Actualités :: Burkina : « Ablassé Ouédraogo se trouve comme dans une situation d’un (…)

Dans le communiqué ci-après, le secrétaire national à l’information et à la communication du Le Faso Autrement confirme l’audition de Dr Ablassé Ouédraogo par la police. Toutefois, il déplore la situation dans laquelle vit le président de leur parti, laquelle situation est comparée à celle d’un "prévenu en sursis".

Suite aux informations parues dans la presse et sur les réseaux sociaux au début du mois de juin 2023, mentionnant que le Président Dr Ablassé OUEDRAOGO a été auditionné par les services de la Police Nationale, le Parti Le Faso Autrement confirme, pour la bonne information de tous, que le Président, Dr Ablassé OUEDRAOGO, a été effectivement auditionné le mardi 06 juin dernier dans la matinée, par les services de la Division des Investigations Criminelles (DIC), à la suite d’une convocation datée du 16 mai 2023, qu’il a reçue dans la journée du lundi 05 juin 2023 .

Après l’audition, le Président, Dr Ablassé OUEDRAOGO, a immédiatement regagné son domicile et vaque à ses occupations. Cependant, ses deux téléphones portables et son ordinateur portatif sont toujours retenus à la Police depuis le 06 juin 2023 sans aucun motif indiqué.

Cette privation des instruments de travail depuis un mois, sans aucune procédure à lui notifiée alors qu’il a été simplement convoqué pour un témoignage dans l’affaire « Appel à incendier le Palais du Mogho Naaba » dont le délibéré du procès conclu le samedi 24 juin 2023 a été rendu le 07 juillet 2023, nous pousse à considérer que le Président Ablassé OUEDRAOGO, se trouve comme dans une situation d’un « prévenu en sursis ».

Le lundi 26 juin 2023, le Dr Ablassé OUEDRAOGO s’est présenté à la Police dans l’espoir de récupérer ses téléphones et son ordinateur, et à sa grande surprise, l’Officier de police judiciaire, un Lieutenant, l’informe qu’il ne peut retirer que les puces des téléphones portables au motif que les équipements ne peuvent pas lui être restitués pour le moment.

Comme nous sommes en politique et qu’il est facile d’imaginer tout ce qui peut se tramer en vue des échéances politiques à venir, le Parti Le Faso Autrement tiendra les militantes et militants, ainsi que l’opinion publique nationale et internationale, dûment informés de tout développement qui pourrait survenir par la suite.

« Rien n’arrête une idée à son heure »

Ouagadougou, le 09 juillet 2023

Le Secrétariat National à l’Information et à la Communication

Burkina : « Aucune force ne nous arrêtera », lance le (…)
Burkina : Gérard Kango Ouédraogo, le baobab de la politique
Education et formation : Une Initiative présidentielle (…)
Burkina : Le président Ibrahim Traoré préside le Conseil (…)
Burkina : Libéré, l’ambassadeur Mousbila Sankara (…)
Burkina /Ministère de l’économie : Un taux de (…)
Burkina : Mousbila Sankara a été "enlevé"
Burkina : Un ancien leader politique saisit le Conseil (…)
Burkina : De plain-pied dans les pratiques politiques, (…)
Burkina : Le ministre Émile Zerbo de la Sécurité affiche (…)
Burkina : Il faut désormais dire "Président du Faso, (…)
Burkina : Le Socle citoyen pour la libération (SOCL) (…)
Relations AES-CEDEAO : « Je t’aime, moi non plus, doit (…)
Burkina : Affaires « lieutenant-colonel Somda Evrard, (…)
Burkina : Les conditions de « libération » et de « (…)
"Reprise" de Me Guy Hervé Kam : « Il a même demandé à (…)
Burkina : « De ce que nous savons aussi du lieutenant-colone
Affaire "Me Guy Hervé Kam" : « Nous craignons pour la (…)
Conclusions Assises nationales : "Nul doute qu’avec la (…)
Me Guy Hervé Kam : Globalement, son état de santé va (…)
Burkina/Assises nationales du 25 mai 2024 : IB et la (…)

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés