Actualités :: Crise au CDP : Le linge sale se lave en famille

Eddie Komboïgo, président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), a invité l’ensemble de ses militants à enterrer la hache de guerre en résolvant leurs différends à l’interne plutôt que d’utiliser d’autres moyens. C’était au cours d’une conférence de presse ce lundi 25 octobre 2021 à Ouagadougou, au siège du parti.

Malgré le vent de crise qui secoue le CDP, ses dirigeants restent optimistes et n’entendent pas se laisser berner par qui que ce soit. Pour eux, c’est tout à fait normal ce qui se passe au sein du parti qu’ils définissent comme un “organisme vivant”. Et tout être vivant connaît des pathologies, disent-ils.

Cependant, les divergences d’opinion, qui témoignent de la démocratie qui règne au sein du parti, ne devraient aucunement être à l’origine d’une division. C’est pourquoi les leaders en appellent au bon sens de tous les membres du CDP.

Eddie Komboïgo, président du CDP

« Je vous invite à beaucoup de courage et d’écoute pour qu’ensemble nous puissions relever les défis et répondre aux attentes de nos populations en vue de garder la marque de référence du CDP malgré tout », a interpellé Eddie Komboïgo, président du CDP avant de lancer un appel à l’endroit des membres du parti pour mettre fin aux querelles qui les divisent.

« Un parti est régi par des textes, statuts et règlements intérieurs. Chacun devrait avoir sa place. Il n’y a point de problème qui ne puisse être réglé à l’interne. Et nous invitons tous les camarades à venir régler leurs problèmes au sein du parti », a-t-il souhaité.

Bien avant de se retirer pour vaquer à d’autres occupations, Eddie Komboïgo a installé les membres du comité national d’organisation du 8e congrès ordinaire du CDP, prévu pour les 4 et 5 décembre 2021, à Ouagadougou.
Ainsi, Achille Tapsoba, premier vice-président du CDP, a été installé comme président du comité national d’organisation dudit congrès.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Simon Compaoré : "A moins d’être apatride, on ne peut (...)
Promotion de la femme : Le département dresse son (...)
Halidou Ouédraogo : "La vraie question devrait être (...)
Burkina-Ghana : La voie ferrée Ouaga-Kumassi à (...)
Meeting del’opposition :la quête de l’alternance en (...)
Meeting de l’opposition vraie : "La Constitution n’est (...)
L’opposition burkinabè et la présidentielle de 2005 : Où (...)
Meeting de l’opposition : La "compaorose" vilipendée
Présidentielle 2005 : L’opposition donne un spectacle (...)
Discours politique au Burkina : Les bons pas du (...)
Assemblée nationale : "Le Burkina peut tirer profit de (...)
Le Burkina Faso s’affirme plus que jamais comme la (...)
"Coups d’Etat et démocratie" : Regards croisés sur un (...)
Révision du code électoral : le CDP rejette les critiques (...)
Option de rupture de l’OBU : une décantation salutaire (...)
Politique nationale : Vous avez dit "Compaorose" (...)
Partis d’opposition : Les soucis de Hermann Yaméogo
L’OBU face à la presse : "Ce n’est pas le pouvoir qui est (...)
Gestion du domaine foncier national : "L’administration (...)
Ministère de la Promotion des droits humains : Un coup (...)
Assemblée nationale : Les secteurs routier et agricole (...)

Pages : 0 | ... | 11109 | 11130 | 11151 | 11172 | 11193 | 11214 | 11235 | 11256 | 11277 | ... | 11613



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés