Actualités :: Burkina/Situation sécuritaire : Le capitaine Ibrahim Traoré échange avec les (...)

Le président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré, a échangé ce mardi 18 juillet 2023 avec environ 200 femmes issues des organisations et associations féminines des 13 régions du pays. Avec le chef de l’Etat, les femmes ont évoqué l’impact de la crise sanitaire sur l’autre moitié du ciel, ainsi que la contribution que les femmes et les filles apportent déjà à la construction de la cohésion sociale et du vivre ensemble. Elles ont à la fin de la rencontre avec le capitaine Ibrahim Traoré, lancé un appel pour leur plus grande implication dans la lutte contre le terrorisme.

Parce qu’elles constituent, avec les enfants, les principales victimes de la crise sécuritaire et humanitaire sans précédent que traverse le Burkina Faso depuis 2016, les femmes du Burkina Faso ont voulu le présent face à face avec le chef de l’Etat pour deux principales raisons. La première, témoigner leur reconnaissance au président de la transition pour sa détermination à combattre les forces du mal, en vue de libérer le territoire national et permettre ainsi le retour des personnes déplacées dans leurs villages d’origine.

La deuxième motivation de cette rencontre, est la volonté affichée des filles et des femmes du Burkina, de partager avec le chef de l’Etat, leur vision et contribution à l’effort de paix, de sécurité, de cohésion sociale et au développement durable et équitable de notre pays. Elles espèrent également à l’issue des échanges, bénéficier des conseils avisés du capitaine Ibrahim Traoré afin de mieux jouer leur partition pour un dénouement heureux de la crise sécuritaire et humanitaire que connaît le pays des hommes intègres, précise Nandy Somé/Diallo, ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire, qui a facilité les échanges.

Au cours de l’entrevue, trois messages portant sur l’impact de la situation sécuritaire sur les femmes, leur contribution à la paix et à la cohésion sociale ainsi que sur les initiatives des femmes en cours et les moyens de les renforcer, ont été adressés au chef de l’Etat. En ce qui concerne l’impact de la situation sécuritaire sur les femmes, celles-ci ont noté la recrudescence des cas de violences basées sur le genre (viols, esclavage sexuel, mariages d’enfants, enlèvements, etc.), le ralentissement des activités génératrices de revenus du fait de l’insécurité qui entrave l’autonomisation financière des femmes, la surpopulation dans les zones d’accueil et l’augmentation de la mendicité des femmes et des enfants aux bords des routes, sans oublier l’accès limité à l’éducation du fait de la fermeture de nombreuses écoles dans les zones à forts défis sécuritaires.

Le deuxième message qui a porté sur la contribution des femmes à la paix et à la cohésion sociale, a permis de mettre en lumière quelques actions menées par les femmes en vue d’un retour à la quiétude. Il s’agit, entre autres, de l’enrôlement des femmes comme VDP, de la mise en place des structures de veille sur la sécurité à travers les coordinations des organisations féminines, le soutien alimentaire aux VDP, de l’animation des causeries-éducatives sur la paix et la cohésion sociale au profit des femmes des associations féminines, de la sensibilisation des enfants et des jeunes dans les familles sur la prévention de la radicalisation et la lutte contre l’extrémisme violent, etc.

Dans le troisième et dernier message, les femmes ont souhaité un renforcement des activités de communication, notamment des plaidoyers auprès des hommes pour un meilleur accès aux terres ; des séances de sensibilisation sur la gestion des conflits et la solidarité entre personnes déplacées internes et communautés hôtes ; ainsi que la mise à disposition de moyens et d’accompagnement financier et matériel, pour permettre aux femmes de mener des activités génératrices de revenus. Elles ont aussi plaidé pour la construction d’un centre de prise en charge pour leurs pairs ayant subi des traumatismes.

Conscientes du rôle qu’elles doivent jouer dans la lutte contre le terrorisme et pour le retour de la paix au Burkina Faso, les femmes ont invité le gouvernement à poursuivre les actions en faveur de la réconciliation nationale et à une plus grande implication des femmes dans la gestion de la crise sécuritaire. Elles ont aussi appelé les différentes communautés à cultiver la tolérance religieuse et ethnique en vue d’une bonne cohésion sociale, et invité les fils du pays qui ont pris les armes à les déposer et à revenir à de meilleurs sentiments.

Après des échanges à bâtons rompus avec le capitaine Ibrahim Traoré, les femmes ont remis une contribution à l’effort de paix

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefaso.net

Gestion du foncier au Burkina : le gouvernement met en (...)
Sanctions contre le Niger : Le président du CDP en (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : Nandy (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : (...)
Burkina / Crise sécuritaire : « La résolution passe aussi (...)
Burkina : « Il faut réviser la charte pour permettre à la (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré échange avec (...)
Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : L’opposant sénégalais (...)
Hommage à Bongnessan Arsène Yé, metteur en scène des (...)
Burkina : Une semaine après l’enlèvement de Hervé KAM, (...)
Burkina / Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : Des (...)
Retrait des Etats de l’AES de la CEDEAO : « Nous partons (...)
Sécurité du président : « Pour ma personne, je n’ai pas (...)
Burkina : « On va organiser les élections comment à (...)
Pr Hamidou Sawadogo : « Le retrait du Burkina, du Mali (...)
Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : L’Union (...)
Les Etats du Liptako Gourma quittent la CEDEAO : La (...)
Burkina : Le chef de l’Etat, Capitaine Ibrahim Traoré, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo demeure le « seul et (...)
Burkina / Gouvernance : Toute justice doit être défendue, (...)
Burkina / Politique : Le CDP s’insurge contre la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12453


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés