Actualités :: Burkina Faso : « Il n’y a pas de position médiane dans cette guerre. (...)

Le Ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo, et son collègue de l’Urbanisme, des Affaires foncières et de l’Habitat, Mikaïlou Sidibé ont animé un point de presse, ce jeudi 30 mars 2023 à Ouagadougou. Ce point de presse s’inscrit dans le cadre de la reprise de l’exercice de redevabilité de la gouvernance publique par le Service d’Informations du Gouvernement (SIG).

Face à la presse, le ministre en charge de la communication, porte-parole du gouvernement Jean Emmanuel Ouédraogo est revenu sur des questions d’actualité comme la liberté d’expression et la création des comités de veille et de développement. Il a rappelé le contexte de guerre dans lequel se trouve le pays et la nécessité d’accompagner l’effort de reconquête du territoire national engagé par les autorités de la Transition.

Sur la liberté d’expression, il a réitéré l’attachement du gouvernement de la Transition à la liberté d’expression et d’opinion chèrement acquise au Burkina Faso avant de souligner que « nous n’accepterons pas qu’un média fasse ce que nous considérons comme étant de l’apologie du terrorisme ». Pour lui, « il n’y a pas de position médiane dans cette guerre qui est engagée. Aujourd’hui, il s’agit de soutenir l’offensive de reconquête du territoire ». Il a notamment invité tous les Burkinabè, y compris les journalistes, à accompagner l’effort de reconquête du territoire.

Le ministre de la communication s’est également attelé sur la création des comités de veille et de développement. « Nous sommes dans un contexte où les autorités se donnent les moyens de pouvoir faire face à la situation critique dans laquelle notre pays se trouve. Nous sommes dans un contexte de guerre qui nécessite qu’on puisse gérer un certain nombre de situations avec beaucoup d’efficacité et beaucoup de diligence. Cela ne s’accommode pas toujours avec toutes les procédures qui doivent être respectées en temps normal, si bien que la loi offre des possibilités à l’autorité de pouvoir donc prendre un certain nombre de dispositions qui permettent d’être plus efficace sur le terrain. C’est le cas de la mobilisation générale et la mise en place de l’état d’urgence », explique-t-il.

Pour ce qui est des comités de veille et de développement, Jean Emmanuel Ouédraogo soutient qu’il s’agit d’une volonté des autorités de la transition de faire de l’ensemble des citoyens, des acteurs, non seulement pour la sécurisation du pays et au-delà, des acteurs de suivi des actions de développement. « Et c’est un maillage qui va toucher l’ensemble du territoire avec des comités qui auront en charge de participer de façon significative à des questions sécuritaires, à des questions de renseignements mais aussi à la question de suivi des actions de développement qui se mènent dans leurs localités. Aujourd’hui, on ne peut pas parler de sécurité, de développement sans les premiers acteurs concernés à savoir les citoyens burkinabè partout où ils se trouvent », précise-t-il.

Mamadou ZONGO
Lefaso.net

Avec la DCRP/MCCAT

Burkina : Libéré, l’ambassadeur Mousbila Sankara explique (...)
Burkina /Ministère de l’économie : Un taux de réalisation (...)
Burkina : Mousbila Sankara a été "enlevé"
Burkina : Un ancien leader politique saisit le Conseil (...)
Burkina : De plain-pied dans les pratiques politiques, (...)
Burkina : Le ministre Émile Zerbo de la Sécurité affiche (...)
Burkina : Il faut désormais dire "Président du Faso, chef (...)
Burkina : Le Socle citoyen pour la libération (SOCL) (...)
Relations AES-CEDEAO : « Je t’aime, moi non plus, doit (...)
Burkina : Affaires « lieutenant-colonel Somda Evrard, (...)
Burkina : Les conditions de « libération » et de « (...)
"Reprise" de Me Guy Hervé Kam : « Il a même demandé à (...)
Burkina : « De ce que nous savons aussi du lieutenant-colonel
Affaire "Me Guy Hervé Kam" : « Nous craignons pour la (...)
Conclusions Assises nationales : "Nul doute qu’avec la (...)
Me Guy Hervé Kam : Globalement, son état de santé va (...)
Burkina/Assises nationales du 25 mai 2024 : IB et la (...)
Affaire Guy Hervé Kam : Le mouvement SENS dénonce un (...)
Burkina : Des citoyens expriment leurs attentes pour (...)
Burkina/Assises nationales : « Une fenêtre d’opportunités à
Burkina/Assises nationales : Vers le pire scénario pour (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12537



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés