Actualités :: Un militant de l’UPC au président Traoré : « Il n’existe pas un seul parti (...)

Dans cette lettre ouverte adressée au président de la Transition, Djibril Dit Baba Guiende, militant de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) et « citoyen burkinabè » plaide pour la levée de la mesure de suspension des activités des partis politiques. Cela, dit-il, pour leur permettre de mener leurs activités conformément aux dispositions de la constitution qui est rétablie. Ce sera plus utile pour la nation, selon lui.

Lettre ouverte au Président de la Transition, Chef de l’État.

Monsieur le Président,

Dans un communiqué signé le 30 septembre 2022, vous avez informé l’opinion nationale et internationale des mesures prises par la MPSR dont vous en êtes le premier responsable. Au nombre de ces mesures, je peux citer la suspension de la constitution, des activités des partis politiques et des organisations de la société civile.

Quelques jours après, vous avez levé la mesure de suspension qui frappait la constitution. Si le débat n’était pas juridique, je pouvais par déduction dire que les mesures antérieures au rétablissement de la constitution devenaient caduques. Mais, ne maîtrisant pas le droit, je préfère ne rien dire à ce sujet.

Cependant, excellence, j’ai été curieux de voir durant tout ce temps des activités des organisations de la société civile en guise de soutiens à votre pouvoir sans aucune forme d’interpellation. Me référant au communiqué numéro 03 du MPSR, en aucun cas une fenêtre n’a été ouverte pour autoriser les manifestations "pro transition". Alors, pourquoi la mesure de suspendre les partis politiques doit-elle encore demeurer ?

Bonsoir le Président,

Lors des évènements de fin septembre qui vous ont porté au pouvoir, des jeunes Burkinabè de tous bords et de tous partis politiques étaient dans la rue afin de vous permettre de maîtriser la situation.

Monsieur le Président,

À ce stade, je ne pense pas qu’il existe un seul parti politique qui soit votre opposant ou qui agirait contre votre pouvoir de Transition. Il n’y a aucun intérêt à le faire et personne ne prendra peine d’injecter ses forces dans une telle entreprise.

Monsieur le Président,

À l’heure où il est question d’union autour de la nation, de telles mesures dont l’application sur le terrain se fait avec légèreté et distinction ne peuvent en aucun cas être facteur d’union.

Aussi, faut-il encore noter que les instances des partis politiques sont les moments où ces derniers prennent des décisions importantes. Dans le contexte actuel, un Bureau Politique Nationale ou un Congrès est une aubaine pour les partis politiques de s’accorder sur des actions à mener au profit de la nation en difficulté. J’en veux pour preuve le fait que l’UPC prévoyait lancer officiellement au cours de ce BPN initialement prévu ce 18 février une vaste opération de collecte de fonds par ses militants et sympathisants en guise de contribution volontaire à l’effort de guerre. Rien n’indique que d’autres initiatives allant dans ce sens n’allaient pas voir le jour.

Excellence Monsieur le Président,

De mon humble avis, lever cette mesure et permettre aux partis politiques de mener leurs activités conformément aux dispositions de la constitution qui est rétablie sera plus utile pour la nation.

Espérant que mon message sera compris dans le bon sens, recevez Monsieur le Président, l’expression de mes distinguées salutations.

Djibril Dit Baba GUIENDE militant de l’UPC, citoyen burkinabè.

Gestion du fret : Le CBC reçoit les orientations du Chef (...)
Burkina : Quand les pouvoirs peinent à assurer la (...)
Burkina : Colonel Boukaré Zoungrana désormais ambassadeur (...)
Burkina Faso/MPSR2 : L’échéance de la Transition nécessite (...)
Burkina : 500 millions fcfa pour "une communication de (...)
Burkina : Le Parti Panafricain pour le Salut exhorte (...)
Investiture du Président Bassirou Faye : Voici les (...)
Investiture de Bassirou Diomaye Faye : Le Capitaine (...)
Sénégal : Le CDP félicite le nouveau Président Bassirou (...)
Mobilisation générale et de la mise en garde : Le (...)
Santé : Le conseil des ministres dissout la centrale (...)
Acquisition d’armements : Autorisation d’octroi d’une (...)
Journées nationales d’engagement politique : « Si vous (...)
Burkina/Missions d’audits : La primature met fin aux (...)
Centre pénitentiaire agricole de Baporo : Accroître les (...)
Situation sécuritaire : Le Haut-commissariat des Nations (...)
Burkina Faso : Le gouvernement fait le point de ses (...)
Burkina : Le conseil des ministres adopte un (...)
Evaluation des performances des départements ministériels en
Approvisionnement en intrants agricoles : Le (...)
Contrats d’objectifs 2023 : Le ministère de l’énergie, (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12495



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés