Actualités :: Corruption au Burkina : 40 dossiers contre l’impunité

Installés le 28 avril 2003, les membres de la Haute autorité de
coordination de la lutte contre la corruption (HACLC) ont remis
leur premier rapport au premier ministre Paramanga Ernest
Yonli. C’était hier 12 janvier 2004 au Premier ministère.

Pour mieux se faire connaître et mettre en exergue ses perspectives, la Haute Autorité a rencontré la presse dans l’après-midi à son siège.

"A la fin de chaque année, la Haute autorité adresse au Premier
ministre un rapport annuel d’activités". C’est en respect à l’arrêté
n° 2003-009 du 8 août 2003 portant organisation et
fonctionnement de la Haute autorité de coordination de la lutte
contre la corruption, que Honoré Tougouri, le président de ladite
institution, et ses collaborateurs ont remis à Paramanga Ernest
Yonli le fruit de leur travail d’une année.

"Il nous semble plus
important à travers ce rapport de rendre compte de l’état
d’avancement de la mise en place des services de la HACLC,
des actions menées depuis notre installation officielle le 28 avril
2003 mais surtout de formuler un certain nombre de
recommandations en vue de rendre plus efficace et plus lisible,
l’action du gouvernement à court et moyen termes".

C’est ainsi
que Honoré Tougouri a résumé l’acte qu’accomplissait la Haute
autorité. Cet acte est, du reste, en droite ligne avec l’exhorte du
premier ministre à la Haute autorité lorsque celle-ci s’implantait.

"Afin que vos actions puissent s’inscrire dans un cadre cohérent,
dynamique, planifié et dans une synergie d’ensemble, le
gouvernement attend que vous lui proposiez dans un délai
raisonnable, un document de politique de lutte anti-corruption". La Haute autorité travaille donc dans les sillons tracés par le
premier ministre.

Au titre des recommandations qu’elle a faites, la Haute autorité
a pris en compte la structure elle-même, et les structures de
contrôle qui sont au niveau institutionnel, la première ligne de
défense des biens publics et de la transparence dans la gestion
de la chose publique.

En exploitant une quarantaine de dossiers
de l’Inspection générale d’Etat et de l’Inspection générale des
finances, la Haute autorité a également formulé des
"recommandations sur certaines affaires en particulier et sur
des mécanismes à mettre en place pour assurer un suivi
efficient de ce type de dossiers qui peut donner quelquefois à
tort, quelquefois à raison, un sentiment d’impunité aux citoyens".

Quels sont ces genres de dossiers et quelles sont les
recommandations formulées par la Haute autorité pour lutter
efficacement contre l’hydre de la corruption ? Ce mystère sera
peut-être un jour dévoilé par le Premier ministère, si celui-ci
rendait public le rapport à lui remis. D’ores et déjà, la Haute
autorité sait compter sur la détermination du premier ministre "à
combattre la corruption pour lui donner les moyens de rendre
son action plus lisible, plus efficace.

Par Morin YAMONGBE
Le Pays

Ouagadougou : Le Mouvement burkinabè pour la démocratie (...)
Adoption de la loi sur les conditions d’entrée et de (...)
Gestion du foncier au Burkina : le gouvernement met en (...)
Sanctions contre le Niger : Le président du CDP en (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : Nandy (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : (...)
Burkina / Crise sécuritaire : « La résolution passe aussi (...)
Burkina : « Il faut réviser la charte pour permettre à la (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré échange avec (...)
Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : L’opposant sénégalais (...)
Hommage à Bongnessan Arsène Yé, metteur en scène des (...)
Burkina : Une semaine après l’enlèvement de Hervé KAM, (...)
Burkina / Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : Des (...)
Retrait des Etats de l’AES de la CEDEAO : « Nous partons (...)
Sécurité du président : « Pour ma personne, je n’ai pas (...)
Burkina : « On va organiser les élections comment à (...)
Pr Hamidou Sawadogo : « Le retrait du Burkina, du Mali (...)
Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : L’Union (...)
Les Etats du Liptako Gourma quittent la CEDEAO : La (...)
Burkina : Le chef de l’Etat, Capitaine Ibrahim Traoré, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo demeure le « seul et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12453


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés