Actualités :: Politique : « Il faut travailler à ce que le pouvoir retourne entre les mains (...)

Le journaliste Lookmann Sawadogo était face à la presse, dans la matinée du samedi 10 décembre 2022, à Ouagadougou. Objectif, présenter son 3e livre intitulé « Burkina Faso, pouvoir, armée, ethnie et religion : comment éviter l’implosion ». Le décor de la présentation de ce livre a été planté par le journaliste de la télévision nationale, Fousseni Kindo.

C’est un ouvrage de 156 pages, subdivisé en cinq parties, qui a été édité par Plum’Afrik, au Burkina Faso. En plantant alors le décor de la présentation de ce livre, le journaliste Fousseni Kindo a rappelé qu’il est vrai que le Burkina Faso est un pays en guerre, mais l’on ne doit pas s’interdire d’aborder un certain nombre de questions, notamment celles mêmes qui sont la cause de cette guerre. C’est pourquoi donc, selon lui, il faut saluer l’auteur qui a eu le courage de proposer cet essai littéraire et politique lui permettant d’aborder la question et de donner son opinion.

Lookmann Sawadogo, auteur du livre « Burkina Faso, pouvoir, armée, ethnie et religion : comment éviter l’implosion »

Après « Se réconcilier ou périr, chronique d’une nation en sursis » et « Les clés d’une vraie réconciliation au Burkina Faso », le voilà avec son 3e livre. Dans l’ouvrage, l’auteur aborde les questions liées au pouvoir, à l’armée, à la question ethnique et à la religion, tout en proposant des solutions. Au titre de ces solutions, Lookmann Sawadogo propose que la question du pouvoir soit repensée, en faisant en sorte qu’elle ne soit plus vue seulement aux niveaux ethnique et religieux. Cela passe par des réformes qui tiennent compte de tous ces aspects.

Vue des journalistes présents à la dédicace

Autre solution proposée, c’est le retour du pouvoir entre les mains des civils. Il demande aux différents acteurs de la vie publique de travailler et de faire en sorte que le pouvoir retourne entre les mains des civils afin d’éviter que l’armée reste dans une sorte d’instabilité ou dans une sorte de récupération du pouvoir. Car cela peut anéantir les capacités des militaires dans la lutte contre le terrorisme. Ce retour du pouvoir entre les mains des civils s’explique par le fait que l’armée a échoué, en témoignent les deux récents coups d’Etat qui montrent qu’elle n’est pas capable d’assurer la stabilité politique au Burkina Faso. En plus de cette incapacité, l’auteur parle de la division et de la vengeance qui règnent au sein de notre armée. Pour le journaliste-écrivain, la Grande muette doit chercher à résoudre ces blocages pour gagner cette guerre dans laquelle le Burkina Faso baigne.

Fousseni Kindo plantant le décor de la présentation du livre

Aux niveaux ethnique et religieux, l’auteur fait savoir qu’il y a beaucoup de risques que les choses implosent, sous la pression terroriste. C’est pourquoi, il propose une sorte de fédéralisme au Burkina Faso, une sorte d’autonomie qui permettra à chaque région d’être autonome sur beaucoup de plans, ce qui contribuera au développement. Toujours sur ce dernier axe, le journaliste affirme que la gestion du pouvoir est teintée de beaucoup d’aspects liés à la religion et à l’ethnie. Il faut donc faire en sorte que le pouvoir se conquiert sans ces questions identitaires et religieuses.

L’œuvre est disponible à la librairie Jeunesse d’Afrique au prix unitaire de 7 000 F CFA.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Burkina : Jean-Luc Mélenchon dénonce « les menaces et (...)
Burkina / Promotion immobilière : « Les promoteurs sont (...)
Burkina/Foncier rural : Les députés de l’ALT créent une (...)
Efficacité des projets et programmes financés par les (...)
Burkina/ Politique : La France insoumise s’offusque des (...)
Ouagadougou : Le Mouvement burkinabè pour la démocratie (...)
Adoption de la loi sur les conditions d’entrée et de (...)
Gestion du foncier au Burkina : le gouvernement met en (...)
Sanctions contre le Niger : Le président du CDP en (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : Nandy (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : (...)
Burkina / Crise sécuritaire : « La résolution passe aussi (...)
Burkina : « Il faut réviser la charte pour permettre à la (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré échange avec (...)
Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : L’opposant sénégalais (...)
Hommage à Bongnessan Arsène Yé, metteur en scène des (...)
Burkina : Une semaine après l’enlèvement de Hervé KAM, (...)
Burkina / Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : Des (...)
Retrait des Etats de l’AES de la CEDEAO : « Nous partons (...)
Sécurité du président : « Pour ma personne, je n’ai pas (...)
Burkina : « On va organiser les élections comment à (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12453


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés