Actualités :: Choix d’un Premier ministre de Transition : Lassina Zerbo, Rosine Sori (...)

L’Institut de recherche et de sondage APIDON (IRSOA) a fait une série de sondages durant le mois de février pour savoir qui les Burkinabè préfèreraient voir aux postes de Premier ministre et de président de l’Assemblée de Transition. Le "sondage léger" réalisé essentiellement en ligne du samedi 26 janvier au mardi 1er mars 2022 a également porté sur le choix de militaires pour les postes de gouverneurs. Enfin, leurs sentiments quant à la gestion du pouvoir par le MPSR un mois après qu’il soit aux commandes.

Après l’adoption de la charte de la Transition, l’IRSOA a réalisé un sondage pour savoir qui serait la personne à même d’être à la tête du gouvernement de transition. A l’issue du sondage, c’est Lassina Zerbo, l’éphémère Premier ministre de Roch Kaboré, qui est en pole position. Il est suivi de Rosine Sori Coulibaly, ancienne ministre de l’économie puis des affaires étrangères et de Dr Ra-Sablga Ouédraogo, économiste, enseignant chercheur, président de l’Institut d’études économiques « Free Afrik ».

Pour ce qui est du pilotage de l’Assemblée législative de transition, les répondants portent leur choix sur Luc Marius Ibriga, ancien contrôleur général sortant d’Etat. A défaut, ils estiment que Lassina Zerbo pourrait faire l’affaire. Bassolma Bazié est classé en troisième position.

L’un des actes majeurs du MPSR dès la prise du pouvoir du lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba était la dissolution des collectivités territoriales. Avec l’insécurité qui sévit dans certaines régions du pays l’IRSOA a posé la question de savoir si les militaires sont un choix opportun, pour occuper les postes de gouverneurs.

A cette question, 51,21% des sondés sont favorables à des gouvernorats dirigés par des militaires contre 48,79% qui n’y sont pas favorables.
L’IRSOA a réalisé un dernier sondage sur les sentiments des Burkinabè quant à la gestion du MPSR, un mois après le coup d’Etat. De tous les répondants, 4,83% sont « très rassurés » de la gestion du MPSR, 27,05% sont « rassurés », 16,43% ne sont « pas du tout rassurés », 36,23% « pas assez rassurés ». On compte 15,46% d’indifférents.

E.C
Lefaso.net

Gestion du foncier au Burkina : le gouvernement met en (...)
Sanctions contre le Niger : Le président du CDP en (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : Nandy (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : (...)
Burkina / Crise sécuritaire : « La résolution passe aussi (...)
Burkina : « Il faut réviser la charte pour permettre à la (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré échange avec (...)
Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : L’opposant sénégalais (...)
Hommage à Bongnessan Arsène Yé, metteur en scène des (...)
Burkina : Une semaine après l’enlèvement de Hervé KAM, (...)
Burkina / Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : Des (...)
Retrait des Etats de l’AES de la CEDEAO : « Nous partons (...)
Sécurité du président : « Pour ma personne, je n’ai pas (...)
Burkina : « On va organiser les élections comment à (...)
Pr Hamidou Sawadogo : « Le retrait du Burkina, du Mali (...)
Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : L’Union (...)
Les Etats du Liptako Gourma quittent la CEDEAO : La (...)
Burkina : Le chef de l’Etat, Capitaine Ibrahim Traoré, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo demeure le « seul et (...)
Burkina / Gouvernance : Toute justice doit être défendue, (...)
Burkina / Politique : Le CDP s’insurge contre la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12453


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés