Accueil > ... > Forum 1581914

Burkina : « Le cas Djibril Bassolé et l’humanisme en politique »

5 juin 2019, 12:25, par Kev

Amis et frere,d’amont je declare que je ne suis pour personne et je ne soutiens la cause de personne. Je vais juste faire preuve d’objectivite dans mon analyse.

On sent beaucoups de haine deguisee dans les propos des uns et des autres. En prenant en compte les sentiments, un avis ne peut jamais etre objectif. Si les Bassole ont ete aux affaires pendant si longtemps et que vous estimiez que le rendements etaient faible ou nuls, il etait de votre devoir de faire germer les graines de cette insurrection beaucoups plus tot. Vous ne l’avez pas fait et maintenant vous prenez pour seul coupables les anciens dirigeants. Je suis desole. Vous etes tous responsable d’un cote d’avoir gouverner de façon gourmande et egoiste mais aussi de l’autre cote pour avoir accepte la continuation d’une gouvernance douteuse et sans pitie. Une gouvernance qui n’a pas su anticiper sur les besoins du Burkinabe lamda et donc d’eux meme vu que tout est vanité. Ne continuez pas a rejeter la faute sur ceux la qui etaient aux affaires sans pour autant vous remettre vous meme en cause pour avoir accepte de subir sans broncher. Ne subissez pas au moment ou ça se passe pour ensuite se faire passer pour des victimes sans defense. Il ya eu plusieurs occasions pour lesquels cette meme insurrection aurait du avoir lieu.Tant que l’oppresse ne combat pas l’oppresseur de façon radicale, l’oppresseur ne peut pas etre considere comme le seul fautif de l’histoire.

Revenons maintenant au vif du sujet. C’est normal que les gens aient des niveaux de moyens diverses qui leur permettent l’accés a differentes options devant une meme situation. Donc, c’est normal que certains puissent aller receuillir des avis et solutions de sante a l’exterieur et que d’autre ne puissent pas se le permettre. C’est le cours normal de la vie. Il faut savoir etre objectif.
Etant donne, qu’il se fera accompagne pour etre sur que sous aucune circonstance sa personne vivante ne pourra echapper a la justice burkinabe, etant donne qu’il souffre d’un cancer (quelque soit le type de cancer), je trouve que c’est un crime contre les droits de l’homme de l’appareil judiciaire et executif de l’etat Burkinabe que de lui compliquer la tache ou alors de l’empecher d’aller receuillir des avis etrangers et des solutions etrangeres surtout qu’il en a lui meme les moyens.

L’oeil exterieur d’un non Burkinabe.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés