Actualités :: Vie des Institutions : Le Chef de l’Etat reçoit les rapports d’activités 2021 (...)

(Ouagadougou, 19 mai 2023). Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim TRAORE a reçu, ce vendredi matin, en audience le Médiateur du Faso, Mme Fatimata SANOU/TOURE. A la tête d’une délégation, le Médiateur du Faso a remis à cette occasion, les rapports d’activités 2021 et 2022 de son Institution au Chef de l’Etat.

Ces rapports font le point sur le traitement des dossiers de réclamation, des grands évènements qui ont marqué la vie de l’Institution et les différentes réflexions qui y ont été menées en 2021 et en 2022.

De ces rapports, il ressort que le Médiateur du Faso a reçu 746 dossiers de réclamations de 6286 plaignants en 2021 contre 840 dossiers de réclamations de 11 033 plaignants en 2022.

Selon Mme Fatimata SANOU/TOURE, « le Médiateur du Faso a fait au cours de ces deux années un certain nombre de plaidoyers pour la cohésion sociale et pour le mieux vivre ». Il s’agit entre autres du plaidoyer pour le renforcement de la lutte contre le terrorisme, du plaidoyer pour la réouverture du Lycée Philippe Zinda Kaboré, du plaidoyer pour le soutien aux veuves et orphelins des FDS tombés sur le théâtre des opérations et du plaidoyer pour la réfection du lycée Nelson Mandela.

Dans le domaine de l’auto saisine, le Médiateur du Faso s’est également penché en 2022 sur la crise universitaire qui a secoué l’Université Nazi Boni et la crise suite au projet de restauration du minaret de la grande mosquée de Dioulassoba, a soutenu Mme Fatimata SANOU/TOURE.

« Son Excellence nous a félicité pour le travail abattu et nous a inviter à se pencher davantage sur les différents conflits communautaires qui minent notre pays », a soutenu le Médiateur du Faso à l’issue de l’entretien avec le Président de la Transition.

« Malgré les efforts du Médiateur du Faso, nous avons décelé en 2022 une lente réactivité de l’administration face à nos interpellations », a souligné le Médiateur du Faso. On note, en effet, 66% de réactions en 2021 contre 52% en 2022.

A cet effet, « nous avons fait le plaidoyer auprès du Chef de l’Etat pour interpeller l’administration à plus de réactivité pour plus de diligence du Médiateur du Faso », a déclaré Mme Fatimata SANOU/TOURE.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Gestion du foncier au Burkina : le gouvernement met en (...)
Sanctions contre le Niger : Le président du CDP en (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : Nandy (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : (...)
Burkina / Crise sécuritaire : « La résolution passe aussi (...)
Burkina : « Il faut réviser la charte pour permettre à la (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré échange avec (...)
Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : L’opposant sénégalais (...)
Hommage à Bongnessan Arsène Yé, metteur en scène des (...)
Burkina : Une semaine après l’enlèvement de Hervé KAM, (...)
Burkina / Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : Des (...)
Retrait des Etats de l’AES de la CEDEAO : « Nous partons (...)
Sécurité du président : « Pour ma personne, je n’ai pas (...)
Burkina : « On va organiser les élections comment à (...)
Pr Hamidou Sawadogo : « Le retrait du Burkina, du Mali (...)
Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : L’Union (...)
Les Etats du Liptako Gourma quittent la CEDEAO : La (...)
Burkina : Le chef de l’Etat, Capitaine Ibrahim Traoré, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo demeure le « seul et (...)
Burkina / Gouvernance : Toute justice doit être défendue, (...)
Burkina / Politique : Le CDP s’insurge contre la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12453


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés