Actualités :: Nomination de Me Apollinaire Kyelem comme Premier ministre : "Nous (...)

Ceci est une réaction de Aziz Dabo, Vice Président de la Nouvelle alliance du Faso (NaFa), par ailleurs membre de Think Thank Prospectiv’, suite à la nomination de Me Appolinaire Kyelem de Tambela à la tête du gouvernement.

Avant tout propos, je souhaiterais m’incliner devant la mémoire des soldats et des personnes civiles qui ont perdu la vie et je transmets toute ma compassion à l’endroit des blessés et de toutes ces personnes affligées par la situation difficile de notre pays.

Je voudrais vous présenter le rapport du Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) au Burkina Faso datant du 21 Octobre 2022 :

* 1 719 332 personnes déplacées sont enregistrées au Burkina Faso au 30 septembre 2022.

* 60,40% de ces personnes déplacées internes sont des enfants.

* 708 341 élèves sont affectés par la fermeture de 4258 écoles.

Ce bilan est catastrophique .

Le nouveau Premier Ministre, avocat de profession, est connu des plateaux télés plus précisément dans l’émission hebdomadaire très suivie du Dimanche " Presse Echos" sur la chaîne BF1, où il commentait l’actualité nationale et internationale.

Sur les différents sujets et débats menés, il s’est toujours montré assez objectif, modéré et pondéré avec une grande culture du monde faisant parfois recours à l’histoire, à la sociologie et à des expériences passées pour étayer ses propos.

Il aura la lourde tâche non seulement de former le gouvernement qui devrait rapidement relancer le Burkina Faso, mais aussi, de conduire l’action gouvernementale dans cette période sensible car les défis sont énormes et les attentes des populations ne peuvent attendre plus longtemps.

C’est un défi majeur en ces moments très difficiles pour le Burkina Faso car il faudrait travailler à consolider durablement la relation gouvernants - gouvernés très fragile, en donnant le bon exemple aux populations pour une adhésion massive et une contribution populaire à la réussite des futurs projets.

La situation sécuritaire demeure la priorité majeure des populations des villes et des campagnes.

Cela fait plus de trois semaines que nous n’avons plus d’équipe gouvernementale et probablement certaines actions sont au ralenti extrême et il faudrait rassurer rapidement les amis du Burkina Faso, les partenaires techniques , les investisseurs , et les institutions régionales et internationales.

La machine doit repartir très vite et comme le dit le Président : « Tout est Urgent ».

La Jeunesse du Burkina Faso a été de tous les combats et nous espérons que ces jeunes seront investis de pouvoirs décisionnels afin d’apporter leur contribution à l’édification d’un Burkina Faso meilleur.

A cet effet Koffi Annan disait " On n’est jamais trop jeune pour diriger"

Du reste, nous l’attendons à l’œuvre notamment ses premières décisions pour aller plus loin en termes de "jugement de valeurs".

Nous lui souhaitons plein succès
Dieu bénisse le Burkina Faso.

Aziz Dabo
Vice Président NaFa
Think Thank Prospectiv’

Continent africain : La gouvernance globale stagne (...)
Burkina : « Il est aussi urgent de mettre fin à ce plan (...)
Vie des partis politiques : La composante « Autres (...)
Burkina/Justice : « Il y a un problème ; il n’y a que les (...)
Transition politique au Burkina Faso : Le chronogramme (...)
Gestion des aires protégées : L’ONG AGN et le ministère (...)
Ministère de l’Agriculture : Le Conseil d’administration (...)
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni (...)
Burkina : « Ce pays-là a toujours su faire face à toutes (...)
Burkina Faso : Zéphirin Diabré porte plainte contre (...)
Réformes politiques au Burkina : « En démocratie, il est (...)
Commune de Bobo-Dioulasso : Une session extraordinaire (...)
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Après six mois (...)
Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute (...)
Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces (...)
Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 (...)
Politique : « Nous ne sommes pas un parti électoraliste, (...)
Relecture du Code du travail au Burkina : L’UAS indignée (...)
Transition au Burkina Faso : Le président de l’ALT (...)
Burkina : Le Docteur Brice Bicaba nommé directeur (...)
Burkina : Pas nécessaire de limiter les partis (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12138



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés