Actualités :: Dédougou : La population brise le silence et apporte son soutien aux (...)

Ce 2 octobre 2022, des centaines de manifestants se sont retrouvés au rond-point de la Femme de Dédougou pour, disent-ils, apporter leur soutien au capitaine Ibrahim Traoré et ses hommes. Les soutiens des auteurs du coup d’Etat du 30 septembre 2022 au Burkina Faso réclament, entre autres, le départ de la France et une coopération avec la Russie.

C’est entre des slogans du genre, « Soutien au capitaine Traoré », « Damiba, fout le camp », au son de vuvuzelas et du bruit de toutes sortes que des Dédougoulais ont exprimé leur adhésion à l’initiative du capitaine Ibrahim Traoré et ses hommes, responsables du coup de force contre le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, désormais ex président de la transition.

« Nous sommes sortis pour soutenir les jeunes capitaines parce que les propos qu’ils ont tenus nous ont rassurés. Ils ne sont pas là pour le pouvoir, mais pour assurer notre sécurité », lance un manifestant du nom de Cheick Omar Koné.

Cheick Omar Koné pour qui Damiba doit céder le tablier parce qu’il a trahi l’ensemble du peuple burkinabè.

Ce dernier accuse le lieutenant-colonel Damiba d’avoir trahi les populations du Burkina Faso en général et celles de la région de la Boucle du Mouhoun en particulier. Il explique que depuis la prise du pouvoir le 24 janvier 2022 par Monsieur Damiba, la situation sécuritaire a continué à se détériorer dans la Boucle du Mouhoun. « On ne peut plus faire vingt kilomètres sans croiser les terroristes. Cela met à mal l’économie de la région. Dans une région considérée comme le grenier du pays, si les populations n’arrivent pas à exploiter leurs champs, c’est très grave pour notre survie », fait comprendre Cheick Omar Koné.

Le grand marché de Dédougou s’est vidé de ses occupants habituels.

Les soutiens des putschistes du 30 septembre revendiquent également le départ de la France qu’ils soupçonnent de jouer double-jeu. « La France joue un rôle trouble. Elle dit qu’elle est là pour aider le pays à lutter contre le terrorisme alors que c’est elle qui donne des informations et des armes aux terroristes pour nous attaquer. Elle joue double jeu », se convainc une manifestante. Pour cette dernière, une coopération avec la Russie sera bénéfique pour le pays surtout dans le cadre de la lutte contre les groupes armés terroristes.

Les commerçants du grand marché de Dédougou ont fermé boutiques pour se joindre au mouvement de soutien au capitaine Ibrahim Traoré et ses hommes, réduisant au ralenti l’activité économique dans la cité du Bankuy. Les stations-services de la ville avaient été tôt dans la matinée prises d’assaut par les populations qui, peut-être, redoutent une pénurie de carburant dans les prochains jours.

Des barricades des manifestants pour manifester leur adhésion au putsch du 30 septembre 2022.

A noter que les populations de Ouagadougou se sont réveillées dans la matinée du 30 septembre 2022 avec des tirs à l’arme lourde dans certaines garnisons de la capitale. Par la suite, un communiqué rendu public annonçait la prise du pouvoir d’Etat par un groupe de militaires avec à leur tête un certain capitaine Ibrahim Traoré, évinçant de fait le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba. Depuis lors, la situation reste confuse. Chaque camp se réclamant investi de l’autorité.

Yacouba SAMA
Lefaso.net

Burkina, MPSR2 : Attention aux dérives du MPSR1 avec les (...)
Lutte contre le terrorisme : « Un État gangrené par la (...)
Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la (...)
Processus électoraux en Afrique : Des présidents (...)
Gouvernance au Burkina : « Les manquements de cette (...)
Processus électoraux en Afrique : Les organes de gestion (...)
Burkina : Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari nommé (...)
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu (...)
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le (...)
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est (...)
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait (...)
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12075



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés