Actualités :: Burkina : Le Premier ministre appelle à l’engagement des PTF pour (...)

Le document ci-après est le discours prononcé par le Premier ministre Appolinaire Kyelem de Tambela, à l’occasion de la première session ordinaire 2023 du comité de pilotage du dispositif institutionnel de pilotage et de suivi de l’amélioration du climat des affaires.

Tout en invitant les acteurs à un examen sans complaisance des documents qui leur sont soumis afin d’identifier les solutions appropriées aux difficultés rencontrées et d’améliorer de façon substantielle le taux de mise en œuvre des réformes et par ricochet l’environnement des affaires au Burkina Faso, il a appelé à "l’engagement des Partenaires techniques et financiers pour l’amélioration de l’environnement des affaires."

Erwan Compaoré
Lefaso.net

PROJET DE DISCOURS D’OUVERTURE DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE A L’OCCASION DE LA PREMIERE SESSION ORDINAIRE 2023 DU COMITE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF INSTITUTIONNEL DE PILOTAGE ET DU SUIVI DE L’AMELIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES


● Chers membres du Comité de pilotage ;
● Mesdames et Messieurs les Partenaires techniques et financiers ;
● Distingués représentants du secteur privé ;
● Mesdames et Messieurs ;

C’est avec un réel plaisir que je prends la parole ce jour pour vous souhaiter la cordiale bienvenue à cette première session ordinaire du Comité de pilotage du dispositif institutionnel de pilotage et du suivi de l’amélioration du climat des affaires de l’année 2023.

Je voudrais, avant tout propos, réitérer toute la reconnaissance du Gouvernement à l’ensemble des parties prenantes qui ne cessent de déployer des efforts pour accompagner notre volonté de mettre en place un environnement propice aux affaires.

Aussi, permettez-moi de saluer la résilience du monde des affaires qui, malgré les nombreux défis auxquels fait face notre chère patrie, continue de jouer avec abnégation son rôle de moteur de l’économie et de créateur de richesses et d’emplois.

Qu’il me soit également permis de traduire ma profonde gratitude à tous les partenaires techniques et financiers pour leur appui constant aux efforts du Gouvernement dans le processus d’amélioration de l’environnement des affaires dans notre pays.

• Chers membres du Comité de pilotage ;
• Mesdames et Messieurs ;

Dans la dynamique d’une amélioration continue du climat des affaires à l’effet d’offrir un cadre propice à l’investissement privé, le Gouvernement burkinabè veille inlassablement à la mise en œuvre des réformes.

C’est en cela qu’il attache du prix au fonctionnement de ce dispositif institutionnel de pilotage et du suivi de l’amélioration du climat des affaires créé par décret en 2017 et dont l’objectif est de favoriser la mise en œuvre diligente des réformes.

Ainsi, le Comité de pilotage qui est l’organe d’orientation et de décision de ce dispositif a, lors de sa précédente session tenue le 28 avril 2022, adopté le Plan de réformes 2022.

A cet effet, un projet de rapport de mise en œuvre au 31 décembre 2022 dudit plan a été produit et examiné par le Secrétariat technique du dispositif de suivi de l’amélioration du climat des affaires lors de sa première session tenue le 23 janvier 2023.

Aussi, à la lumière du rapport de mise en œuvre du Plan de réforme 2022 qui est soumis à notre examen, je note que des progrès ont été enregistrés par les structures parties prenantes malgré le contexte national difficile.

Toutefois, le volume des réformes non réalisées ou en cours de réalisation traduit un écart important entre les résultats atteints et les ambitions que nous nous étions fixées à travers ce Plan de réformes annuel.

• Distingués participants ;
• Mesdames et Messieurs ;

Pour prendre en charge ces réformes, un projet de plan de réformes 2023 a été élaboré au cours d’un atelier tenu les 5 et 6 décembre 2022 par les différentes structures impliquées dans la mise en œuvre et le suivi des réformes avec l’accompagnement des consultants de l’assistance technique perlée mise à disposition par la Délégation de l’Union Européenne.

Ce Plan annuel de réformes, en plus des activités non mises en œuvre du plan de réformes 2022, prend en compte la tranche annuelle 2023 du Plan stratégique d’amélioration du climat des affaires 2021-2025 et du plan d’actions de l’Initiative régionale d’amélioration du climat des affaires (IRCA).

Je voudrais donc, tout en saluant les efforts déjà fournis, exhorter les structures qui ont en charge la mise en œuvre des réformes, à poursuivre sans relâche les actions prévues afin qu’à l’heure du bilan annuel 2023, les résultats escomptés soient au rendez-vous.

Par ailleurs, je voudrais vous inviter à un examen sans complaisance des documents qui vous sont soumis afin d’identifier les solutions appropriées aux difficultés rencontrées et d’améliorer de façon substantielle le taux de mise en œuvre des réformes et par ricochet l’environnement des affaires au Burkina Faso.

● Chères membres du Comité de pilotage ;
● Mesdames et Messieurs ;

Avant de terminer mon propos, je voudrais solliciter l’engagement habituel des Partenaires techniques et financiers pour l’amélioration de l’environnement des affaires en général et singulièrement pour la mise en œuvre du Plan stratégique d’amélioration du climat des affaires 2021-2025.

Sur ce, et tout en souhaitant plein succès à nos travaux, je déclare ouverte, la première session ordinaire de l’année 2023 du Comité de Pilotage du dispositif institutionnel de pilotage et du suivi de l’amélioration du climat des affaires.

Je vous remercie.

Burkina : Libéré, l’ambassadeur Mousbila Sankara explique (...)
Burkina /Ministère de l’économie : Un taux de réalisation (...)
Burkina : Mousbila Sankara a été "enlevé"
Burkina : Un ancien leader politique saisit le Conseil (...)
Burkina : De plain-pied dans les pratiques politiques, (...)
Burkina : Le ministre Émile Zerbo de la Sécurité affiche (...)
Burkina : Il faut désormais dire "Président du Faso, chef (...)
Burkina : Le Socle citoyen pour la libération (SOCL) (...)
Relations AES-CEDEAO : « Je t’aime, moi non plus, doit (...)
Burkina : Affaires « lieutenant-colonel Somda Evrard, (...)
Burkina : Les conditions de « libération » et de « (...)
"Reprise" de Me Guy Hervé Kam : « Il a même demandé à (...)
Burkina : « De ce que nous savons aussi du lieutenant-colonel
Affaire "Me Guy Hervé Kam" : « Nous craignons pour la (...)
Conclusions Assises nationales : "Nul doute qu’avec la (...)
Me Guy Hervé Kam : Globalement, son état de santé va (...)
Burkina/Assises nationales du 25 mai 2024 : IB et la (...)
Affaire Guy Hervé Kam : Le mouvement SENS dénonce un (...)
Burkina : Des citoyens expriment leurs attentes pour (...)
Burkina/Assises nationales : « Une fenêtre d’opportunités à
Burkina/Assises nationales : Vers le pire scénario pour (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12537



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés