Actualités :: Burkina : Un président civil ou militaire, Me Hermann Yaméogo demande au (...)

L’Union nationale pour la démocratie et le développement (UNDD) a animé une causette de presse, ce mardi 11 octobre 2022 autour de l’actualité nationale et des implications à l’international.

Un face à face avec les hommes et femmes de médias. C’est l’occasion pour le président Me Hermann Yaméogo de réaffirmer les positions de l’UNDD sur les principes de réconciliation, la refondation et la restauration.

En ce qui concerne la réconciliation, le président de l’UNDD pense qu’elle doit commencer d’abord au sein de l’armée burkinabè. « La réconciliation ne concerne pas seulement la politique ; elle concerne également l’armée », a-t-il indiqué, tout en précisant qu’il faut également l’unité et la reconstruction de l’armée.

L’UNDD se réjouit du fait que ses « positions pionnières » entre autres, sur la transition, la réconciliation, la refondation, la restauration et la diversification des partenaires militaires ressortent pour la plus part dans les thèmes de références et d’actions du MPSR (Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration). « L’UNDD ne saurait lui marchander son soutien, car ce serait pour le parti se trahir lui-même en ayant des crachats sur son histoire », a déclaré Me Hermann Yaméogo.

« Nous allons prendre acte »

« L’UNDD incite ardemment les nouvelles autorités à mieux défendre la transition en la préservant de toute inféodation, et à plus que jamais élever au rang des priorités après la sécurité, les retrouvailles nationales (retour des exilés, libération des détenus politiques, militaires et civils, reprise des radiés) », a déclaré Me Hermann Yaméogo.

A la question de savoir s’il faut un président civil ou militaire pour diriger l’actuelle transition, le président de l’UNDD rappelle qu’il revient au capitaine Ibrahim Traoré de s’assumer. Pour lui, il s’agit d’une action d’un groupe de militaires, donc il leur revient de prendre leurs responsabilités.

Me Hermann Yaméogo a rappelé que c’est une interpellation faite au capitaine Traoré et à ceux qui ont fait le coup d’Etat. « S’ils [capitaine Traoré et ses frères d’armes] décident que ce soit un militaire ou un civil, nous allons prendre acte », a-t-il laissé entendre.

N’étant dans aucune catégorie des formations politiques (opposition, majorité ou autres partis), l’UNDD n’est pas invitée à prendre part aux assises nationales prévues les 14 et 15 octobre 2022. S’il y avait une catégorie des partis politiques indépendants, les militants de l’UNDD pensent qu’ils en feraient partie.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Continent africain : La gouvernance globale stagne (...)
Burkina : « Il est aussi urgent de mettre fin à ce plan (...)
Vie des partis politiques : La composante « Autres (...)
Burkina/Justice : « Il y a un problème ; il n’y a que les (...)
Transition politique au Burkina Faso : Le chronogramme (...)
Gestion des aires protégées : L’ONG AGN et le ministère (...)
Ministère de l’Agriculture : Le Conseil d’administration (...)
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni (...)
Burkina : « Ce pays-là a toujours su faire face à toutes (...)
Burkina Faso : Zéphirin Diabré porte plainte contre (...)
Réformes politiques au Burkina : « En démocratie, il est (...)
Commune de Bobo-Dioulasso : Une session extraordinaire (...)
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Après six mois (...)
Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute (...)
Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces (...)
Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 (...)
Politique : « Nous ne sommes pas un parti électoraliste, (...)
Relecture du Code du travail au Burkina : L’UAS indignée (...)
Transition au Burkina Faso : Le président de l’ALT (...)
Burkina : Le Docteur Brice Bicaba nommé directeur (...)
Burkina : Pas nécessaire de limiter les partis (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12138



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés