Actualités :: Levée de mandat d’arrêt contre Yacouba Zida : La Coalition pour un Burkina (...)

Dans la déclaration ci-après, la Coalition pour un Burkina réconcilié et paisible (CBRP) revient sur les éléments pouvant permettre au Burkina de retrouver sa paix d’antan. Par la même occasion, elle salue la décision du tribunal militaire qui constitue un pas de franchi dans la réconciliation. "L’ancien Premier ministre est donc désormais libre de rentrer au pays et vaquer librement à ses occupations. Le CBRP lui réserve un accueil chaleureux car cette mesure plante le décor d’une véritable réconciliation", promet le CBRP.

Enfin, la coalition reaffirme son soutien aux autorités et lance un appel à l’unité pour une sortie de crise beaucoup plus réussie.

L’entière de la déclaration ci-après.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

DÉCLARATION DU CBRP

Peuple du Burkina Faso,
Notre pays, le Burkina Faso vit depuis huit 8 ans une crise sécuritaire et humanitaire sans précédent occasionnant d’énormes pertes en vies humaines et un déplacement massif des populations. Elle a engendré de terribles conséquences pour les populations, et amène des questionnements existentiels pour l’avenir du pays. Cette crise sécuritaire à freiner le développement économique du pays. En dépit de ces difficultés que nous traversons les autorités actuelles ont entrepris des mesures salutaires en vue de maitriser la situation.

Face à un tel défi, le concours de tous les burkinabés est fortement demandé.
Certaines des causes sous -jacentes de ces conflits sont la faiblesse, la corruption, le déficit démocratique et le sentiment que les structures administratives et politiques sont inadaptées où inaccessibles.
Pour un retour et la promotion de la paix, la sécurité et la cohésion sociale, nous devons nous attaquer à ces causes sous-jacentes ou facteurs de déclenchement de l’insécurité.

Chère population,
Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, nous pensons qu’il peut s’avérer nécessaire de revenir en arrière pour régler les problèmes de confusions conceptuelles, le manque de stratégie globale et les différends. Il est urgent de traiter ces problèmes et il faut les prendre au sérieux.

Si nous voulons réellement travailler pour un retour de la paix nous devons :
- premièrement, surmonter les confusions, incertitudes et taire nos divergences.
- Deuxièmement, nous devons élaborer des stratégies nationales globales pour le retour et la consolidation de la paix.
- Troisièmement, une dynamique de réconciliation nationale doit être entamer en vue d’un retour intégral et d’une consolidation de la paix viable et durable.
Vaillant peuple,

C’est pourquoi nous, Coalition pour un Burkina réconcilié et paisible CBRP, profitons de cette occasion pour saluer vivement la justice militaire d’avoir levée le mandat d’arrêt international contre l’ancien président et Premier Ministre de la transition 2014-2015, Yacouba Isaac ZIDA qui était poursuivi pour des faits de désertion en temps de paix et refus d’obéissance.

L’ancien Premier Ministre est donc désormais libre de rentrer au pays et vaquer librement à ces occupations. Le CBRP lui réserve un accueil chaleureux car cette mesure plante le décor d’une véritable réconciliation. C’est à l’unissons que nous pourrions relever le défi sécuritaire afin de faire de notre nation, une nation gage de paix, de sécurité et du mieux vivre ensemble.

Nous manifestons notre ferme soutien aux autorités de la transition et invitons tous les fils et filles à œuvrer main dans la main pour une transition réussie.

Vive le pays des hommes intègres !
Vive le Burkina Faso !

LE COORDONNATEUR DU CBRP

François ZANGRE
Chevalier de l’Ordre du Mérite Burkinabé

Burkina : Libéré, l’ambassadeur Mousbila Sankara explique (...)
Burkina /Ministère de l’économie : Un taux de réalisation (...)
Burkina : Mousbila Sankara a été "enlevé"
Burkina : Un ancien leader politique saisit le Conseil (...)
Burkina : De plain-pied dans les pratiques politiques, (...)
Burkina : Le ministre Émile Zerbo de la Sécurité affiche (...)
Burkina : Il faut désormais dire "Président du Faso, chef (...)
Burkina : Le Socle citoyen pour la libération (SOCL) (...)
Relations AES-CEDEAO : « Je t’aime, moi non plus, doit (...)
Burkina : Affaires « lieutenant-colonel Somda Evrard, (...)
Burkina : Les conditions de « libération » et de « (...)
"Reprise" de Me Guy Hervé Kam : « Il a même demandé à (...)
Burkina : « De ce que nous savons aussi du lieutenant-colonel
Affaire "Me Guy Hervé Kam" : « Nous craignons pour la (...)
Conclusions Assises nationales : "Nul doute qu’avec la (...)
Me Guy Hervé Kam : Globalement, son état de santé va (...)
Burkina/Assises nationales du 25 mai 2024 : IB et la (...)
Affaire Guy Hervé Kam : Le mouvement SENS dénonce un (...)
Burkina : Des citoyens expriment leurs attentes pour (...)
Burkina/Assises nationales : « Une fenêtre d’opportunités à
Burkina/Assises nationales : Vers le pire scénario pour (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12537



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés