Actualités :: Burkina : Les « Amis » de Roch Kaboré appellent à sa libération

A la suite d’autres organisations et citoyens, les « Amis » de Roch Kaboré plaident pour sa libération. Par cette déclaration, ci-après, signée du porte-parole, Dr Bindi Ouoba, ancien député remercie également la CEDEAO pour son engagement pour la cause.

DECLARATION DES AMIS DU PRESIDENT ROCH MARC CHRISTIAN KABORE POUR SA LIBERATION

Le Burkina Faso, comme la plupart des nouveaux pays indépendants d’Afrique, fait face à une instabilité politique chronique depuis son accession à la souveraineté internationale.

A cette situation est venue se greffer le terrorisme, nouveau phénomène en Afrique subsaharienne, qui endeuille les familles burkinabé depuis le 15 janvier 2016. Depuis lors, notre pays ne connait plus la paix sociale et la sécurité, au point de compter plus d’un million de personnes déplacées internes.

Malgré les efforts réalisés par les gouvernements successifs du président Kaboré en vue de rétablir la situation sécuritaire, les Burkinabé ont continué de vivre les effrois du terrorisme, au point de se départir de la sérénité qui aurait été nécessaire pour affronter ce combat, que l’on sait asymétrique.

C’est dans cette situation délétère qu’est intervenu le coup d’Etat du 24 janvier 2022, mettant fin au mandat du président Roch Marc Christian Kaboré, démocratiquement réélu en novembre 2020.

A cette occasion, le président Kaboré, préférant démissionner, faisait montre d’un sens élevé du devoir et d’amour pour son pays, en refusant une dévolution sanglante du pouvoir.

Notre pays, riche de ses traditions, du respect de sa diversité ethnique et religieuse, et connu pendant longtemps pour son attachement à la tolérance, à la paix sociale et à la vie en harmonie des populations, reste dans l’attente de la réconciliation nationale.

Instruits par les valeurs humaines de justice, de liberté, de respect de la vie, longtemps entretenues par nos sociétés ;

Inquiets de la détention prolongée de l’ancien président Roch Marc Christian Kaboré,

Notant que rien n’est reproché à l’ancien président Kaboré,

Rappelant la tradition politique de notre pays, fortement attachée à la liberté de tous les anciens présidents du Burkina Faso,

Nous, amis, du président Roch Marc Christian Kaboré :

Interpellons les autorités politiques de notre pays afin de permettre à Mr Roch Marc Christian Kaboré de retrouver sa liberté.

Remercions leurs excellences, les présidents des pays de notre espace CEDEAO, ainsi que les autorités coutumières et religieuses du Burkina Faso pour les efforts qui ont été engagés en vue de la libération de l’ancien président Roch Marc Christian Kaboré.

Saluons toutes les initiatives qui pourraient être mises en œuvre en vue de la réconciliation nationale.

Encourageons toutes les filles et fils de notre pays qui luttent contre le terrorisme,

Apportons notre soutien et compassion aux familles endeuillées par le terrorisme, ainsi qu’aux personnes déplacées internes.

Dr Bindi OUOBA
Porte-parole des Amis du président Roch Marc Christian KABORE

Burkina/Projet de loi portant statut de la magistrature (...)
Burkina Faso : « Il n’y aura pas d’élections tant que le (...)
Gestion du fret : Le CBC reçoit les orientations du Chef (...)
Burkina : Quand les pouvoirs peinent à assurer la (...)
Burkina : Colonel Boukaré Zoungrana désormais ambassadeur (...)
Burkina Faso/MPSR2 : L’échéance de la Transition nécessite (...)
Burkina : 500 millions fcfa pour "une communication de (...)
Burkina : Le Parti Panafricain pour le Salut exhorte (...)
Investiture du Président Bassirou Faye : Voici les (...)
Investiture de Bassirou Diomaye Faye : Le Capitaine (...)
Sénégal : Le CDP félicite le nouveau Président Bassirou (...)
Mobilisation générale et de la mise en garde : Le (...)
Santé : Le conseil des ministres dissout la centrale (...)
Acquisition d’armements : Autorisation d’octroi d’une (...)
Journées nationales d’engagement politique : « Si vous (...)
Burkina/Missions d’audits : La primature met fin aux (...)
Centre pénitentiaire agricole de Baporo : Accroître les (...)
Situation sécuritaire : Le Haut-commissariat des Nations (...)
Burkina Faso : Le gouvernement fait le point de ses (...)
Burkina : Le conseil des ministres adopte un (...)
Evaluation des performances des départements ministériels en

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12495



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés