Actualités :: Burkina : « Tous les agents de l’administration publique doivent se soumettre (...)

Entamé dans la matinée de lundi, 29 août 2022, le processus d’évaluation des ministres du gouvernement Albert Ouédraogo s’est achevé ce lundi 5 septembre 2022. L’exercice a pris fin avec le passage du ministre en charge de l’éducation nationale, Lionel Bilgo, par ailleurs, porte-parole du gouvernement, permettant ainsi au Premier ministre de faire le point de son évaluation des 23 membres de son équipe.

Cette évaluation porte sur la mise en œuvre des programmations annuelles 2022 des contrats d’objectifs des ministres à la date du 30 juin. « Cet exercice est une volonté du président du Faso, qui a souhaité qu’il y ait un suivi rapproché des actions des membres du gouvernement. C’est aussi montrer que la redevabilité, c’est à tous les niveaux de l’administration ; tous les agents de l’administration publique doivent se soumettre à ce genre d’exercice. Et nous avons voulu montrer que même les membres du gouvernement, même au plus haut niveau de l’administration, peuvent être évalués et doivent être évalués », a expliqué le Premier ministre Dr Albert Ouédraogo, dévoilant les étapes de la démarche.

A l’en croire, l’exercice s’est déroulé pour chaque membre du gouvernement en trois phases. D’abord, chaque ministre a exposé en quelques minutes ses résultats. Des échanges entre le ministre concerné et le Premier ministre ont suivi. Puis, un entretien individuel entre le chef de gouvernement et chacun des ministres à huis-clos sur certaines questions spécifiques.

Pour M. Ouédraogo, globalement, la mise en œuvre des contrats d‘objectifs est satisfaisante, malgré certaines contre-performances liées au contexte sécuritaire et à l’insuffisance des ressources budgétaires. « Cet exercice a été l’occasion pour moi de féliciter ceux qui ont enregistré de bonnes performances, mais également d’encourager ceux qui ont été moins performants et surtout de les amener à redoubler d’efforts pour qu’à la prochaine évaluation, les résultats puissent être meilleurs », a conclu Dr Albert Ouédraogo.

Le gouvernement Albert Ouédraogo (formé en début mars 2022) est composé de 25 membres, dont deux ministres délégués. L’évaluation n’a concerné que les 23 ministres.

Lire aussi Burkina Faso : Le Premier ministre Albert Ouédraogo évalue la performance des membres de son gouvernement


O.L
Lefaso.net

Burkina, MPSR2 : Attention aux dérives du MPSR1 avec les (...)
Lutte contre le terrorisme : « Un État gangrené par la (...)
Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la (...)
Processus électoraux en Afrique : Des présidents (...)
Gouvernance au Burkina : « Les manquements de cette (...)
Processus électoraux en Afrique : Les organes de gestion (...)
Burkina : Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari nommé (...)
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu (...)
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le (...)
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est (...)
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait (...)
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12075



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés