« Il est ressorti de la session de 2022, cinq recommandations qui sont en cours de mise en oeuvre », Dr Assonsi Soma, directeur général adjoint du développement territorial

Concernant la région de l’Est, la vision est de travailler à l’expansion de la localité à la même échéance. Et ce, en s’appuyant sur la force de ses ressources endogènes valorisées et sa politique de coopération. Quant au Sahel, il est question d’aboutir dans ce laps de temps, à une entité qui exploite ses potentialités dans la bonne gouvernance et le dialogue social. La vision est aussi d’assurer son développement socio-économique durable sans disparités et en cohérence avec les orientations de développement au niveau national.

Un plan d’action pour faire face aux défis

La réalisation de ces ambitions nécessite que des défis soient relevés. Et cela se résume essentiellement à six éléments clés relevés par Dr Soma. Il s’agit donc de promouvoir un développement économique intégré, équilibré et polarisé ; de structurer l’espace régional et d’assurer le développement social. À ces actions futuristes s’ajoutent celles de la préservation du patrimoine naturel et écologique actuel ; de l’amélioration de la gouvernance territoriale ; et de l’ouverture du territoire tout en l’insérant dans l’ensemble ouest africain.

Vue partielle des participants à la session ordinaire 2023, de la Commission nationale d’aménagement et de développement durable du territoire (CNADDT)

Ce sont notamment, la poursuite de la communication sur le schéma national et le renforcement de capacités des différents acteurs. À cela s’ajoutent le suivi de la mise en oeuvre des fiches de projets sectoriels, la relecture des textes fonciers et l’opérationnalisation du Fonds national d’aménagement et de développement durable du territoire.

Pour le ministre de l’économie, le Schéma national d’aménagement et de développement durable du territoire (SNADDT) à l’horizon 2040, établit sans aucune ambiguïté que la mise en œuvre des politiques de maîtrise de la fécondité, le développement de l’agriculture, l’intensification de l’élevage, l’éducation et la formation, etc., ne peut se faire si les conditions sécuritaires ne sont pas réunies.
De même, le ministre de l’économie souligne que la question foncière y est décrite comme un préalable. Car sans réglementation foncière opérationnelle et acceptée par les populations, dit-il, il n’y a pas d’action territoriale possible.

En somme, la réflexion sur la thématique à l’ordre du jour engage l’ensemble des acteurs à établir la corrélation entre la question foncière et le challenge sécuritaire aux enjeux et défis liés à la mise en œuvre réussie des SRADDT du Centre, de l’Est et du Sahel. Cette session est aussi l’opportunité de formuler des recommandations concrètes pour l’atteintes des résultats escomptés.

Lire aussi : Burkina : Les schémas directeurs d’aménagement et d’urbanisme de Kongoussi, Toma et Zorgho soumis à examen

Hamed Nanéma
Lefaso.net

Burkina/Projet de loi portant statut de la magistrature (...)
Burkina Faso : « Il n’y aura pas d’élections tant que le (...)
Gestion du fret : Le CBC reçoit les orientations du Chef (...)
Burkina : Quand les pouvoirs peinent à assurer la (...)
Burkina : Colonel Boukaré Zoungrana désormais ambassadeur (...)
Burkina Faso/MPSR2 : L’échéance de la Transition nécessite (...)
Burkina : 500 millions fcfa pour "une communication de (...)
Burkina : Le Parti Panafricain pour le Salut exhorte (...)
Investiture du Président Bassirou Faye : Voici les (...)
Investiture de Bassirou Diomaye Faye : Le Capitaine (...)
Sénégal : Le CDP félicite le nouveau Président Bassirou (...)
Mobilisation générale et de la mise en garde : Le (...)
Santé : Le conseil des ministres dissout la centrale (...)
Acquisition d’armements : Autorisation d’octroi d’une (...)
Journées nationales d’engagement politique : « Si vous (...)
Burkina/Missions d’audits : La primature met fin aux (...)
Centre pénitentiaire agricole de Baporo : Accroître les (...)
Situation sécuritaire : Le Haut-commissariat des Nations (...)
Burkina Faso : Le gouvernement fait le point de ses (...)
Burkina : Le conseil des ministres adopte un (...)
Evaluation des performances des départements ministériels en

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12495



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés