Actualités :: Burkina Faso : « Il faut bouter hors de nos palais, les présidents au service (...)

L’organisation de la société civile Trait d’union des leaders africains (TULA) était face à la presse ce vendredi 24 février 2023 pour évoquer les défis actuels des peuples africains en général et ceux du Sahel en particulier. Nouvellement créée, cette OSC se veut panafricaniste et tournée vers la fédération des peuples africains.

Face à la presse, l’OSC Trait d’union des leaders africains (TULA) s’est principalement attelée sur trois points. Selon les responsables de TULA, il s’agit de mener des combats pour l’indépendance véritable et pour la dignité des peuples africains. « Nous n’allons pas nous décourager et nous n’allons plus laisser nos leaders à la merci, ni de l’impérialisme blanc, ni de l’impérialisme noir au service de la France-Afrique », a lancé Moumouni Boly, président de ce mouvement de la société civile.

Moumouni Boly, président de l’organisation TULA

Les trois points abordés par les conférenciers du jour sont d’ordre politique, économique et sur le plan de la sécurité et de la cohésion sociale. Sur le plan politique, TULA a tout d’abord encouragé les dirigeants du Burkina Faso, du Mali et de la Guinée à accélérer leur coopération afin d’aboutir à une fédération. Il demande aussi de transmettre les accords coloniaux aux parlements respectifs des pays africains afin que les peuples soient informés sur ces accords qui selon eux, sont toujours fonctionnels et contraires aux intérêts des peuples africains, etc.

Le présidium lors de ce point de presse

Sur le plan économique, Moumouni Boly, président de TULA et ses camarades ont invité les pays de l’Afrique de l’Ouest à envisager la création d’une monnaie sous-régionale en remplacement du franc CFA. Trait d’union des leaders africains a également exigé le rapatriement des devises africaines logées au Trésor français et la revue des accords avec les multinationales « qui écument nos pays au détriment de nos entreprises nationales qui, pourtant sont plus bénéfiques pour nos Etats ». « Il faut bouter hors de nos palais les présidents au service de la France-Afrique », lancent-ils.

Les membres et sympathisants du mouvement, présents à cette conférence de presse

Sur le plan sécuritaire, cette nouvelle organisation de la société civile créée en février 2023 soutient que la transition dirigée par le capitaine Ibrahim Traoré est sur la bonne voie avec notamment le recrutement et la formation des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), l’acquisition de nouveaux matériels militaires, etc. Par conséquent, elle appelle tous les Burkinabè « à se départir des accointances avec ces ennemis du Burkina Faso et de l’Afrique qui sèment partout, terreur et désolation ». Elle adresse ses félicitations aux FDS et VDP engagés dans la reconquête du territoire national.

Photo de famille avec Yéli Monique Kam venue apporter son soutien au mouvement

Tout en invitant les partis politiques à soutenir la transition, TULA se réjouit de l’adhésion des Burkinabè de tous bords à l’effort de guerre sollicité par le gouvernement.
Trait d’union des leaders africains a pour vocation la veille citoyenne, la sensibilisation. Elle dit vouloir faire ce que les devanciers n’ont pas pu faire, arriver à une indépendance véritable des Etats africains, aller vers les fédérations, etc.
Pour ce faire, TULA entend travailler en tandem avec tout regroupement panafricain qui partage sa vision, qui est principalement celle de l’indépendance politique, économique et culturelle du continent africain.

Mamadou ZONGO
Lefaso.net

Ouagadougou : Le Mouvement burkinabè pour la démocratie (...)
Adoption de la loi sur les conditions d’entrée et de (...)
Gestion du foncier au Burkina : le gouvernement met en (...)
Sanctions contre le Niger : Le président du CDP en (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : Nandy (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : (...)
Burkina / Crise sécuritaire : « La résolution passe aussi (...)
Burkina : « Il faut réviser la charte pour permettre à la (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré échange avec (...)
Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : L’opposant sénégalais (...)
Hommage à Bongnessan Arsène Yé, metteur en scène des (...)
Burkina : Une semaine après l’enlèvement de Hervé KAM, (...)
Burkina / Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : Des (...)
Retrait des Etats de l’AES de la CEDEAO : « Nous partons (...)
Sécurité du président : « Pour ma personne, je n’ai pas (...)
Burkina : « On va organiser les élections comment à (...)
Pr Hamidou Sawadogo : « Le retrait du Burkina, du Mali (...)
Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : L’Union (...)
Les Etats du Liptako Gourma quittent la CEDEAO : La (...)
Burkina : Le chef de l’Etat, Capitaine Ibrahim Traoré, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo demeure le « seul et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12453


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés